Partagez | 
 

 Elizabeth E. Teatch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth E. Teatch

avatar

Messages : 554
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Dossier du cavalier
Âge: 26 ans
Ton pouvoir: La télépathie..
Contrôle du pouvoir:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Elizabeth E. Teatch   Jeu 17 Sep - 19:30

Ton personnage
" Welcome at home "

    ¤ Nom : Teatch
    ¤ Prénoms : Elizabeth Eleanor
    ¤ Âge: 19 ans
    ¤ Profession : Etudiante
    ¤ Date & Lieu de naissance : Londres, le 13 avril 1991
    ¤ Histoire : Elizabeth est née sous un grand soleil, événement rare dans une ville comme Londres, le 13 avril 1989 exactement. Elle était un bébé calme, qui ne pleurait jamais mais qui avait quelques difficultés à finir ses biberons. Elle grandit rapidement, sous le regard tendre de ses parents, Emma et James. Ils l'aimaient énormément, peut-être un peu trop, mais l'amour ne se contrôle sans doute pas. Ils l'inscrivirent à trois ans dans l'équivalent de l'école maternelle. Il n'y eut aucun problème durant quelques années, les professeurs la décrivaient comme une élève épanouie, spontanée et curieuse. Ils fondèrent de nombreux espoirs en elle. Sa première année en école primaire avait débuté depuis seulement quelques mois lorsque subitement , Elizabeth commença à avoir des crises de larmes inexpliquées, elle refusait de se rendre à l'école, et devint renfermée, refusant de parler, même d'approcher de ses camarades. D'autres parents l'auraient peut-être laissée à l'école, pensant que la situation passerait, mais ce ne fut pas le choix d'Emma et James. Trop protecteurs, ils la retirèrent immédiatement et décidèrent de lui donner des cours particuliers dans leur grand appartement londonien. La jeune fille perdit tout contact avec les autres enfants, mais cela renforça sa relation avec ses parents, déjà forte. Elizabeth refusa de s'expliquer, elle se borna à dire qu'elle voulait rester chez elle. Emma ne travaillait pas, elle put donc rester s'occuper de sa petite fille. Elles devinrent très complices, et Elizabeth apprenait vite, si bien qu'elle fut rapidement en avance sur le programme scolaire. Souvent, lorsque son père rentrée en soirée ou le week-end, Elizabeth et lui partaient en expédition à Londres. Toujours à pied, parfois simplement une séance de cinéma ou une représentation de théâtre, quelques fois ils se contentaient de déambuler dans les rues de la capitale, découvrant de nouveaux lieux, faisant de nouvelles connaissances. De temps en temps également, ils s'arrêtaient dans un café ou un bar et ils y passaient des heures à discuter avec animation. Toutes ces sorties apportaient à Elizabeth de nombreuses choses, comme l'autonomie, le sens de l'orientation, une grande culture et de la répartie. Cela lui permettait aussi de sortir de sa solitude, même si elle revenait à chaque fois avec un mal de tête intense. Elle apprit à adorer cette grande ville où toutes les cultures et toutes les langues se mélangeaient. Les années passèrent ainsi, tranquillement, et Elizabeth fêta ses quinze ans. Elle était très aboutie intellectuellement, elle était très mature, mais elle ne fréquentait aucun jeune de son âge. Elle était hautaine, froide et arrogante avec les rares adolescents qu'elle rencontrait. Sa mère lui donnait toujours des cours, un professeur de musique lui enseignait divers instruments, à la demande de la jeune fille. Elle aimait particulièrement le violon. Son père, de plus en plus pris par son travail, n'avait plus guère le temps de l'emmener en expédition, ce qui arrangeait Elizabeth, qui revenaient avec des migraines tellement intenses qu'elle en pleurait et des sensations de bourdonnements dans les oreilles. Elle ne se sentait mieux qu'avec la musique ou des médicaments, elle était mieux également au calme, seule. Un événement vint troubler cette situation, l'annonce de la naissance d'une petite sœur. Au début, Elizabeth ne trouvait pas cela très important, elle ne pensait pas que cela changerait beaucoup de choses, elle était même curieuse. Emma engagea plusieurs professeurs pour l'adolescente, puisque qu'elle était maintenant très enceinte et que par la suite, elle devrait s'occuper du bébé. Ce fut sans doute cet acte qui commença à changer le point de vue d'Elizabeth, elle commença à voir cette petite sœur d'un mauvais œil. Elle voulait ses parents pour elle seule, et elle se doutait que cela ne serait plus possible. A la naissance de la petite Aurore, elle se renferma encore plus, partageant son temps entre ses études, la lecture et la musique. Les cris et les larmes incessants d'Aurore qui donnaient de grosses migraines à la jeune fille achevèrent de la pousser à bout. L'idée lui vint soudain de partir. Elle la repoussa tout d'abord, ne voulant pas faire de peine à ses parents, mais au fil du temps, elle comprit que c'était la seule solution possible. L'impression de devenir folle la fit vraiment changer d'avis, la forçait à partir. Régulièrement maintenant, elle pensait entendre des choses que ses parents affirmaient ne pas avoir dites. Par exemple un jour, elle crut que son père lui avait dit qu'elle obéissait tellement bien que cela en devenait étrange. Elizabeth en fut choquée et laissa échapper sa colère, mais son père nia avoir prononcé ces paroles, il trouvait l'idée même stupide, et la jeune fille s'en voulut d'avoir douter de son cher père, il était évident qu'elle avait tout inventé. Malheureusement, cela se reproduisit souvent, et Elizabeth pensait que peut-être l'environnement lui était défavorable. Elle ne pouvait pas être folle, elle s'accrochait à cette idée. Une nuit alors, après plusieurs semaines de préparation, elle partit. Elle passa par la porte pendant que ses parents donnaient le bain à Aurore, tout simplement. Lorsqu'elle fut en bas de son immeuble et qu'elle s'aperçut qu'elle pouvait réellement commencer une nouvelle vie, elle hésita entre pleurer sa vie passée et combattre pour sa vie future. Elle choisit la deuxième solution et elle marcha. Longtemps, sans regarder où elle allait. Elle avait marché toute la nuit, et pour une non-sportive comme elle, c'était un exploit. Elle avait commencé à avoir une migraine, mais la fatigue l'avait emportée, et Elizabeth se sentait bien. Elle ne savait plus où elle était, son sac pesait lourd sur son dos, alors elle décida de s'arrêter. Elle était dans un quartier pauvre, c'était évident. Elle craignait un peu les jeunes qui la regardaient étrangement, mais après tout, il fallait qu'elle s'y habitue. Elle s'assit dans un coin tranquille, et s'installa du mieux qu'elle put. Elle se recroquevilla dans son sac de couchage, et ferma les yeux. Elle s'endormit immédiatement, malgré les présences qu'elle sentait autour d'elle. Elle se réveilla en sursaut, quelqu'un était beaucoup trop près d'elle. Elle l'observa, méfiante, mais voyant qu'elle ne dormait plus, l'homme s'enfuit sans chercher de complications. Elizabeth respira, et décida qu'elle s'était assez reposée. Elle se releva avec grâce, et c'est la tête haute qu'elle partit. Elle marcha une journée de plus, s'arrêtant seulement dans des cafés pour aller au toilettes et grignoter. A la nuit tombée, elle était toujours dans la banlieue pauvre de Londres, mais elle s'y sentait plus en sécurité, même s'il était aussi mal famé. Elle s'était rendue compte que plus il y avait de personnes autour d'elle, plus elle avait mal à la tête, mais elle ne pouvait survivre en marge de la civilisation. Elle ne savait pas où ni quand s'arrêter, elle trouvait qu'elle était encore trop près, alors elle ne se prépara qu'à une nuit. Cependant, aux petites heures du matin, un trio de jeunes gens s'approcha d'elle. Elizabeth prit peur mais elle préférait le pire plutôt que de faire preuve de lâcheté. Elle se leva et les regarda approcher. Il n'y avait plus aucun doute possible maintenant, ils se dirigeaient vers elle. Deux garçons, l'un grand, maigre, et roux, l'autre de taille moyenne mais plus musclé, blond, et une jeune fille, accroché au cou du garçons roux, cheveux courts blonde platine avec des mèches noirs. Ses oreilles bourdonnaient et son mal de tête empirait, mais elle resta calme. Le beau blond lui sourit, et elle se réjouit de ne pas s'être enfuie. Ils étaient maintenant tout près d'elle, et ils la saluèrent. Ce fut le blond qui prit la parole, d'une voix douce et grave :

    « Bonjour. Nous ne te voulons aucun mal, nous voulons savoir ce que tu fais là, tu as l'air perdue, et tu ne ressemble pas franchement aux gens d'ici.

    -Je me balade par ici, j'avais envie de voir du pays. »

    Elle défia la jeune homme du regard, malgré son air narquois. Sa réponse fut stupéfiante, et Elizabeth se retrouva déboussolée.

    « Et bien, si tu souhaites prolonger ton séjour ici, tu peux rester avec nous, nous te protégerons, te donnerons un lit et à manger. Je m'appelle Gabriel. L'autre garçon c'est Nick, et elle, Sam, sa petite amie.

    -Et que devrais-je faire en échange ?

    -Oh, pas grand chose, un peu de ménage et de babysitting par ci par là. »

    Elle n'hésita que quelques instants, elle ne pouvait pas faire sa difficile, elle avait eu déjà beaucoup de chance en les rencontrant. Elle se doutait mieux que cette proposition n'était pas claire, elle n'était pas naïve à ce point là, mais elle hocha doucement la tête :

    « Très bien. J'accepte. Je m'appelle Elizabeth.

    -Et bien enchanté Elizabeth ! Suis nous. »

    Elle ramassa ses affaires, et se dit qu'elle y était enfin, elle allait commencer sa nouvelle vie. Elle emboîta les pas de Gabriel sans un mot.

    Quelques jours passèrent, elle faisait quelques ménages chez des personnes âgées, même si la plupart du temps, elle se contentait d'observer les gens qui passaient, et il fallait avouer que cela la passionnaient, malgré les migraines incessantes maintenant. Elle découvrait un peu plus de la vie de chacun tous les jours, et elle adorait cela. Elle discutait des heures avec Gabriel, sans lui avoir poser la question qui la tracassait. Comment un garçon aussi intelligent que lui s'était-il retrouvé à la rue ? Et puis, ce qu'il devait se passer se passa, au cours d'une de leur conversation, il lui proposa de la drogue, et elle comprit, c'était évident. Elle commença par refuser, il n'insista même pas, mais elle voulait connaître la sensation que cela procurait, comprendre les raisons du jeune homme. Alors elle revint sur sa décision. Et pour elle ce fut un miracle. Pour la première fois depuis très longtemps, elle n'avait plus du tout mal à la tête. Elle se sentait libre, elle pouvait à nouveau réfléchir correctement, même si elle était dans une autre dimension. Le soulagement intense de ne plus avoir mal la rendit accro. En quelques semaines, elle ne put plus s'en passer, elle était constamment sous les effets de la drogue. Évidemment, elle était déjà sous le charme de Gabriel sans la drogue même si elle ne se l'avouait pas, alors maintenant, elle se lâchait, et ils sortirent officiellement ensemble très rapidement. Elle était amoureuse, et ce sentiment était en plus amplifié, elle aurait pu tout faire pour lui à ce moment. Dans son esprit embrumé, elle avait complètement oublié sa famille, sa fuite, il ne lui venait pas à l'idée que ses parents pouvaient encore la rechercher. Environ huit mois avaient passé lorsque l'improbable se produisit. C'était un bel après-midi, un magnifique ciel bleu, Elizabeth se sentait heureuse. Elle était assise sur les genoux de Gabriel, et comme habituellement, elle laissait ses pensées dérivées, ne cherchait pas spécialement à réfléchir. Et soudainement, elle sentit quelqu'un la tirer violemment et la remettre sur pied. Elle releva la tête et allait se mettre en colère, lorsqu'elle s'arrêta brusquement. Elle connaissait ce visage, et peu à peu les souvenirs affluèrent, brisant l'emprise de la drogue. Elle ouvrit la bouche, ne trouva rien à dire, resta immobile, devant sa mère, tout aussi stupéfaite. Gabriel se leva et passa son bras autour de la taille de la jeune fille, lui montrant qu'il était là, même s'il ne comprenait pas la situation. Ce fut Emma qui prit la parole, toujours sous l'effet de la surprise :

    « Mon Dieu, Elizabeth... Que t'es-t-il arrivée !?

    -J'ai commencé une nouvelle vie. »

    Sa mère fronça les sourcils et lui prit le bras, et Gabriel ne s'interposa pas, malgré le regard de détresse de la jeune fille. Elizabeth n'était pas en état de résister, et elle fut obligée d'écouter sa mère. Tout d'abord, cette dernière se répandit en paroles inutiles, s'excusant, lui disant à quel point elle leur avait manqué et combien ils avaient été inquiet. Cela acheva de lui rendre ses esprits. Et puis, la voix de sa mère se fit plus ténue, et Elizabeth du tendre l'oreille, et ce que la mère lui dit la fit tomber au bord du précipice. Emma lui disait qu'elle comprenait pourquoi elle était partie, et avant qu'Elizabeth ne puisse rétorquer quelque chose, sa mère continua. Emma regrettait de ne pas avoir prêté plus attention aux migraines et aux bourdonnements de la jeune fille, alors que pourtant, elle savait exactement ce que cela voulait dire. Et soudain, la vérité éclata, sanglante. Emma demanda à sa fille s'il lui arrivait d'entendre des choses qui n'avaient pourtant pas été dites. Elizabeth, se souvenant des incidents qui l'avaient en autre poussé à partir, hocha la tête lentement. Emma soupira, puis lui dit qu'elle n'était pas folle, qu'elle entendait tout simplement les pensées des gens qui l'entouraient. Elizabeth hésita sur le comportement à avoir, avant d'avoir un fou rire nerveux. Une partie d'elle lui disait que cela expliquait tout, et l'autre que cela était impossible. Ce sur quoi Emma lui dit exactement ce qu'Elizabeth était en train de penser. La jeune fille était de plus en plus perplexe, puis elle demanda simplement à sa mère pourquoi elle pouvait faire cela. Alors sa mère lui expliqua que quelques années avant sa naissance, elle avait été en voyage de noce avec son père, et tout deux avaient choisi l'Ukraine. Ils avaient été au mauvais endroit au mauvais moment, et s'étaient retrouvés près de la centrale nucléaire qui avait explosé. Suite à cela, Emma s'était aperçu qu'elle entendait les pensées des gens, elle s'était réfugiée dans l'alcool jusqu'à ce qu'elle tombe enceinte. Là elle avait décidé de se battre pour sa petite fille, et petit à petit, apprit seule à fermer son esprit aux pensées étrangères. Comme James n'avait eu aucune séquelle, Emma n'avait jamais pensé que cela pouvait être héréditaire, jusqu'à ce que la jeune fille prenne la fuite. Emma s'en voulait car elle n'avait pas fait attention aux signes, qui avaient pourtant été les mêmes pour elle. La jeune fille éclata en sanglots et se laissa glisser au sol. Sa mère s'assit à côté d'elle, et elles restèrent longtemps enlacées ainsi. La nuit tomba, et Emma prit la main de sa fille. Tout naturellement, elle la suivit, sans penser à Gabriel, trop préoccuper par les soudaines révélations de sa mère. Ce dernier l'appela, mais lorsqu'il s'aperçut que sa petite amie n'avait aucune réaction, il abandonna. Emma la ramena dans leur grand appartement londonien. Les premiers temps furent difficiles, elle partit en cure de désintoxication, qui se passa bien, elle avait beaucoup de volonté, et elle était très soutenue par ses parents. Elle arrêta complètement la drogue, et l'étape suivante fut la réadaptation dans la vie normale. Sa mère commença par lui enseigner quelques techniques pour que sa migraine se calme et que les bourdonnements cessent. Elle mit des mois à y arriver, mais elle se sentait beaucoup mieux ensuite, capable de voir du monde sans avoir besoin de s'échapper à tout prix parce qu'elle avait trop mal. Le plus dur, pour Elizabeth, fut sans aucune hésitation d'accepter ce qu'elle était. Elle était souvent au bord des larmes, pensait qu'elle était un monstre, se tapait la tête jusqu'à ce qu'elle n'entende plus rien. Étrangement, maintenant qu'elle savait ce qu'elle avait, les pensées étrangères qui passaient dans sa tête étaient beaucoup plus claires. Le jour où tout s'améliora vraiment fut le jour de son dix-septième anniversaire. Ses parents avaient eu une idée lumineuse pour qu'elle aille mieux : un cheval. Au début, Elizabeth était très septique, mais au bout de quelques heures avec sa jeune jument, Litchee, elle s'aperçut qu'elle était heureuse et calme avec elle. Elle se prit de passion pour l'équitation et surtout pour sa jument. Elle passait des heures dans le box et sur le dos de Litchee, et c'est à contre cœur que voyant les progrès fulgurants d'Elizabeth, Emma et James décidèrent de l'inscrire en candidate libre aux A-level ( équivalent du baccalauréat en Angleterre ). Elle reprit donc des cours particuliers, avec cette fois cependant un professeur différent pour chaque matière. Ainsi elle connaissait un peu plus de personnes. Elle reprit les cours de musique, et avec toutes ces activités, sans compter son temps passer avec sa jeune jument, elle avait un emploi du temps très chargé. Malgré les énormes progrès de leur fille, Emma et James restaient inquiets, et un ami qui revenait des États-Unis bouleversa leurs petites habitudes. Il connaissait le pouvoir d'Emma et c'est sans surprise qu'il appris celui d'Elizabeth. Il leur annonça une bien grande nouvelle, spécialement pour la jeune fille. En effet, un club d'équitation où de nombreux jeunes possédait des pouvoirs dus à Tchernobyl existait dans le Wyoming. Après de longues discussions, ses parents décidèrent de l'y envoyer avec sa jument, et c'est ainsi qu'à à peine dix-neuf ans, la jeune fille quitta ses parents et son pays.
    ¤ Caractère : Elizabeth est une jeune fille spéciale. Lorsqu'elle était enfin, elle était rieuse, curieuse de tout, toujours prête à agir. Une enfant épanouie, qui aimait les contacts humains, qui était beaucoup apprécié. Et puis, suite à ses migraines, elle se replia sur elle-même, elle changea du tout au tout. Elle sourie rarement, mais lorsqu'elle le fait, ces sourires éclairent tout, et c'est un vrai bonheur pour les destinataires. Elle a toujours envie de tout savoir, adore chercher des réponses à ses questions. Elle est très à l'aise à l'oral, sait argumenter et arriver en général à retourner les situations à son avantage grâce à son usage, peut-être abusif, des mots. Elle est devenue très froide, hautaine même avec les jeunes de son âge, sans raisons la plupart du temps, pour se protéger sûrement. Elizabeth est très dure à atteindre, et à cause de ses barrières, les gens n'ont pas envie d'aller vers elle. Elle sait qu'il lui faudrait remédier à ça, mais elle a du mal. Elle est également très protectrice envers ceux qu'elle aime, et ferait tout pour eux. Elle n'est pas du tout timide malgré les apparences, et est sûre d'elle. C'est une jeune fille ambiguë qui est adorable lorsqu'on prend le temps de la connaître.
    ¤ Physique : Elizabeth est de taille plutôt moyenne, mais élancée et envers et contre tout, très musclée, ce qui est sûrement du à son entraînement intensif d'équitation de ces derniers mois. Elle a un beau visage ovale et fin, de longs cheveux bruns ondulés qui lui tombent dans le dos. Elle a des cheveux très clairs, pétillants et qui attirent le regard. Elle avait de longs cils recourbés et des sourcils bien dessinés. Elle avait la peau plutôt claire et lisse. Elizabeth ne se maquillait guère, elle préférait restait naturelle et se contentait donc d'un trait de crayon sur ses yeux. Elle avait un très joli petit tatouage son omoplate droite, souvenir de sa vie dans la rue.
    ¤ Pouvoir (facultatif ) Elizabeth découvrit son pouvoir très tôt, à l'âge de six ans, même si elle ne le considérait pas comme tel. Cela commença par des migraines et des bourdonnements dans les oreilles, qui s'amplifièrent avec l'âge. Et puis lorsqu'elle eut quinze ans, ces minces problèmes se transformèrent, et maintenant, elle entendait les pensées des gens qui étaient très proches d'elle, lorsqu'elle ne faisait rien de particulier. Tout cela cessa lorsqu'elle fut sous l'influence de la drogue, et reprire avec plus de force quand elle arrêta. Cependant, grâce à l'aide de sa mère, elle parvint à peu près à canaliser son don. Elle apprit que si elle possédait cette particularité, c'est parce que sa mère avait été présente près de l'explosion de Tchernobyl et qu'elle aussi pouvait lire les pensées des gens, et même communiquer. C'était donc un pouvoir héréditaire.


Ton cheval
"It's your life, you love it"

    ¤ Nom : Litchee of Dream
    ¤ Description de son caractère : Litchee est une jeune jument très fougueuse, qui s'emballe pour un rien. Elle a peur de tout, se cabre pour une branche d'arbre ou un cris trop près d'elle. Elle aime galoper et la liberté, elle supporte mal d'être contrainte à faire quelque chose. Pourtant, elle est très tendre, et adore les petites gâteries. Elle est adorable au box, et a un grand respect de ses cavaliers, que ce soit à pied ou à cheval. Elle aime particulièrement sauter, et s'améliore de jour en jour au dressage. Les ballades sont toujours difficiles avec elle, mais Elizabeth essaie tout de même, et elle arrive souvent à calmer la jument. Litchee est une jument dont il faut connaître les boutons pour réussir à l'apprécier, ensuite c'est un véritable plaisir, elle donne tout ce qu'elle a pour son cavalier.
    ¤ Description physique ou photographie : Litchee est une jument grise pommelée, avec des couleurs magnifiques. Elle est très bien proportionnée, a de longues jambes fines et une jolie petite tête. Elle a des yeux très expressifs, en amande, larges. Pétillants comme ceux de sa propriétaire. Des oreilles perpétuellement en mouvement, et une longue crinière abondante, grise foncée. Litchee est une jument tout simplement magnifique, avec peut-être des origines arabes et français de selle.
    ¤ Relation entre toi et lui : Litchee et Elizabeth ont une relation presque fusionnelle, et ce depuis le début. Elizabeth a été immédiatement subjuguée par la jument, et la jeune fille inspira très vite confiance à la jument, avec ses manières franches et directes. Elles se comprenaient très bien, et Elizabeth lui confiait tout. A cheval, c'était encore un peu dur, la jument étant difficile à monter et Elizabeth avait commencé il n'y a pas très longtemps l'équitation, cependant la jeune fille faisaient de nombreux efforts pour qu'elles s'améliorent, et petit à petit elles réussissaient, particulièrement en saut. Elizabeth était très câline avec sa jument et en retour, Litchee était très protectrice. Litchee était un pilier fondamental de la vie d'Elizabeth.


et enfin... toi !
"Parce-que nous voulons te connaître !"


    ¤ Prénom/Surnom : Bleuenn !
    ¤ Âge : 16 ans
    ¤ Célébrité de ton avatar : Megan Fox
    ¤ As-tu pris un poste vacant ? : Heu non.
    ¤ Comment as-tu trouvé ce forum ? : Par James ! ( avec toute ma gratitude ! :p )
    ¤ Qu'est ce qui pourrait être amélioré ? : Je ne vois pas pour l'instant
    ¤ Niveau de RP : Heu je ne sais pas trop, tu me connais assez pour savoir.
    ¤ Niveau de présence : 5/7
    ¤ Code règlement : validé wanampi


Dernière édition par Elizabeth E. Teatch le Jeu 14 Jan - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James William Henderson



Messages : 127
Date d'inscription : 03/06/2009

Dossier du cavalier
Âge: 39
Ton pouvoir: régénération rapide des cellules
Contrôle du pouvoir:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Elizabeth E. Teatch   Ven 18 Sep - 15:40


    Ah, te voilà enfin ! Bienvenue =D

    Tout est parfait, j'ai particulièrement apprécié le passage quand Elizabeth vivait dans la rue. Ton style ressort bien davantage et j'ai extrêmement accroché sur le fond.
    Voilà, il ne te reste donc qu'à faire recenser ton pouvoir et ton avatar dans la partie Gestion des personnages. N'oublie pas non plus de créer ton habitation, mais consulte tes mp avant Wink

    Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crinsdencre.blogspot.com
Kaitlyne M. Booker

avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 18/08/2009
Localisation : Au Ranch

Dossier du cavalier
Âge: 24
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
35/100  (35/100)

MessageSujet: Re: Elizabeth E. Teatch   Ven 18 Sep - 16:15

Bienvenue parmi nous ...

Je te souhaite d'agréable moment sur HDRPG =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.x3-just-cassy-and-you-x3.skyblog.com
Hayden Wile

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 23 ans
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
35/100  (35/100)

MessageSujet: Re: Elizabeth E. Teatch   Ven 18 Sep - 16:53

Amuse toi bien parmi nous x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weins-academie.forumgratuit.org
Elizabeth E. Teatch

avatar

Messages : 554
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Dossier du cavalier
Âge: 26 ans
Ton pouvoir: La télépathie..
Contrôle du pouvoir:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Elizabeth E. Teatch   Ven 18 Sep - 18:40

Merci beaucoup !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena C. Barkley
Fondatrice et admin
avatar

Messages : 1548
Date d'inscription : 15/05/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 21 ans
Ton pouvoir: Contrôle de l'eau
Contrôle du pouvoir:
65/100  (65/100)

MessageSujet: Re: Elizabeth E. Teatch   Sam 19 Sep - 9:42

Bleuuuuu' !! Désolée d'avoir loupé ton arrivée, plus le temps de venir -_-' En tout cas, j'adore ta fiche ! Je n'en ferais pas une analyse aussi approfondie que James, mais... superbe style d'écriture =)

Donc à mon tour, je te dis bienvenue et amuse-toi bien ici !

_________________

                  « I'm the sea's spirit »
Spoiler:
 
Autre compte : Manuel Valens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horse-dream.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elizabeth E. Teatch   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elizabeth E. Teatch
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Eric Foulon ] Dialogue de styles par Elizabeth Leriche
» [News] Royal Oak "Queen Elizabeth II Cup 2011"
» Franie ! gâteau Reine Elizabeth ?
» Campanula Takesimana 'Elizabeth'
» bulbophyllum elizabeth ann buckleberry

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse Dream RPG :: #_Le commencement :: 
Présentations
 :: Présentations validées :: Présentations du staff
-
Sauter vers: