Partagez | 
 

 après une semaine qui sembla être une éternité (libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Angela Areste

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 27/07/2009

Dossier du cavalier
Âge: 23 ans
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
50/100  (50/100)

MessageSujet: après une semaine qui sembla être une éternité (libre)   Lun 27 Juil - 15:19

Shyama avait dut partir avant Andrew il devait être arrivé depuis prés d’une semaine quand Andrew put enfin prendre l’avion pas à dire il était excité comme une puce quand il arriva enfin au ranch Il se dirigea donc vers un employé qui se trouvé là et qui lui expliqua aussi brièvement le fonctionnement de ranch et aussi qu’il devrait aller voir le directeur dés que celui-ci serait de retour. Andrew partit vers le box de Shyama l’étalon hennit en l’entendant arriver et Andrew se précipita dans le box blottissant son visage dans l’encolure du géant ce qu’il avait put lui manquer il commença à se sentir bizarre le bonheur qu’il ressentait en retrouvant l’étalon était bien plus fort qu’il ne l’avait imaginé et il sut qu’il devait faire vite pour quitter les écuries et la proximité des près afin de ne pas risquer d’effrayer les montures s’y trouvant il sortit donc l’étalon du box sans le moindre harnachement et partit en courant suivit de l’étalon vers les montagnes il se transforma à peine les denier prés passer il commença alors à jouer avec l’étalon chacun à son tour courant après l’autre. Dans ce terrain un peu particulier qui convenait très bien à Andrew mais moins à Shyama obligé de rester sur les sentier. Shyama galopait donc sur les sentiers poursuivit par le loup blanc jusqu’à une petite vallée herbeuse où ils purent vraiment jouer ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven Harrow
Directeur et admin
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 17/05/2009

Dossier du cavalier
Âge: 27 ans
Ton pouvoir: Pyrokinésie
Contrôle du pouvoir:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: après une semaine qui sembla être une éternité (libre)   Mer 5 Aoû - 17:41

Steven commençait à saturer ces temps-ci. Toutes les contraintes qu'imposaient la direction du ranch commençaient à l'écraser sérieusement. Il n'arrivait plus à gérer sa vie comme il le voulait, et ça commençait sérieusement à l'énerver. Etant d'un naturel très calme et pacifiste, il devenait très vite irritable. La qualité de ses cours s'en faisaient nettement ressentir et ne voulant pas que les clients en subissent les frais, il recrutait de nouveaux moniteurs, en toutes les disciplines. Bien sûr, il gardait sa joie apparente, il sortait toujours autant de vannes pourries. Après tout, c'était le seul moyen d'être de bonne humeur ! Et puis ça faisait partie de son caractère dans toutes les situations. Il devenait de plus en plus lunatique, parfois furieux contre tout et deux heures après, convivial et joyeux. Il se rendait bien compte que quelque chose n'allait pas, mais il avait accepté la charge et maintenant, il se devait de la supporter la tête haute. Il voulut tout de même briser ce manège infernal, prendre les quelques plaisirs qu'offraient les paysages allentours, et surtout, vivre au jour le jour avec Sunny.


En pleine après-midi, il décida de laisser les papiers s'empiler, et de s'aérer un peu. Décision qu'il ne prenait que rarement, mais qui débouchait toujours sur la multiplication terrible des papiers qui attendaient. Il se rendit sur le Dos d'Ane à pied, ce qui lui prit déjà une bonne demi-heure, heureusement que les chevaux n'étaient pas loin. Lorsqu'il siffla, l'étalon vint à sa rencontre, petit trot et la queue levée, avec toutefois un oeil en coin sur ses juments. Là, il se laissa seller, heureusement que Steven avait de bons bras pour trimballer le matériel sur plusieurs milles. Une fois que le palomino fut près, son cavalier le monta. Il aurait voulu faire une très longue balade, aller très loin, mais il savait que son cheval n'accepterait pas de s'éloigner trop loin des juments. S'ils devaient s'éloigner, elles devraient suivre... Un protecteur à la limite du papa-poule tout de même.

Le directeur choisit de faire quelque chose de simple et bref, mais qui lui ferait du bien, et à son étalon aussi. Il commença à le détendre doucement autour du troupeau, et le cheval, bien qu'à ses ordres, lorgnait toujours vers ses juments. Finalement, lorsque Ste l'estima assez bien échauffé, il le mit au petit galop et se mit à s'éloigner loin, très loin... En bon endurant, le cheval ne s'essoufflait même pas. Dans ces rares moments, il se remettait entièrement à son cavalier et acceptait de se séparer de ses juments. Ces moments étaient rares et précieux, ils dépendaient de tous les paramètres imaginables, de la météo jusqu'à l'humeur du cheval. Arrivés le long d'une petite rivière, il reprit le trot, le terrain étant trop valloné pour galoper. Ste connaissait bien les environs, mais cette vallée restait un coin très secret et très difficile à trouver. Il songea qu'il n'aurait de toute façon qu'à descendre le long de la rivière pour retrouver son chemin... et au pire, il n'aurait qu'à s'en remettre à son cheval qui voudrait avant tout retrouver ses juments - lui au moins ne risquait pas de se perdre !


Le paysage était d'un sauvage inégalé. Le directeur n'était venu ici qu'une seule fois, qui remontait à un bon bout de temps maintenant. Il remit son cheval au pas, qui commençait à se mécontenter et à faire des siennes. C'était ce qui arrivait lorsqu'il s'éloignait trop des juments. Ste devait alors user de toute sa patience et de toute la douceur dont il était capable pour que le bel étalon consente à continuer un peu la balade. Cependant il ruait, s'ébrouait... pour finalement, se calmer. Son cavalier le récompensa d'une belle caresse et le mit au pas, lentement le long de cette rivière, pour ne pas se perdre... en admiration devant le paysage, il vit cependant un spectable bien insolite... un loup blanc qui galopait autour d'un cheval en liberté... un étalon de toute évidence, Ste espérait sincèrement que les deux étalons n'allaient pas se battre, surtout pendant que les juments restaient livrées à elles-mêmes. Mais son insouciance prenait le dessus, et l'étalon inconnu paraissait pris dans son jeu. Mais un loup blanc ici... c'était totalement invraisemblable. Il n'y avait pas ce genre de faune ici ! D'où venait-il ?

_________________

I wanted to be free
But I'm chained.
I wanted to forget the past
But the fire came back.
I just want to find the peace,
I just want to fall in love...


Sunny Boy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela Areste

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 27/07/2009

Dossier du cavalier
Âge: 23 ans
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: après une semaine qui sembla être une éternité (libre)   Mer 5 Aoû - 20:14

Andrew sursauta à l’odeur de l’humain et de l’étalon se stoppant net en regardant l’origine de l’odeur hésitant sur quoi faire, Shyama voyant l’arrêt du loup blanc se plaça entre lui et les inconnus, et Andrew savait aussi qu’il chargerait sans hésitation et il ne voulait prendre aucun risque pour son beau géant il le poussa donc du museau mais l’étalon refusa de bouger ne laissant à Andrew d’autre choix que de lui sauter sur le dos pour voir les nouveau venu l’étalon suivant sinon chacun de ses mouvements. Les observant il reconnu l’homme il l’avait vu sur un dépliant du ranch, le directeur. Il sauta au bas de son perchoir avant de lécher le nez de l’étalon en signe d’apaisement il se concentra ensuite de toutes ses forces pour changer de forme, sans succès la première fois, il se secoua donc et il savait surtout qu’il devait changer avant que l’un des étalons ait une réaction regrettable. Il y parvint à la troisième tentative et il attrapa Shyama par la crinière avant de le caresser lui parlant à l’oreille pour le calmer. Maintenant qu’il était sous sa forme humaine l’étalon avait moins peur pour lui reprenant son caractère un dodelinant habituel mais l’étalon du directeur lui n’avait probablement pas le même caractère.



Il soupira un instant avant de faire signe à l’étalon de ne pas bouger et de l’attendre, Shyama obéit commençant à brouter paisiblement le regardant toujours du coin de l’œil. Il avança lentement vers le duo, il savait que si l’autre équidé ne se montrait pas agressif avec lui Shyama ne bougerait pas, ce qui était un bon point il s’approcha donc du directeur et s’arrêta quand un hennissement plaintif lui fit comprendre que le cheval de trait n’appréciait pas trop qu’il les approche ne voulant pas faire paniquer Shyama il se stoppa étant à porter de voix.



« Bonjour, je suis un de vos nouveau cavalier, désolé de ne pas être venu me présenter à l’écurie mais ma transformation approchant je me suis dit qu’un loup dans l’écurie risquait de faire désordre. Je me nome Andrew Heith enchanté de vous rencontrer. »



Il jeta un nouveau regard à Shyama qui les fixait les oreille dresser dans le direction prés à arriver en cas de nécessité et ça le fit sourire il pouvait vraiment compter sur lui. Il se tourna à nouveau vers le directeur l’observant lui et sa monture de plus prés, ils avaient de l’allure il n’y avait pas à dire. Il leur sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven Harrow
Directeur et admin
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 17/05/2009

Dossier du cavalier
Âge: 27 ans
Ton pouvoir: Pyrokinésie
Contrôle du pouvoir:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: après une semaine qui sembla être une éternité (libre)   Jeu 6 Aoû - 13:05

La situation devenait de plus en plus cocasse. Le loup blanc essayait par tous les moyens de calmer l'étalon de trait, tantôt en lui sautant sur le dos ou en lui léchant le nez. Le directeur et son cheval ne bougeaient pas, bien trop intrigués par ce spectacle des plus singuliers. Sunny ne paraissait pas trop apprécier la réaction du cheval puisqu'il rabattit ses oreilles en arrière, prêt à remplir son devoir d'étalon dominant. Ste ne tarda pas à le calmer par des "ohoo" et quelques caresses, il lui fit exécuter quelques figures de dressage telles que des déplacements des hanches et des épaules en dedans au pas, pour le concentrer sur autre chose que ce cheval. Il savait que s'il le laissait comme ça ruminer, il n'allait pas tarder à devenir incontrôlable. D'ailleurs, le moniteur songea qu'il faudrait peut-être revenir au ranch, et il s'apprêtait à faire demi-tour, lorsqu'il vit le loup blanc faire des choses encore plus surprenantes. Il s'arrêta avec un air de loup prêt à faire ses déjections, puis se secoua dans tous les sens sans raison apparente. Et finalement, ce spectacle on ne peut plus inhabituel se solda par une explication : le loup prit une apparence humaine.


L'homme ordonna à son cheval de ne pas bouger et s'approcha du directeur. Ce dernier serait bien descendu du palomino pour le saluer, mais il craignait ne pas pouvoir retenir l'étalon sans être dessus, au cas ou il aurait l'intention d'attaquer. En même temps, il essayait de jauger l'autre étalon, qui paraissait calme mais extrêmement méfiant. Il commençait d'ailleurs à montrer son mécontentement, que son cavalier réussit à comprendre puisqu'il se stoppa. Le cheval de trait ne devait pas apprécier la présence des deux intrus.



" - Bonjour, je suis un de vos nouveaux cavaliers, [...] enchanté de vous rencontrer.
- Enchanté de même ! Je m'appelle Steven Harrow, mais vous paraissez déjà savoir qui je suis ! Il n'y a aucun problème, si j'ai reçu votre dossier par courrier il n'est pas nécessaire de le compléter ! Enfin si, j'y ajoute les dons de chacun mais apparemment il sera inutile de passer par la case paperasses avec vous ! "


Steven avait prit une voix forte pour se faire entendre à une certaine distance, tout de même. Il se mit à rire légèrement d'un ton jovial, c'était amusant de voir la convivialité qui pouvait régner entre deux humains qui s'opposait littéralement avec la rivalité et la tension de leurs chevaux. Andrew se tourna vers son cheval, qui avait repris son calme. Sunny, de son côté, s'était aussi calmé, voyant que l'autre étalon n'était visiblement pas un rival puisqu'il ne lui faisait aucun signe d'intimidement. Le palomino commença à l'ignorer, tout en le surveillant du coin de l'oeil. Ste estima qu'il pouvait maintenant descendre de cheval sans danger. Il attacha tout de même Sunny à un arbre, mesure de sécurité en présence d'un autre étalon, qu'il ne prenait pas en temps normal. Il croisa le sourire du cavalier, et s'approcha de lui à pied, espérant que son cheval ne désapprouverait pas trop la rencontre des deux humains.


" - Votre cheval a l'air en pleine forme ! Comment s'appelle-t-il ? "

_________________

I wanted to be free
But I'm chained.
I wanted to forget the past
But the fire came back.
I just want to find the peace,
I just want to fall in love...


Sunny Boy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela Areste

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 27/07/2009

Dossier du cavalier
Âge: 23 ans
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: après une semaine qui sembla être une éternité (libre)   Mar 18 Aoû - 21:38

" Enchanté de même ! … avec vous ! "

- En effet vous avez déjà vu ce qui était à savoir

Andrew le regarda descendre du deuxième étalon et attacher l’équidé, ça rassura Shyama qui se remit à brouter paisiblement même s’il garder un œil sur les deux humains, là aussi mesure de sécurité. Andrew sourit au directeur quand il lui posa des question sur Shyama.

" - Votre cheval a l'air en pleine forme ! Comment s'appelle-t-il ? "


- Il en a l’aire oui je craignais un peu mais ça va, Shyama. Et le votre ?



Il savait certaines chose sur le directeur mais rien sur sa monture ne s’étant pas renseigner dessus. Il s’étira observant les environs les transformations était toujours douloureuse pour lui pour certains elle disparaissait avec le temps mais chez lui elle était du moins toujours là et il ne l’aimait vraiment pas il se massa d’ailleurs l’épaule elle était un peu plus sensible que d’autre partit de son corps et elle le lancé, rien d’insupportable mais quelque chose de franchement désagréable. Il observa à nouveau Shyama il n’avait pas bouger toujours calme dans son coin. Il était le seul véritable compagnon de longue durée d’Andrew le seul à n’avoir jamais vacillé, ce qui le connaisse penseront alors qu’il se trompe à cause de ses grands-parents mais eux aussi avait vacillé certes ils l’avaient accepté tel qu’il était mais il savait qu’il leur faisait peur à chacune de ses transformation Shyama lui n’avait aucune peur envers lui mais ce n’était pas pareil il avait été habitué à ça petit. Il observa l’homme



- Pour tenir ce genre d’endroit je suppose que vous êtes comme nous ! me tromperais-je ?



Il reprit sa contemplation du milieu c’était calme ça lui rappelait ses grands-parents et leur maison isolé de tout et tellement tranquille il eut un faible sourire il aurait aimé y rester, il y retournerait sûrement s’il échouait dans le but qu’il c’était fixé mais il espérait toute fois que ce ne serait pas le cas. Il se remit à l’observation de Sunny Boy l’étalon était beau sa robe étincelait avec le soleil et il avait une belle musculature, c’était un plaisir de le regarder. Il n’avait rien à voir avec le cheval de trait qui lui servait de compagnon mais les deux devait avoir leur qualité et leur défaut, de toute façon Andrew tenait trop à sa monture pour la changer et l’aimait trop pour voir ses défauts et l’apparence des chevaux n’avait pour Andrew que peu d’importance ce qui comptait plus que tout c’était l’intérieur. Et il l’aimait son monstre de tendresse et de douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven Harrow
Directeur et admin
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 17/05/2009

Dossier du cavalier
Âge: 27 ans
Ton pouvoir: Pyrokinésie
Contrôle du pouvoir:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: après une semaine qui sembla être une éternité (libre)   Mar 1 Sep - 21:02

" - En effet vous avez déjà vu ce qui était à savoir. "

Steven sourit, il aimait bien quand ses cavaliers prenaient les choses ainsi. C'était tout de suite plus simple, plus clair. Pas de tensions autour de leurs pouvoirs, c'était aussi ça le but du ranch. Souvent, les nouveaux arrivants avaient encore du mal à s'accepter et donc à en parler. Ste voulait les aider, mais ça devenait plus délicat. Les gens comme Andrew étaient bien plus rares.

" - Il en a l'air oui je craignais un peu mais ça va, Shyama. Et le votre ?
- Très joli nom ! Il s'appelle Sunny Boy. Un vrai petit crâneur, comme vous pouvez le voir. "

Le directeur se mit à rire tout seul, comme ça lui arrivait assez souvent en fait. En même temps, il montrait son palomino d'une main, ce dernier tournait en rond autour de son point d'attache et faisait valser fièrement sa queue. Genre "hého je suis là, c'est moi le plus beau alors regardez moi !" un vrai frimeur ouais !

" - Pour tenir ce genre d'endroit je suppose que vous êtes comme nous ! Me tromperais-je ? "

Le jeune homme sourit, cette franchise lui plaisait, ainsi que cette aisance. Il sentait qu'il allait bien s'entendre avec ce nouveau cavalier.

" - Absolument pas ! Je vous ferais bien une démonstration, seulement je n'ai pas encore trouvé le mode d'emploi, et ce serait un peu dangereux. Je suis pyrokinésiste, mais jusqu'ici aucun accident n'est à déplorer ! "

Ste se remit à rire, il avait toujours pris son pouvoir ainsi, après avoir vu son père se plier en quatre pour accepter son pouvoir, lui ne s'était jamais posé de question. C'était ainsi, et puis c'est tout, il n'avait jamais rien fait de mal avec ce pouvoir, en restant zen il l'avait toujours maîtrisé. La seule chose qui l'énervait étaient les détails administratifs, mais c'était bien secondaire dans son métier ! Quoique... Il regarda attentivement Shyama, c'était un très bon cheval, bonne musculature et bons applombs. Un gros nounours, absolument adorable. Il avait sûrement son caractère, mais apparemment Andrew le maîtrisait bien. D'ailleurs, un détail lui revenait en mémoire.

" - Au fait, êtes vous de la famille de Galabriel Heith ? "

C'était un des cavaliers arrivés il y a peu, mine de rien il était arrivé dans la première vague de cavaliers. Les nouveaux affluaient ces temps-ci, le but premier des Harrow se matérialisait pleinement. Il fallait maintenant en assumer les conséquences, et toutes les paperasses qui en découlaient !

_________________

I wanted to be free
But I'm chained.
I wanted to forget the past
But the fire came back.
I just want to find the peace,
I just want to fall in love...


Sunny Boy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela Areste

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 27/07/2009

Dossier du cavalier
Âge: 23 ans
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: après une semaine qui sembla être une éternité (libre)   Mer 2 Sep - 11:20

Si Andrew n’avait aucun complexe autour de ses capacités ça venait justement du fait qu’à par au tout tout début il n’y avait jamais eut de tension autour de ses transformations, ses grands-parents c’était forcer à tout accepter et rapidement tout avait reprit son court normale.


- Très joli nom ! Il s'appelle Sunny Boy. Un vrai petit crâneur, comme vous pouvez le voir. "


- Bah c’est un étalon qui a son troupeau c’est normale.

il fut toute fois amusé devant le comportement du bel étalon. Et fut rassuré de voir le directeur sourire à sa question il aurait en effet put très mal le prendre, il écouta donc ce que Steven lui dit sur son pouvoir.

" -
Absolument pas ! Je vous ferais bien une démonstration, seulement je n'ai pas encore trouvé le mode d'emploi, et ce serait un peu dangereux. Je suis pyrokinésiste, mais jusqu'ici aucun accident n'est à déplorer ! "


- Je crois qu’il n’y a pas grand monde qui le possède ce mode d’emplois et comme ça doit être différent pour chacun de toute façon.

Quand Andrew vit le regard du directeur se tourner vers Shyama il le suivit, l’étalon les observait toujours du coin de l’œil mais sans la moindre agressivité, il n’avait jamais eut de jument à lui et n’en avait d’ailleurs jamais saillit ce qui avait éviter les marque d’agressivité envers d’autre étalon de plus son caractére jouait aussi dans ce sens là il n’était pas bagarreur pour deux sous c’était un monstre de tendresse et de douceur même si lui aussi savait signifier son désaccord par la force quand ça lui semblait nécessaire.

" -
Au fait, êtes vous de la famille de Galabriel Heith ? "


- C’est la question à pas poser



Il soupira réfléchissant à comment dire ça au directeur, non il n’allait pas juste lui dire ça, ça ne se faisait pas.

‘‘ Nous sommes frère en faite demi-frère mais il ne le sais pas. ’’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven Harrow
Directeur et admin
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 17/05/2009

Dossier du cavalier
Âge: 27 ans
Ton pouvoir: Pyrokinésie
Contrôle du pouvoir:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: après une semaine qui sembla être une éternité (libre)   Mer 2 Sep - 12:42

" - Bah c'est un étalon qui a son troupeau c'est normal. "


Steven haussa les épaules, oui c'est un comportement normal, mais c'est quand même marrant à voir. Il comparait toujours son cheval à un gros frimeur de première qui voulait faire le beau en toutes occasions, et même quand ses juments n'étaient pas là. D'ailleurs, Sunny commençait à s'impatienter et à lancer de légers hennissements, il tournait en rond autour de son tronc d'arbre, il avait hate de retrouver ses juments. Ste s'approcha de lui et lui parla doucement, en le rassurant. Le palomino se calma, il savait que si Steven le rassurait c'était qu'il n'y avait pas de quoi s'en faire, ses juments allaient bien et il allait les revoir bientôt... pour ça, il lui faisait confiance.


" - Je crois qu'il n'y a pas grand monde qui le possède ce mode d'emploi et comme ça doit être différent pour chacun de toute façon.
- Exactement ! Le mode d'emploi finit pourtant par venir, mais c'est très long. Mon père qui a créé ce ranch, commence à le trouver. Mais plus de dix ans après avoir découvert son pouvoir... ça met du temps, mais ça finira par venir ! Mais pour cela, les chevaux aident beaucoup. C'est la maîtrise du corps et de l'esprit qui est le plus important pour ça, tout ce qu'il faut pour faire un bon cavalier. "


Steven sourit, il aimait bien discuter simplement avec ses cavaliers, sans tabou. Dès qu'il sortait en ville, et qu'il voyait ses connaissances, il fallait sans cesse mentir ou dissimuler la vérité : il était hors de question que le secret du ranch s'ébruite. Du coup, au ranch, il aimait parler librement de ces trucs bizarres, et il appréciait d'autant plus les cavaliers qui en parlaient sans gêne.


" - C'est la question à pas poser. "


Et merde, Ste avait toujours eu un don pour ça : mettre les deux pieds dans le plat. Il ne voulait pas, et puis finalement il disait toujours le truc à pas dire, ou il faisait toujours le truc à pas faire. Enfin bon, c'était le genre de mec qu'on appelle les gros boulets, ceux qui n'ont pas de bol et tombent toujours au mauvais moment au mauvais endroit. Il avait appris par s'y habituer, ça faisait partie de lui et ça ne le dérangeait plus. Il était juste désolé pour ceux que ça dérangeait.


" - Nous sommes frères en fait, demi-frères mais il ne le sait pas.
- Je suis désolé, je ne voulais pas me mêler de ce qui ne me regarde pas. C'était juste par curiosité, parce-que vous avez le même nom de famille et pour être honnête, je n'ai encore jamais eu de cavaliers de même nom sans que ce soit de la famille proche. Il ne s'est jamais posé la question, rien qu'avec le nom de famille ? Enfin, si ça vous dérange d'en parler je comprends. "


Ste lui adressa un sourire, celui qu'il adressait toujours aux cavaliers pour créer une bonne ambiance et mettre à l'aise. Il faisait la discussion comme il le faisait toujours, mais si ce sujet ne convenait pas il le comprenait bien. Après tout, il était le premier à ne pas parler de sa famille, mise à part son père évidemment, puisqu'il était le créateur et l'âme du ranch, celui que tout le monde connaissait au moins de nom. Ne serait-ce que pour sa carrière, il était connu dans la plupart des Etats des USA...

_________________

I wanted to be free
But I'm chained.
I wanted to forget the past
But the fire came back.
I just want to find the peace,
I just want to fall in love...


Sunny Boy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela Areste

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 27/07/2009

Dossier du cavalier
Âge: 23 ans
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: après une semaine qui sembla être une éternité (libre)   Jeu 3 Sep - 11:25

- Exactement ! Le mode d'emploi finit pourtant par venir, mais c'est très long. Mon père qui a créé ce ranch, commence à le trouver. Mais plus de dix ans après avoir découvert son pouvoir... ça met du temps, mais ça finira par venir ! Mais pour cela, les chevaux aident beaucoup. C'est la maîtrise du corps et de l'esprit qui est le plus important pour ça, tout ce qu'il faut pour faire un bon cavalier.

- C’est une façon de voir les choses, et puis le temps fait beaucoup de chose faut juste lui laisser faire son office même si ce n’est pas toujours facile, je confirme trouvait le mode d’emplois c’est vraiment long, après dix ans je n’en ai un contrôle que très approximatif même si j’arrive au moins à faire quelques chose avec.

- Je suis désolé, je ne voulais pas me mêler de ce qui ne me regarde pas. C'était juste par curiosité, parce-que vous avez le même nom de famille et pour être honnête, je n'ai encore jamais eu de cavaliers de même nom sans que ce soit de la famille proche. Il ne s'est jamais posé la question, rien qu'avec le nom de famille ? Enfin, si ça vous dérange d'en parler je comprends.

- Il ne m’a jamais rencontrer et il n’a jamais non plus dût entendre parler de moi mais s’il devait tiquer sur quelque chose je doute que ce soit d’abord sur mon nom de famille, il paraît que je suis copie conforme de mon père, ce n’est pas un problème d’en parler, je suis venu majoritairement pour le rencontrer alors ce serait con que je bloque sur le sujet.

Andrew lui rendit son sourire après tout Steven avait une raison de savoir, le pouvoir de Galabriel pouvait encore évoluer et pour le moment personne ne pouvait savoir comment il allait réagir à leur petite entrevu quand elle arriverait, enfin il essayerait peut être de l’avoir ailleurs qu’au ranch même s’il savait que le jeune homme y passait la plus claire partit de son temps. Il soupira il maudissait souvent son père.



- C’est bien un endroit comme celui-ci ça permet au moins à ceux qui n’on pas était accepté chez eux d’être accepté quelques part, je fait partit des quelques chanceux qui n’ont pas eut ce problème mes proches m’ont accepté avec mes transformation mais beaucoup se font rejeter notre monde marche vraiment sur la tête, c’est pas comme si c’était notre faute. Mais c’est sur notre dos que ça retombe.

Andrew était parfois dégoûter par le monde dans lequel ils vivaient ça passait mais ça revenait toujours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven Harrow
Directeur et admin
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 17/05/2009

Dossier du cavalier
Âge: 27 ans
Ton pouvoir: Pyrokinésie
Contrôle du pouvoir:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: après une semaine qui sembla être une éternité (libre)   Ven 9 Oct - 22:49

" - C'est une façon de voir les choses [...] j'arrive au moins à faire quelque chose avec. "


Steven sourit, il aimait bien que ses cavaliers comprenne cette chose là. Généralement, ils étaient ici parce-qu'ils n'avaient nulle part où aller, parce-qu'ils ne savent pas où mettre leur cheval, parce-qu'ils n'ont pas d'argent pour payer la pension ailleurs. Ou alors simplement parce-qu'ils ont envie de progresser en s'amusant - remarquez c'est étrange, certains n'ont pas réellement l'intention de faire des progrès fulgurants : les rares qui le veulent vont voir James. Mais au final, ils relèguent leur pouvoir au second plan et la "thérapie équine" fonctionne tout autant. Cependant quand ils comprennent vraiment le pourquoi du comment, c'est encore mieux ! Eh oui logique implacable.


" - Il ne m'a jamais rencontré [...] ce serait con que je bloque sur le sujet.
- Je vois... "


Ste hocha la tête, il avait l'impression de le comprendre sans jamais vraiment avoir connu la même chose. C'était une situation tout sauf agréable, il devait avoir peur de se faire rejeter, de ne pas se faire écouter. C'était un peu le cas du directeur avec sa soeur, ça faisait bien longtemps qu'elle avait relégué sa famille au second rang et qu'elle vivait sa petite vie. Au début, le jeune homme lui en avait voulu, mais maintenant il la comprenait. Pire, il pensait qu'elle avait raison, et qu'il aurait peut-être du faire comme elle ? Non, il ne pourrait jamais abandonner ce ranch et tout ce qui s'y attachait. Il y tenait bien trop pour ça ! Il voulait juste vivre avec un peu moins de contraintes, il avait toujours gardé son esprit d'ado flemmard, même s'il travaillait sans relâche pour ce qui lui plaisait : les cours d'équitation. Pour le reste, il se forçait mais il détestait ça cordialement et aurait fait n'importe quoi pour y échapper !


" - C'est vrai que les proches prennent rarement bien les pouvoirs de ceux qu'ils aiment. C'est dommage que les gens touchés soient les premières victimes, mais ça se comprend aussi de la part de l'entourage. Cette situation n'est facile pour personne. C'est aussi sur ce fondement qu'est né le ranch, même si au début ce n'était pas le but premier. Mais c'est toujours une satisfaction de savoir que certaines personnes trouvent la paix et des amis ici, alors qu'ils n'en trouvaient nulle part ailleurs. "


Une fois de plus, Ste sourit légèrement. Il partait rarement dans des explications comme celles-ci. A croire qu'en vieillissant, il s'assagissait un peu et disait moins de stupidités, plus de choses censées ? Oh, il était peut-être juste dans un bon jour allez savoir.


" - C'est vrai que notre monde n'est pas le meilleur qui soit. Mais c'en est ainsi depuis la nuit des temps, l'homme est trop cupide et égoïste pour améliorer les choses.
Au fait, comment êtes-vous arrivé ici, au ranch ?
"


Le ton reflétait la pure curiosité. Ste n'avait jamais vraiment compris comment les cavaliers arrivaient ici, dans la mesure où rien d'officiel ne mentionnait que ce ranch abritait des irradiés et que pourtant, chacun le savait. Il pensait au bouche à oreille, mais ça a des limites... certaines personnes viennent de l'autre bout du monde ! Non franchement, il voulait savoir.

_________________

I wanted to be free
But I'm chained.
I wanted to forget the past
But the fire came back.
I just want to find the peace,
I just want to fall in love...


Sunny Boy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela Areste

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 27/07/2009

Dossier du cavalier
Âge: 23 ans
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: après une semaine qui sembla être une éternité (libre)   Sam 12 Déc - 11:16

" - C'est vrai que les proches prennent rarement bien les pouvoirs de ceux qu'ils aiment. C'est dommage que les gens touchés soient les premières victimes, mais ça se comprend aussi de la part de l'entourage. Cette situation n'est facile pour personne. C'est aussi sur ce fondement qu'est né le ranch, même si au début ce n'était pas le but premier. Mais c'est toujours une satisfaction de savoir que certaines personnes trouvent la paix et des amis ici, alors qu'ils n'en trouvaient nulle part ailleurs. "
« Ici au moins on a pas à avoir peur que des gens découvre ce que l’on est, et puis on peut en parler librement, c’est rassurant ça aide à se détendre et aussi à se controler. Je sais que l’on ne peut pas en vouloir aux autres l’instinct de survit nous fait avoir peur de ce que l’on ne connaît pas et c’est bien dommage. »


Andrew lui rendit son sourire, il était plus sincère que d’ordinaire et moins sur la défensssive bien que d’ordinaire ça ne se voit pas, il se méfiait de tout le monde et n’avait confiance en personne pourtant sans la moindre gène il avait parler de Galabriel de ce qu’il penser, ce n’était pourtant pas dans sa nature d’habitude.


" - C'est vrai que notre monde n'est pas le meilleur qui soit. Mais c'en est ainsi depuis la nuit des temps, l'homme est trop cupide et égoïste pour améliorer les choses.
Au fait, comment êtes-vous arrivé ici, au ranch ? "

« C’est que l’homme doit être l’une des pire créature que porte cette terre. Moi j’ai suivit Galabriel mais lui je suppose que c’est son pouvoir qui l’a conduit ici, et puis il y a aussi l’instinct, allez savoir pourquoi mais instinctivement je savais qu’ici il était en sécurité alors les autres le sentent peut être aussi »


Il était vrais qu’Andrew avait un instinct très développer surtout s’il était inquiet ce qui était toujours le cas concernant son petit frère. IL tourna à nouveau le regard vers Shyama toujours aussi calme en bas il avait toute fois porter toute son attention vers eux, bien qu’il était visible qu’il avait envie de jouer mais ça ne sembler pas être le meilleur moment pour ça Andrew sourit devant l’image de son étalon qui se montrait un peu impatient

« Je crois que je l’ai mal éduquer, il a prit l’habitude d’avoir tout tout de suite »

Il ne parler pas du caractère joueur de l’étalon mais de ses caprices, Andrew lui avait toujours répondit immédiatement et ne lui avait d’ailleurs jamais rien refusé, mais bon de toute façon il l’aimer tellement sa grosse peluche qu’il ne le regrettait pas, toute fois cette fois Shyama devrait prendre son al en patience parce qu’Andrew comptait pas venir tout de suite ni se retransformer avant un moment.

« Sunny Boy aussi aurait-il cette fâcheuse tendance à être capricieux ? »

Il observer l’étalon dont l’envie de repartit semblait pressente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven Harrow
Directeur et admin
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 17/05/2009

Dossier du cavalier
Âge: 27 ans
Ton pouvoir: Pyrokinésie
Contrôle du pouvoir:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: après une semaine qui sembla être une éternité (libre)   Ven 18 Déc - 21:08

Steven sourit en entendant l'avis d'Andrew. Ca faisait toujours plaisir de voir que le cadre créé avait eu l'effet désiré sur les gens. Ca donnait l'impression d'avoir fait quelque chose de bien, qui fonctionne. Puis le cavalier donna son avis sur l'homme... Ste n'était pas tout à fait d'accord avec lui. Certes, les humains étaient capables du pire mais aussi du meilleur. Ils pouvaient aussi créer des choses magnifiques, et avoir des sentiments qu'aucun autre animal n'avait. L'amour, la réflexion, tout ce dont un animal ne fonctionne que par instinct et expérience. Cela dit, Ste avait beaucoup de respect pour les chevaux, ça allait de soi, mais il était aussi très optimiste envers les humains. Il pensait qu'ils peuvent sans cesse s'améliorer, telle la pensée des philosophes européens qu'il ne s'était jamais lassé d'étudier dans sa jeunesse. Il en avait d'ailleurs toujours gardé un goût marqué. Il comprenait aussi que le cavalier lui parle d'instinct. Il n'était pas présent chez tous les hommes, en voie d'extinction chez certains même. Mais c'était sûrement le pouvoir d'Andrew qui lui donnait un instinct plus indéfinissable mais tout aussi fort. C'était assez surprenant d'ailleurs, Ste ne se lassait jamais d'éveiller sa curiosité quant aux pouvoirs des cavaliers et sur ce que cela changeait sur leur esprit. Car ça changeait toujours quelque chose. Le regard du directeur dévia sur le cheval de trait qui semblait s'impatienter un peu.


" - Je crois que je l'ai mal éduqué, il a pris l'habitude d'avoir tout tout de suite.
- Vous savez, c'est aussi le but du ranch. Il est emplit de professionnels, certains sont spécialisés dans l'éducation des chevaux. On voit très souvent des cavaliers qui ont éduqué seuls leurs compagnons, et généralement on assiste à des relations très étroites et à une connaissance parfaite. Pourtant, il y a aussi des manques de respect, des choses d'apparence insignifiantes, comme le fait de se frotter contre son propriétaire, mais cela montre un manque de respect. L'amour que le propriétaire a pour son cheval le pousse toujours à être bon avec sa monture, mais le problème est que l'autorité manque souvent, alors qu'il faudrait plutôt s'imposer comme le dominant. Cela ne suppose pas de la violence ou de la cruauté, au contraire, et ça ne contrarie pas le cheval. Il se sentira en sécurité et confiant face à ce propriétaire qui le domine, et cela ne fait qu'améliorer les relations. La différence entre la relation de dominant/dominé et de ami/ami peut paraître futile pour nous, mais pour les chevaux ça change tout, et c'est là qu'on peut espérer tisser un lien fort et juste. Cependant, votre étalon me semble très respectueux. Parfois, les chevaux lourds ont cette sensibilité qui leur font prendre conscience de leur force, et qui les rend plus à l'écoute des hommes, plus respectueux de nature. Les jeunes chevaux ont aussi tous cette notion, ils veulent faire plaisir, ils sont mus par la meilleure volonté du monde et il n'appartient qu'aux hommes de se faire comprendre. A l'inverse, il y a aussi les poneys espiègles ou les chevaux de sang, qui comprennent très bien ce qu'on leur demande mais qui ont envie de faire ce qu'ils veulent... C'est là qu'il y a des difficultés souvent ! Mais chaque cheval est différent, on ne peux pas généraliser, ce serait une vraie erreur...
"


Steven sourit, il aimait bien expliquer ces choses là aux cavaliers. Ils croient souvent bien faire en traitant leurs montures comme des rois, mais il faut leur démontrer que ce comportement n'est pas bon pour leur cheval. Il est mis en situation pas bien nette, les rapports de dominance ne sont pas assurés et c'est là qu'il peut y avoir des accidents. C'était d'ailleurs pour ça que Ste en faisait autant, parce-que la sécurité était sa priorité et une des seules choses sur laquelle il ne lésinait pas. Ca se voyait d'ailleurs...! Andrew demanda ce qu'il en était pour Sunny, et le directeur se retourna vers son étalon, qui soufflait nerveusement en grattant du sol. Immédiatement, il leva l'index et se redressa dans une posture imposante. L'étalon cessa immédiatement de gratter du sol, mais continua de souffler et à la place il se dandina sur place de gauche à droite. Ste lui avait toujours interdit de gratter le sol en signe d'impatience - pour trouver de la nourriture ça lui était permis bien sûr - mais c'était encore une question de sécurité. Un cheval qui gratte de manière impatiente peut se blesser ou blesser quelqu'un. Il sourit, oui le palomino était bien agité...


" - Non, Sunny n'est pas capricieux. Il a juste cet instinct d'étalon qui lui dicte de ne jamais s'éloigner de ses juments. Il y consent lorsque je le monte, parce-qu'il sait bien qu'en attendant, son harem est en sécurité et qu'il le retrouvera sain et sauf. Mais quand je l'emmène pendant un certain temps, il ne peut s'empêcher de s'inquiéter. Ce n'est pas un caprice, c'est plutôt un instinct protecteur, c'est une qualité indéniable pour un étalon. C'est la nature qui veut que les choses soient ainsi... "


Le directeur sourit au cavalier, puis une question lui tarauda l'esprit. Il se demandait comment il avait pu rencontrer quelqu'un ici, ce lieu était toujours désert, totalement encerclé par les rochers. Il fallait vraiment connaître l'endroit précis de la fissure dans la roche pour pouvoir accéder à ce spectacle grandiose de la force de la nature, où l'on se sentait tout petit à côté de ces montagnes si imposantes. Des animaux sauvages, il y en avait partout, des troupeaux de biches, des boucs, même la rivière pullulait de truites. C'était un espace inconnu des hommes, et pourtant il fallait venir ici pour croiser quelqu'un du ranch. C'était assez extraordinaire quand même !


" - Comment êtes-vous arrivés ici ? C'est un endroit plutôt difficile d'accès : vous l'avez trouvé par hasard où vous le connaissiez déjà ? "


En réalité, Steven doutait que le cavalier connaisse déjà cet endroit. C'était un jeune homme d'un ranch voisin qui l'avait découvert il y a deux ans, et il lui en avait parlé car ils s'invitaient à déjeuner de temps en temps, en tant que bons voisins. Aucun des cavaliers du ranch n'avaient été mis au jus, et c'étaient des informations qui restaient entre ranchers du coin, le genre de potin qui ne s'ébruitent pas. C'était assez extraordinaire, la façon qu'avaient les ranchers de s'occuper de tout ce qui se passait aux alentours... en même temps ils vivaient de façon si reculée qu'il fallait bien se mettre à jour ! Heureusement, depuis que le Wildfire's ranch prospérait, on avait pu se mettre à jour : téléphone, internet par satellite, tout y était. Même la télé ! Mais malgré tout ça, Ste n'avait pas perdu l'instinct des ranchers de l'ouest, comme son père !

_________________

I wanted to be free
But I'm chained.
I wanted to forget the past
But the fire came back.
I just want to find the peace,
I just want to fall in love...


Sunny Boy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela Areste

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 27/07/2009

Dossier du cavalier
Âge: 23 ans
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: après une semaine qui sembla être une éternité (libre)   Sam 19 Déc - 23:01

- Vous savez, … généraliser, ce serait une vraie erreur... "
- Je n’ai en effet pas trop de soucis pour l’irrespect sauf s’il me sent en danger, là je n’en tire rienet la relation dominant/dominé s’inverse. Il est tranquille et n’est pas dangereux pour moi mais pour notre environnement c’est une autre histoire, il n’a jamais blesser quelqu’un ou un autre animal mais rien ne dit qu’il ne le fera jamais vu sa puissance il faut se méfier.


Il est vrais que s’il gâtait souvent Shyama il avait toujours veillé à garder le rapport dominant avec lui quand il était sous forme humaine avec sa forme animal c’était différent l’étalon était peut être trop protecteur pour que la délimitation marche vraiment. Il regarda le directeur faire avec son équidé il avait une maîtrise sur lui c’était indéniable.

" - Non, Sunny n'est pas capricieux. … choses soient ainsi... "
- Et en générale la nature fait bien les choses.
" - Comment êtes-vous arrivés ici ? C'est un endroit plutôt difficile d'accès : vous l'avez trouvé par hasard où vous le connaissiez déjà ? "
- J’ai suivit la piste d’une biche, en générale suivre la piste d’un animal permet de trouver dés lieux où il n’y a personne et je ne risque ainsi pas de faire peur à quelqu’un avec mes métamorphoses, c’est une habitude que j’ai prit après avoir me faire tuer par un chasseur


La mésaventure lui avait apprit à être plus prudent, il s’en était sortit saint et sauf ce jour là mais ses grands-parents ne l’avait pas laisser sortir pendant plusieurs jours après ça, du fait que les chasseurs c’était mit en tête d’abattre le loup blanc tueur de troupeau, alors qu’il n’avait jamais tuer une seule bête de la région. Il regarda un instant Streven se demandant un instant pourquoi il lui avait posé la question

- Ce lieu est-il si méconnu que cela pour que vous posiez la question ?

La d’où il venait des lieux vraiment sauvage il n’y en avait pas vraiment tout les fermier connaissaient tous les coins au moins pour rassembler les bêtes qui quittaient souvent les champs non clôturé. Il observa le paysage qui en effet était intact et ne porter aucune marque de la présence humaine. C’était un spectacle agréable à l’œil.

- C’est vraiment un très bel endroit, il change de tous ces lieux complètement modifié par la main de l’homme c’est bien

Il regarda Shyama qui avait finit par comprendre qu’il avait perdu et qui leur tourner le dos maintenant signe qu’il boudait, Andrew eût un sourire devant la réaction de sa grosse peluche au moins cette fois il ne l’avait pas planter là pour rentrer. En même temps Andrew l’avait mal prit et le lui avait fait comprendre l’étalon n’avait jamais recommencer d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven Harrow
Directeur et admin
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 17/05/2009

Dossier du cavalier
Âge: 27 ans
Ton pouvoir: Pyrokinésie
Contrôle du pouvoir:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: après une semaine qui sembla être une éternité (libre)   Lun 21 Déc - 0:26

" - En général la nature fait bien les choses. "


Steven sourit. Oui, c'était souvent vrai. La nature avait fait un monde qui vivait, et pour qu'il vive, il fallait qu'il soit bien fait...


" - J'ai suivi une biche [...] me faire tuer par un chasseur."


Le directeur s'exclama. Il y en a qui sont complètement fous, tuer un loup blanc par ici, c'est vraiment n'importe quoi ! On tue du gibier, des lapins, ou des animaux sauvages comme des coyotes et des lions des montagnes, quand on arrive miraculeusement à les avoir. Mais un loup blanc... personne n'aurait l'idée de s'en prendre à eux ! Il faut vraiment avoir un grain. Il comprenait à présent comment le jeune homme était accédé ici. En loup, on peut facilement se fondre dans la faune sauvage, et alors accéder à des endroits méconnus des hommes. C'était cool comme pouvoir !


" - Ce lieu est-il si méconnu que cela pour que vous posiez la question ?
- Ouais on peut le dire ! En fait, c'est impossible de venir ici en principe... Vous voyez ces murailles là-bas ? Elles sont infranchissables par l'homme. Il n'y a qu'une seule fissure qui permet de s'y introduire, et il faut savoir où elle est : la montagne est tellement vaste par ici... "


Ste regarda autour de lui, et eut cette sensation d'être avalé par la montagne, tant on était une fourmi au milieu de la force de la nature. Il en avait l'habitude, mais il n'en était jamais insensible.


" - C’est vraiment un très bel endroit, il change de tous ces lieux complètement modifié par la main de l’homme c’est bien.
- C'est sûr, si le monde devient fou, ici la nature c'est pas ça qui manque. Elle est tellement inhospitalière pour les hommes qu'elle reprend ses droits ! Rien qu'en regardant les montagnes imposantes, on sent que la nature est la plus forte ici, vous ne trouvez pas ? "


Steven habitait ici depuis tout petit, il adorait ce pays, immense, où on se sentait perdu. Il se sentait chez lui ici, c'était son berceau et il était amoureux de ces paysages étendus et de ces contrées lointaines et si proches à la fois. Il s'approcha de Sunny, qui commençait à s'inquiéter sérieusement. Il le rassura en lui murmurant quelques paroles douces et le caressa. L'étalon se calma un peu mais restait tendu.


" - Et sinon, quelle est votre profession ? "


Le directeur était curieux de savoir quel métier faisaient les cavaliers. Il aimait bien être au courant de ça, il avait parfois des surprises, mais ça lui permettait de mieux cerner le genre de personnes qui venaient monter ici.

_________________

I wanted to be free
But I'm chained.
I wanted to forget the past
But the fire came back.
I just want to find the peace,
I just want to fall in love...


Sunny Boy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela Areste

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 27/07/2009

Dossier du cavalier
Âge: 23 ans
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: après une semaine qui sembla être une éternité (libre)   Lun 21 Déc - 11:14

Il ne dit rien quant à l’exclamation de Steven, lui il comprenait, les gens avait souvent peur quand il voyait un animal à mauvaise réputation et le loup était loin d’en avoir une bonne surtout s’il courrait après un autre animal.

- Ouais on peut le dire ! … et il faut savoir où elle est : la montagne est tellement vaste par ici... "
- C’est vrais c’est surprenant mais tellement agréable et puis moins y a de gens mieux je me porte.


Il sourit observant à nouveau les environs avec délectation.

- C'est sûr, si le monde devient fou, … forte ici, vous ne trouvez pas ? "
-Si et c’est temps mieux si la terre sauvage se laisser domestiquer par l’homme nous ne serions pas dans la panade


Il observa le directeur calmer l’étalon c’était intéressant de voir un couple qui se connaissait autant


" - Et sinon, quelle est votre profession ? "
- Je suis barman au poison inoffensif.


Il regarda le directeur se demandant un instant pourquoi il avait posé la question mais il ne dit rien après tout il avait le droit d’être curieux. Il fit craquer sa nuque mais ne dit rien regardant juste ce qui l’entourait avant de soupirer et d’en revenir à Steven.

« Vous n’avez jamais espérer faire autre chose que ça ? »

C’était peut être déplacé comme question mais le loup était curieux et il se posait de nombreuse question sur son hôte il reporta son attention sur Shyama un peu plus bas qui brouter sans plus les regarder. Il soupira un court instant avant de reporter son attention sur le jeune homme qui lui faisait fasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven Harrow
Directeur et admin
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 17/05/2009

Dossier du cavalier
Âge: 27 ans
Ton pouvoir: Pyrokinésie
Contrôle du pouvoir:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: après une semaine qui sembla être une éternité (libre)   Lun 21 Déc - 22:50

" - C’est vrais c’est surprenant mais tellement agréable et puis moins y a de gens mieux je me porte. "


Stev sourit légèrement. Beaucoup de cavaliers irradiés étaient assez renfermés, il avait un peu de mal à les comprendre, mais il faisait son possible. En même temps, se métamorphoser en loup, ça aide pour se couper des autres c'est indéniable. Mais en même temps, ça ouvre tellement de portes ! C'est une occasion merveilleuse de faire corps avec la nature. Les animaux sauvages tels que les oiseaux ne fuient pas devant des loups. On peut ainsi s'immiscer dans le milieu naturel avec une aisance...


" - Si et c’est temps mieux, si la terre sauvage se laissait domestiquer par l’homme nous ne serions pas dans la panade. "


Steven sourit de plus belle, amusé par l'expression, en même temps très représentative...


" - Je suis barman au poison inoffensif.
- Ah ! Vous travaillez donc dans ce fameux bar ! C'est marrant, tout le monde en parle, irradié ou pas. Perso' j'y ai jamais foutu les pieds - c'est pas contre vous hein - mais 'faudra que je m'y mette parce-que je me sens sérieusement décalé ces derniers temps.
"


Le directeur se mit à rire, c'est bien vrai d'ailleurs, autant d'être à la ramasse sur les dernières technologies sorties il s'en foutait bien, autant ça l'emmerdait pas mal de pas être au courant des derrières nouveautés en ville. Surtout que ce bar était fréquenté par à peu près tout le monde, et que quand tout le monde le regardait avec des yeux exorbités en disant "quoi, vous n'avez jamais été au poison inoffensif !" il se sentait un peu con. Il est toujours temps de rattraper le coup !


" - Vous n’avez jamais espérer faire autre chose que ça ? "


Pour la première fois, Ste fut un peu déstabilisé. Il avait toujours quelque chose de percutant à répondre, au tac au tac, il parlait facilement de tout. Mais dès que ça touchait à quelque chose de carrément personnel, ça le gênait, surtout quand c'était une partie de sa vie qui effectivement lui posait quelques problèmes. Cela dit, il avait posé des questions qui pouvaient paraître malvenues pour Andrew, il lui devait bien une réponse. Il finit par esquisser un léger sourire mi-gêné mi-timide, et en même temps qui se voulait direct et sûr de lui pour sauver les apparences, le genre de truc qui ne lui ressemblait absolument pas.


" - Si, bien sûr. Quand on est gamin on a des rêves pleins la tête ! J'aurais adoré faire des études de philo. Mais comme me disait mon père, ça m'aurait mené nulle part. J'ai aussi voulu devenir dentiste équin, je trouvais que c'était un beau métier. Mais j'étais pas assez bon à l'école pour ça ! Alors, j'ai pris les choses comme elles sont venues, et finalement j'aime bien mon métier. "


Sa voix était teintée d'un rire bref et nerveux, celui qu'il accolait à beaucoup de ses répliques sans véritable raison. C'était vrai, que son métier lui plaisait. Il adorait mettre de l'ambiance au ranch, donner des cours, conseiller les gens, les accompagner dans une démarche difficile mais importante. Il détestait les paperasses, c'était indéniable, mais c'était un passage obligé... pourtant il aurait préféré se passer de ce sale boulot ! Il fut tiré de ses pensées par un hennissement strident. C'était Sunny qui appelait ses juments... le directeur fit quelques pas vers lui et recommença ses tentatives d'apaisement. Mais l'étalon était bien énervé. Stev jeta un oeil au soleil, il vit que ça faisait un sacré bout de temps qu'il était là !


" - Je suis désolé, je vais devoir rentré au ranch. Sunny n'a jamais été éloigné aussi longtemps de ses juments et il a fait un gros effort en attendant tout ce temps. C'est un progrès indéniable et je ne veux pas le frustrer ou trahir sa confiance. Nous pouvons faire le trajet à deux si vous voulez ? "

_________________

I wanted to be free
But I'm chained.
I wanted to forget the past
But the fire came back.
I just want to find the peace,
I just want to fall in love...


Sunny Boy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: après une semaine qui sembla être une éternité (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
après une semaine qui sembla être une éternité (libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse Dream RPG :: #_Espace flood :: Anciens RPs-
Sauter vers: