Partagez | 
 

 Les blessures ne sont pas toujours physiques... [Nathan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hayden Wile

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 23 ans
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
35/100  (35/100)

MessageSujet: Les blessures ne sont pas toujours physiques... [Nathan]   Lun 19 Oct - 18:04

Hayden entra dans la carrière de saut suivie par un étalon alezan. Hayden avait laissé ses longs cheveux blonds lâches et ses yeux bleus étincelaient. Elle était habillée avec un pantalon de cheval noir et un débardeur de la même couleur. L'étalon la suivait en trottant nerveusement, il agitait sa queue pour chasser les mouches et ses yeux observaient tout ce qui se passait autour de lui.
Hayden ferma la porte de la carrière de saut et ressangla son cheval. Elle le mena au centre de la carrière et monta sur son dos. Le cheval fit un brusque écart dès que Hayden fut en selle mais elle le ramena au centre d'une main de fer.

Cet étalon s'appelait Feu-Follet et sa propriétaire avait perdu toute confiance en lui depuis qu'elle était tombée violemment lors d'un concours d'obstacle. Depuis elle avait tout simplement refusé de remonter sur Feu-Follet et était venue voir Hayden afin que la jeune femme s'occupe de son étalon. Depuis que sa cavalière refusait de le monter, Feu-Follet était devenu agressif et faisait des écarts le plus souvent possible. Hayden refusait de se dire qu'un cheval pouvait être véritablement méchant. Pour elle lorsqu'un cheval était agressif c'était pour faire comprendre quelque chose à l'humain. Feu-Follet essayait de montrer quelque chose à Hayden et la jeune femme n'était pas sûre de tout comprendre.

D'une simple pression des talons, Hayden guida Feu-Follet sur la piste. Elle le mit au trot et prit soin de le faire circuler entre les obstacles installés plus loin pour voir si il en avait peur mais l'étalon passait entre les barres sans montrer une quelconque peur alors Hayden le poussa au galop sur un cercle. L'étalon ne montrait aucun signe d'énervement et suivait les indications de sa cavalière sans rechigner.
Hayden se détendit et le fit repasser au pas. Après quelques cercles elle le relança au galop et le dirigea vers le premier obstacle. L'étalon sauta et se dirigea vers les autres obstacles avec docilité et facilité.

Hayden l'arrêta plus loin et le félicita. Non, elle ne voyait pas ce qui clochait avec ce cheval. Elle le remit au trot et le dirigea vers un oxer. L'étalon le sauta sans difficulté mais lorsque Hayden lui demanda de tourner court il s'arrêta brusquement. Prise de cours Hayden pencha dangereusement vers l'encolure de Feu-Follet mais la jeune femme était bonne cavalière et elle se redressa rapidement. Heureusement pour elle car l'étalon partit en ruades et en sauts de moutons. Hayden essaya de calmer Feu-Follet mais le cheval était comme fou. Il fonça sur un obstacle et là tout se passa très vite.

Hayden sentit l'étalon foncer sur un obstacle bien trop large et voulut le freiner mais Feu-Follet ne l'écoutait déjà plus. L'étalon s'arrêta brusquement devant l'obstacle et Hayden passa par dessus l'encolure, seulement au moment même où elle chutait en avant, des bruits de pas firent peur à Feu-Follet qui essaya de sauter quand même. L'étalon se prit les membres dans les barres et les fit tomber. Il s'écroula à son tour à quelques mètres de Hayden. Les barres tombèrent sur Hayden qui s'évanouit.

Les barres étaient tombées sur la tête de Hayden et Feu-Follet était encore couché au sol. Il se releva et partit en coups de cul alors que sa cavalière était allongée sans connaissance sur le sol...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weins-academie.forumgratuit.org
Nathan Drake

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 21 ans
Ton pouvoir: //
Contrôle du pouvoir:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les blessures ne sont pas toujours physiques... [Nathan]   Jeu 15 Avr - 16:19

    Il faisait beau ce jour là. Nathan revenait d'un cyber-café de mauvaise humeur, n'ayant pas réussit à finir ce qu'il voulait faire dans les 4 heures que lui accordait le reste de son argent de poche. Comme toujours, après tant de temps passé devant un écran, il avait les yeux qui clignotaient et un sérieux mal de tête, mais il était quand même content d'y être allé, malgré tout. C'est en grommelant (contre ses parents bien sûr, les cavaliers et les chevaux en général, vous en doutiez ?) qu'il se dirigea sans réfléchir vers les installations du ranch, pour y trouver le calme, à cette heure là de la journée. Il était encore bien tôt dans l'après-midi pour que les cavaliers aient finit de manger, et il avait sûrement une heure ou deux pour glander entre les barres avant de pouvoir aller déjeuner, seul.

    L'endroit, en effet, semblait désert. Le vent frais remuait un peu la poussière, qui irritait ses yeux. Il se dirigea vers la carrière de saut, pensant s'asseoir pour réfléchir sur l'une des barres, quand il remarqua une forme étendue par terre. C'était un cheval. Le jeune garçon grimaça de dégoût, et sortit une longue lanière de cuir de son sac avec un sourire mauvais en direction de l'animal. A côté, les barres étaient tombées au sol, le canasson aurait donc fait une chute en sautant ? Bête idiote. C'est en enjambant prudemment les barres qu'il la remarqua. La fille. Allongée par terre, elle était visiblement inconsciente. Nathan oublia un instant son projet pour le cheval en la regardant. Son regard caressa ses hanches, et s'arrêta sur ses poches. Est-il nécessaire de préciser l'empressement avec lequel il fondit sur elle pour voir ce qu'elle possédait ? Elle le déçu. Pas de monnaie dans les poches de son pantalon de cheval noir, rien. Il soupira, et se retourna vers l'animal qui déjà tentait de se relever. C'est avec un plaisir sadique qu'il leva la lanière et l'abattit sur la croupe de l'animal, qui roula des yeux, apeuré devant un tel traitement. Il levait de nouveau le bras quand une idée le saisit. Il ne pouvait pas faire ça ici. Pas maintenant. A regret, il rangea son fouet improvisé dans son sac et se dirigea vers la fille. Il n'aurait qu'à prétendre que le cheval se serrait blessé dans sa chute, pour expliquer la zébrure sur le derrière de l'animal. Pour l'instant, il avait juste à aider la fille, elle lui serrait utile plus tard, à la venue de ses parents. Après tout, ne devait il pas avoir des alliés solide dans la place, quand ils arriveraient ? Il dégagea les barres qui étaient tombées sur la cavalière en espérant qu'elle se réveille, avant de la prendre sur son dos pour l'emmener vers le centre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versus.forumsactifs.net/
Hayden Wile

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 23 ans
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
35/100  (35/100)

MessageSujet: Re: Les blessures ne sont pas toujours physiques... [Nathan]   Sam 17 Avr - 12:56

La tête de Hayden lui faisait horriblement mal et son corps tout entier lui semblait si lourd... la présence de soleil n'arrangeait pas les maux de tête qui ne firent qu'empirer. Mais malgré cette pression, Hayden entendit un cheval hennir de douleur et si elle voulut faire un geste, elle s'interrompit immédiatement sous la douleur. Soudain elle sentit qu'on enlevait les barres et qu'on la portait. Elle voulut ouvrir les yeux mais elle n'y arriva pas et sombra dans l'inconscience totale. Combien de temps cela dura ? Elle l'ignorait totalement...

Au bout de quelques minutes ou quelques heures, Hayden ouvrit les yeux. Tout ce qui l'entourait était blanc...

- « Ah ma tête... »

Elle s'assit sans voir tout ce qui l'entourait, sa vision était comme annulée. Les pensées se bousculaient dans la tête de Hayden et ça n'améliorait pas son mal de tête. Puis soudain, comme par magie, sa vision revint. Elle tourna la tête et aperçut un jeune homme brun qui n'avait pas franchement l'air commode d'après Hayden. Enfin ceci dit elle ne devait pas avoir une tête plus sympathique. Le jeune homme avait l'air d'avoir passé sa journée devant un ordinateur alors que la peau bronzée de Hayden témoignait qu'elle avait passé la journée dehors.

- « Merci de m'avoir emmenée ici. »

Elle sourit à celui qui l'avait "sauvée" et essaya, en vain, de se rappeler de son prénom.

- « Hayden Wile, enchantée. J'aurai préféré qu'on se rencontre dans une autre situation mais bon... Tu es ? »

En posant les mains sur ses cuisses elle ne sentit pas son porte-monnaie et fronça les sourcils en conséquence. Elle était pourtant sûr de l'avoir mit dans une de ses poches... Tant pis, après tout il n'y avait rien dedans et puis au mieux elle l'avait laissé tomber dans la carrière de saut où elle s'entraînait avec Feu-Follet.

Traversée d'une soudaine lumière, Hayden voulu se mettre debout mais elle retomba immédiatement après avoir vu une lumière blanche lui boucher la vue. Il fallait qu'elle aille voir le cheval !
Rassemblant toutes ses forces, elle réussit à se lever et à marcher vers la carrière mais le soleil l'attendait et s'empressa de marquer son arrivée en oppressant son esprit. Hayden était en colère, contre elle-même, contre ceux qui l'entourait et contre ce soleil stupide qui lui pourrissait la vie. Sa colère gonfla, gonfla jusqu'à faire apparaître d'énormes nuages noirs et menaçant : l'orage n'était pas loin... Ses yeux qui étaient devenus presque noirs lors de l'arrivée des nuages, redevinrent bleus. Le tonnerre se mit à gronder et le soleil commença à disparaitre. Hayden releva la tête en souriant et reprit son chemin vers la carrière alors que la pluie commençait à tomber violemment.

Se retournant vers celui qui l'avait aidé, Hayden lui sourit.

- « Merci encore de m'avoir aidé, mais je dois aller vérifier que Feu-Follet va bien. »

Souriant une dernière fois, Hayden partit sous la pluie rejoindre le cheval qui, mort de peur, se réfugia le plus loin possible d'elle. Pourquoi avait-il l'air si effrayé en la voyant ? Hayden se retourna vers Nathan qui était maintenant derrière elle pour elle ne savait quelle raison. Puis, retournant la tête vers le cheval une idée traversa la tête de Hayden. Et si c'était de lui que le cheval avait peur ? Non... c'était une idée stupide ! Quoique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weins-academie.forumgratuit.org
Nathan Drake

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 21 ans
Ton pouvoir: //
Contrôle du pouvoir:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les blessures ne sont pas toujours physiques... [Nathan]   Sam 17 Avr - 14:38

    Il l'avait amenée à l'ombre du bâtiment, mais déjà elle se réveillait, en se plaignant de son mal de tête. Nathan grimaça, n'était-elle pas capable d'endurer la douleur sans se plaindre ? Enfin, elle avait l'air contente qu'il l'ai ramenée là. Il allait ouvrir la bouche pour lui proposer d'aller à l'infirmerie, enfin, voir la personne qui se prétendait médecin et qui restait en permanence sur le centre, mais elle le devança : « Hayden Wile, enchantée. J'aurai préféré qu'on se rencontre dans une autre situation mais bon... Tu es ? ». Nathan plaqua un sourire niais sur ses lèvres avant de répondre d'une voix qu'il voulait chaleureuse mais qui resta froide et dure.

    "Nathan Drake."

    Avant de se reprendre rapidement :

    "Tu vas bien ? T'as fait une mauvaise chute."

    Elle tenta de se relever une première fois, et Nathan ne pensa même pas à faire un geste pour l'aider quand elle retomba immédiatement. L'orage commençait à éclater quand elle voulu savoir comment allait son stupide animal. Nathan avait abandonné là-bas le cheval sans y repenser, de toute façon il n'avait aucune envie de l'approcher, fut-ce pour la réalisation de son plan. Les humains, même idiots, pourquoi pas, mais les chevaux, non ! Qui voudrait aider un stupide animal ? Autant laisser le cheval dehors pendant quelque temps, ne serait-ce que par punition... Ne lui en voulait-elle vraiment pas pour la chute qu'il lui a fait faire ? Il soupira silencieusement en la suivant vers la carrière de saut. La pluie rendait le lieu plutôt sinistre, les gouttes rebondissant sur les obstacles, le ciel gris, les nuages, le bruit... et puis, ce cheval, là, seul, au milieu, mouillé et apeuré. S'il était mort, le tableau aurait été complet, c'est dommage, se dit le garçon. Quand elle s'approcha du cheval, Nathan ralentit inconsciemment jusqu'à se trouver derrière elle, tandis qu'elle essayait de s'approcher de l'animal qui reculait à chaque fois. Nathan comprit tout de suite que c'était à sa présence que réagissait l'étalon alezan, et chercha à assurer sa situation tout de suite plutôt que de devoir s'expliquer plus tard.

    "C'est un cheval craintif, non ? Tout à l'heure, j'ai voulu l'approcher pour l'emmener vers l'écurie, et il a réagit pareil, c'est pour ça que j'ai dû le laisser là, je n'ai pas réussit à l'approcher. Il a toujours été comme ça, ou peut-être s'est-il blessé dans sa chute ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versus.forumsactifs.net/
Hayden Wile

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 23 ans
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
35/100  (35/100)

MessageSujet: Re: Les blessures ne sont pas toujours physiques... [Nathan]   Sam 17 Avr - 16:46

Lorsqu'il avait dit son nom, sa voix avait été dure et froide et l'instant d'après il lui demandait si Hayden avait fait une mauvaise chute d'une voix différente, comme si ce Nathan jouait un rôle...

- « Ce n'était qu'une chute impressionnante, je ne dois rien avoir de cassé... »

Ce garçon ne lui inspirait pas confiance, et le simple fait que le soleil essaye de la convaincre du contraire voulait tout dire. Lorsque l'orage arriva le soleil cessa d'essayer de la persuader que Nathan était son ami et laissa l'orage exprimer pleinement sa rage.
Le vent soufflait avec puissance et la pluie tombait avec violence. N'importe qui se serait dit que le temps changeait vite mais Hayden savait que si le temps changeait avec autant de rapidité c'était à cause d'elle, elle et ses changements d'humeur. Elle devait toujours faire attention à ce qu'elle pensait sinon les gens qui l'entouraient se serait douté de quelque chose. En temps normal Hayden n'aurait pas laissé l'orage s'approcher mais là, elle venait de tomber de cheval et venait de se manger des barres d'obstacles alors non, elle n'était pas d'humeur à faire attention à ce qu'elle pensait ou disait et tant pis pour les conséquences...

Le cheval était totalement terrorisé et ce n'était pas dû à l'orage non. Il était terrorisé par une personne, ça se voyait dans son regard.

- « C'est un cheval craintif, non ? Tout à l'heure, j'ai voulu l'approcher pour l'emmener vers l'écurie, et il a réagit pareil, c'est pour ça que j'ai dû le laisser là, je n'ai pas réussit à l'approcher. Il a toujours été comme ça, ou peut-être s'est-il blessé dans sa chute ? »

Hayden se détendit un peu mais une curieuse marque attira son attention sur la croupe du cheval. Elle passa par dessus la barrière et le cheval esquissa un mouvement vers elle, mouvement stoppé dès qu'il vit Nathan.

- « Non ce n'est pas un cheval craintif, au contraire... S'il est terrorisé c'est qu'il y a une raison et pour l'instant j'ignore laquelle. Cependant il a l'air d'avoir peur de toi, c'est pourquoi je te demanderai de rester là pendant que je vais le calmer. »

Elle avait parlé d'une voix assurée mais au fond d'elle, Hayden avait peur. Combien même elle pouvait prouvé qu'il avait brutalisé Feu-Follet, qu'est-ce que ça changeait au fond ? Hayden avait la fâcheuse habitude de penser que tout les gens sur cette planète n'était pas méchant dès leur naissance, qu'il y avait toujours un évènement qui les poussaient à devenir ce qu'ils étaient.
C'est en réfléchissant à ce problème que Hayden se rapprocha du cheval. Celui-ci marcha vers elle mais il tremblait de peur. Hayden s'empara de ses rênes et passa sa main sur l'encolure trempée de Feu-Follet : il était mort de peur et roulait des yeux paniqués. Si Hayden était arrivée plus tard il se serait enfui sans hésitation. Maintenant la présence de la monitrice à ses côtés le rassurait un peu.

Suivant son instinct Hayden passa sa main sur la croupe de l'alezan qui tiqua un peu lorsqu'elle posa sa main sur une blessure encore saignante. Elle reconnaissait cette forme entre mille, la forme d'une lanière de cuir ou autre, seuls ces trucs là laissaient une trace aussi évidente et repérable. Son coeur s'accéléra et l'orage gronda encore plus fort.

- « Qu'est-ce que tu trouves de si jouissif lorsque tu frappes un cheval ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weins-academie.forumgratuit.org
Nathan Drake

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 21 ans
Ton pouvoir: //
Contrôle du pouvoir:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les blessures ne sont pas toujours physiques... [Nathan]   Lun 16 Aoû - 19:35

[Pardonne moi pour le temps de la réponse... et pour ce rp un peu décousu fait en trois fois^^]

    - « Ce n'était qu'une chute impressionnante, je ne dois rien avoir de cassé... »

    Il ne manquait plus que ça. Un orage. Comment un ciel si bleu et sec pouvait passer aussi vite à la pluie ? Nathan secoua la tête pour chasser la pluie, marquant légèrement son étonnement. Il grommela une réponse adaptée à la remarque de la fille, avant de lever de nouveau les yeux vers le ciel. Drôle d'orage. Il la suivit sans réfléchir tandis qu'elle se rapprochait du cheval. Qui recula d'un pas. Et en le voyant, lui. Il grimaça en se rendant compte de son erreur. Mais quel con il avait été ! Il se savait capable de se contenir, il se prétendait au-dessus des autres par son self-control, et au moindre incident, il agissait sans réfléchir ! Un colère contre lui-même et le monde entier en même temps le submergea. Et ce fichu orage qui n'en finissait pas ! Et la fille qui reprenait... Il ne répondit pas à sa remarque, se contentant de secouer la tête avec un air étonné, un sourcil légèrement arqué au-dessus de son regard sombre. Il se savait parfait dans son rôle, il l'avait longtemps travaillé avec ses parents, cet ''air innocent'' qui prouvait à tous qu'il ne pouvait être responsable de rien, il n'était même pas au courant ! Intérieurement, il jurait. Même si elle se faisait abuser quelques instants, il savait qu'elle verrait la marque sur le dos de sa monture. Effectivement, ça ne manqua pas.

    - « Qu'est-ce que tu trouves de si jouissif lorsque tu frappes un cheval ? »

    Jouissif. C'est vrai que c'était le mot. Et en même temps... reposant. Enfin non, soulageant. Comme l'impression d'accomplir sa vengeance, contre les chevaux et tout le monde équin qui les entoure. Il se demanda un instant si c'était l'animal en lui-même qu'il détestait, ou bien cette passion, cet engouement, que les gens avaient pour eux. Il releva la tête vers la fille, avec un air d'incompréhension totale. Que voulait-elle dire ?

    « Que... que veux-tu dire ? »

    Il savait qu'elle savait. Quoi qu'il dise pour se défendre, elle ne le croirait pas. Faudrait-il qu'il la menace pour qu'elle se taise ? Il ne fallait surtout pas que le monde, les autres, ses parents le sachent... Elle pourrait avoir un malheureux accident, une chute de cheval ? Il s'arrêta avant de penser à ça. Finir en taule, non merci. Et puis, après tout, elle savait. Il se redressa, vissa son regard sombre dans le sien, reprenant son air dédaigneux.

    « Bon, ok, c'est moi qui ai fait ça. Et tu sais pourquoi ? Parce que je les hais, moi, ces bêtes que vous adorez tant ! Je les hais comme je vous hais vous, les amateurs, les passionnés, vous qui êtes tous si aveuglés par votre amour pour de stupides animaux que vous ne voyez plus les autres. Oui, je vous déteste. Qu'est-ce qui est si jouissif ? Mais voir la peur dans les yeux de la bête, et sentir sa domination sur l'animal, voilà ce qui fait tant de bien ! »

    Il la regardait dans les yeux, et se dit que cet orage était parfait. Il convenait à son humeur. Il lui cracha ses mots, sortant sa lanière de son sac. Le morceau de cuir raviva la peur dans les yeux de l'animal, autant que le ton agressif du garçon. Nathan fit un pas vers la fille. Il voulait lui faire peur, il voulait la menacer, la dominer autant qu'il pouvait dominer l'animal, par la terreur. Elle avait surement des pouvoirs, il le sentait, et il ne pourrait rien faire contre elle, mais si, comme il le soupçonnait, ce n'était qu'un vulgaire contrôle de la météo, la tourmente ne l'empêcherait pas de l'effrayer. Il savait qu'il pouvait être brutal, agressif envers un animal. Cette fille était elle vraiment plus ? Il la méprisait, cette campagnarde qui allait passer sa vie dans le crottin, cette fille qui jamais ne sortirait de sa condition, et, qui, en plus, se prétendrait heureuse ! Il ne voulait pas de leur bonheur, il rejetait en bloc toute cette vie éphémère au service de l'animal. On ne vit qu'une seule vie, et c'est pour soi. Prétendre le contraire, c'est de l'hypocrisie pure, l'envie -peut-être inconsciente- que tous admirent notre altruisme, notre force de caractère. Oui, il la détestait, cette gamine gâtée par la vie, et il n'aurait aucun problème à lui faire du mal, il le sût alors. Un léger frisson le parcouru quand il se rendit compte qu'il était, qu'il avait toujours été, capable de faire du mal à un être humain. Il savait qu'en reconnaissant ça il franchissait un pas, mais n'était il pas destiné à devenir un sale type, de toute façon ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versus.forumsactifs.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les blessures ne sont pas toujours physiques... [Nathan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les blessures ne sont pas toujours physiques... [Nathan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Actu: Pourquoi les montres dans les publicités sont-elles toujours à 10 h 10
» Les monstres sont vivants par Eric Joly - Pierre Affre
» oeufs toujours pas eclo
» discus toujours noir
» problème avec calopsitte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse Dream RPG :: #_Espace flood :: Anciens RPs-
Sauter vers: