Partagez | 
 

 INTRIGUE N°1 (ouvert à tous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steven Harrow
Directeur et admin
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 17/05/2009

Dossier du cavalier
Âge: 27 ans
Ton pouvoir: Pyrokinésie
Contrôle du pouvoir:
40/100  (40/100)

MessageSujet: INTRIGUE N°1 (ouvert à tous)   Mar 3 Nov - 17:03

Ce jour là était jour de visite à la maison de retraite de Laramie. Une bonne occasion pour Steven d'aller voir son père, de lui montrer que son fils était toujours là et qu'il n'allait pas le laisser moisir ici. Le directeur était à cran depuis longtemps. D'un naturel calme, il était pourtant continuellement stressé par les papiers qu'il devait gérer. Il commençait à saturer et à devenir très susceptible. Pour égayer un peu la visite, le jeune homme proposa à son père de l'emmener au ranch, chez lui... James était heureux de revoir son domaine, et toute sa vie. Mais il vieillissait aussi... L'homme marchait avec sa canne à travers le ranch, suivi de son fils. Devant de nombreuses installations, James faisait de petites remontrances à Steven, suivies de conseil... le jeune homme bouillonait. Il supportait mal les critiques de son père, qui lui avait tout légué sans lui laisser vraiment le choix. Il estimait qu'il faisait du mieux qu'il pouvait...

Les deux hommes étaient devant l'entrée des écuries. C'était une heure d'affluence, l'heure de la débauche le vendredi soir, où tous les étudiants trouvaient le temps de s'occuper de leurs chevaux et où les adultes sortaient du travail, joyeux et prêts à affronter un week-end à cheval. Visiblement, la gestion du personnel n'était pas satisfaisante pour James... Steven répliqua qu'il aurait préféré ne pas être directeur, qu'il n'aimait pas ça. Ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Le ton monta rapidement, ainsi que les reproches les plus blessants. Le jeune homme laissait sortir toute la colère et la rancoeur qu'il avait accumulé de longues années de sa vie. Il bouillonait intérieurement et ne se rendit pas compte que ses yeux avaient viré au rouge feu. Dans un mouvement véhément de la main, une flamme apparut dans sa paume et alla s'écraser sur la réserve de paille qui prit feu immédiatement. Les nombreux cavaliers et employés présents crièrent. La panique prit rapidement tout le monde. Steven, abasourdi, ne réagit pas, jusqu'à ce que quelqu'un ait le bon sens de hurler :


" - J'appelle les pompiers, allez chercher le tuyau d'arrosage de la douche et ouvrez les box ! "

_________________

I wanted to be free
But I'm chained.
I wanted to forget the past
But the fire came back.
I just want to find the peace,
I just want to fall in love...


Sunny Boy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayden Wile

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 23 ans
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
35/100  (35/100)

MessageSujet: Re: INTRIGUE N°1 (ouvert à tous)   Sam 7 Nov - 23:26

Hayden galopait dans les plaines sur Mistral. Le petit cheval s'en donnait à coeur joie et fonçait à toute vitesse, crinière au vent. Hayden se laissait porter avec joie. Mistral était en pleine forme et il aimait montrer ses talents de coureur.

Pendant plusieurs années il avait été un cheval de course connu et admiré, mais suite à une blessure ses propriétaires s'en était séparé et l'avait vendu à la boucherie. Pour Mistral ça avait été une tragédie, un déchirement. Hayden l'avait sauvé d'une mort certaine mais il avait mit de longs mois à accepter la présence d'une humaine et finalement à accorder sa confiance à Hayden. Et maintenant c'était deux êtres vivants pleins de confiance et de bonne humeur qui galopaient à toute vitesse.

Mistral s'arrêta en haut d'une petite colline et Hayden éternua : elle avait froid. Du haut de la colline on pouvait voir tout les environs et donc le ranch par la même occasion. Cependant Hayden fronça les sourcils en voyant le ranch. Une énorme fumée noire s'échappait des écuries. Hayden lança Mistral au galop et le duo fila vers le ranch.

Arrivée sur place, Hayden sauta de cheval et se dirigea en courant vers Steven, qui avait l'air littéralement cloué sur place. En le voyant pétrifié comme ça, Hayden se douta qu'il n'était pas pour rien dans cet incendie. Elle repéra le père de Steven et lui fit un grand sourire.

- Bonjour Monsieur Harrow, comment allez-vous ?

Puis, s'adressant au fils, au propriétaire du ranch, Hayden s'appuya sur l'épaule de Steven.

- D'accord j'ai froid, mais c'était pas la peine d'allumer un aussi grand feu juste pour me réchauffer.

Elle aimait bien plaisanter mais là, d'après la tête de Steven, le moment n'était pas propice à ses petites blagues.

- T'inquiète vieux, j'm'occupe des chevaux...

Elle entendit quelqu'un hurler qu'il fallait amener le tuyau d'arrosage et tout d'un coup une idée lui traversa la tête. Elle y réfléchit tout en allant chercher Murmure et tout les chevaux qu'il y avait autour.

Et si elle réussissait à faire pleuvoir assez fort pour stopper le feu ? Hayden attacha les chevaux dans un paddock à l'abri et retourna auprès de Steven tout en réfléchissant. Sentant le regard de son ami, Hayden haussa les épaules.

- Je réfléchis mon cher, je n'admire pas le travail des autres...

Il fallait qu'elle se rappelle d'un souvenir triste. Ou alors qu'elle se fasse mal !
Elle se mordit violemment le bras et le sang se mit à couler. Ça faisait mal mais pas assez... Elle n'allait quand même pas se couper une jambe pour faire tomber de la pluie !
Hayden se torturait les méninges pour trouver une solution à ce problème. Il fallait qu'il se passe quelque chose de triste ou qu'elle pense à quelque chose de triste !

- Dis Steven, je sais que c'est stupide comme question sur le moment mais est-ce que tu aurais quelque chose de très triste à me raconter ?

Hayden se mordit la lèvre, il fallait absolument qu'il réponde vite, ça limiterai les dégâts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weins-academie.forumgratuit.org
Steven Harrow
Directeur et admin
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 17/05/2009

Dossier du cavalier
Âge: 27 ans
Ton pouvoir: Pyrokinésie
Contrôle du pouvoir:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: INTRIGUE N°1 (ouvert à tous)   Dim 8 Nov - 1:23

Steven était abasourdi, les écuries étaient en bois et étaient en train de partir en fumée. Et pourtant, il était incapable de faire quoi que ce soit pour sauver l'écurie du ranch, et tous les chevaux qu'elle contenait. Le feu gagnait peu à peu les boxes, les chevaux n'avaient pas pu se reculer dans leurs paddocks, ils étaient tous fermés à cette heure de la journée. On entendait des hennissements apeurés et des coups de sabots affolés. Heureusement l'écurie était grande ouverte et la fumée ne s'accumulait pas à l'intérieur. Finalement, le directeur sentit quelque chose, ou plutôt quelqu'un, s'appuyer sur son épaule.


" - D'accord j'ai froid, mais c'était pas la peine d'allumer un aussi grand feu juste pour me réchauffer. "


En temps normal, Steven aurait éclaté de rire. S'il aurait cramé une pile de papiers, il aurait fait de même. Mais la situation était trop grave. Il regarda d'un oeil vide la femme qui se trouvait là, Hayden. Il l'avait tout de suite reconnu, il n'y avait qu'elle qui l'abordait par derrière par-dessus son épaule. Il avait tissé des liens très étroits avec cette monitrice, mais il n'était pas en mesure d'apprécier son humour...


" - T'inquiète vieux, j'm'occupe des chevaux... "


Voilà une bonne idée. Steven suivit la jeune femme et essaya de récupérer le plus de chevaux possible. Il y avait une foule de personne ici, ayant le pouvoir de calmer les chevaux, de les apaiser. Mais en ce moment, leur panique était telle que rien ne pouvait les calmer. Il fallait seulement qu'ils sortent d'ici. Les quelques chevaux que Hayden et le directeur sortirent d'ici furent attachés dans un paddock à l'abri des flammes, mais leurs quatre pauvres mains ne leur permettaient pas de sortir tous les chevaux. Le paddock était trop éloigné des écuries, ils n'avaient pas de temps à perdre. Les cavaliers paniqués et aimant leurs montures ouvraient les boxes à la volée, les puissances faramineuses des chevaux étaient incontrôlables. Ils s'enfuirent de l'écurie au grand galop, pendant que ceux qui étaient encore dans les boxes hennissaient furieusement, désireux de rejoindre leurs semblables et de sauver leur peau.


" - Je réfléchis mon cher, je n'admire pas le travail des autres... "


Steven ne comprenait pas le calme de son amie. Les cris et hennissements fusaient de partout, les poutres de bois qui soutenaient l'écurie craquaient. Le feu avait envahi presque un tier de l'écurie, les cavaliers continuaient de libérer les chevaux en bataille, malgré la résistance de certaines portes vétustes des boxes. A côté de lui, Hayden se mordit le bras violemment.


" - Mais arrête, qu'est-ce que tu fais ! "


Comme si on avait besoin d'une mutilée en ce moment... Le jeune homme était surpris, mais ne tarda pas à comprendre.


" - Dis Steven, je sais que c'est stupide comme question sur le moment mais est-ce que tu aurais quelque chose de très triste à me raconter ?
- Non, je suis désolé... écoute, je crois pas qu'une pluie même torrentielle résoudra le problème, l'incendie est trop bien entamé. Dans le meilleur des cas, le temps que les nuages arrivent, l'écurie sera déjà carbonisée. Il vaut mieux aider les autres à libérer les chevaux, ils sont trop peu nombreux, ils n'arriveront jamais à tous les sortir... Il doit y avoir une centaine de chevaux pour moins d'une dizaine de personnes, et des boxes qui ne s'ouvrent pas ! "


La panique se faisait entendre dans sa voix. Mais encore, ce n'était rien.


" - Mon écurie... ma vie... "


Un râle effrayant venait de se faire entendre. Steven se retourna et vit son père à terre, juste devant la sortie de l'écurie, du côté où les flammes étaient les plus vives. Le jeune homme se précipita vers son paternel et l'éloigna de l'incendie d'une dizaine de mètres. Le vieil homme produisait des sons effrayants, ses yeux étaient exorbités... Son fils lui adressait des encouragements, mais il ne savait que faire... Il décrocha son portable et appela immédiatement une ambulance. Son père était âgé et n'avait plus le coeur très solide, il ne fallait pas prendre de risque. Pourtant, l'hôpital le plus proche était à trente kilomètre d'ici, et l'ambulancier lui avait dit qu'aucun hélicoptère n'était disponible ce soir. Il fallait attendre l'arrivée des secours, qui serait longue, au moins autant que celle des pompiers... finalement, James Harrow perdit connaissance. La panique atteint son summum. Steven hurla :


" - Est-ce qu'il y a un médecin ici, ou infirmier ?!! Quelqu'un qui connaitrait les soins d'urgence !!! "


Mais derrière le vacarme que produisaient les écuries, personne ne l'entendait. La nuit tombait sur les écuries en proie aux flammes, des chevaux galopaient de toute part en hennissant, paniqués, au même titre que leurs cavaliers...

_________________

I wanted to be free
But I'm chained.
I wanted to forget the past
But the fire came back.
I just want to find the peace,
I just want to fall in love...


Sunny Boy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena C. Barkley
Fondatrice et admin
avatar

Messages : 1548
Date d'inscription : 15/05/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 21 ans
Ton pouvoir: Contrôle de l'eau
Contrôle du pouvoir:
65/100  (65/100)

MessageSujet: Re: INTRIGUE N°1 (ouvert à tous)   Mar 10 Nov - 19:17

    Enfin le week-end ! Quel bonheur... Elena venait de sortir d'une série de devoirs extrêmement difficile. Elle était sortie plus tard que d'habitude à cause de cela mais avait prévu le coup : elle avait demandé à une de ses amies du ranch de rentrer Nirvana au box quand elle viendrait le midi, ainsi elle ne perdrait pas de temps en allant la chercher au pré et pourrait monter à la même heure que d'habitude ! Elle avait hâte de monter, elle avait envie de s'aérer l'esprit, et de passer un moment agréable avec sa jument. C'était fou le plaisir et le bonheur qu'elle lui procurait... Un jour, on lui avait lancé une boutade, dans le genre qu'est-ce qu'elle faisait au Wildfire's ranch ? Elle n'avait aucun problème avec sa jument, elles étaient toutes deux comblées. Elle n'avait pas répondu sur le moment, même si chaque personne du ranch avaient vécu des moments difficiles, elle pensait que chaque cas était différent et que les gens ne pouvaient pas comprendre les situations des autres. Elle avait surtout eu besoin d'oublier son pouvoir, et de se concentrer sur ce qui la rendait heureuse, à savoir sa jument... elle n'avait pas fait de réels progrès lors de son arrivée ici en matière de maîtrise de son pouvoir, elle n'avait pas été en contact avec des masses d'eau importantes, par conséquent elle n'avait pas eu l'occasion de s'entraîner. Elle ne l'avait pas trop cherché non plus, il fallait bien l'avouer ! Bien sûr lorsqu'elle se lavait les mains quand elle était énervée, elle éclaboussait souvent les alentours, ou quand il pleuvait dru, elle avait le chic pour ouvrir un chemin sec sur son passage. Mais ce n'était pas voulu, c'était vraiment en fonction de ses humeurs. Jamais elle n'avait réussi à contrôler son pouvoir réellement, à part lors de petits exercices simples avec une quantité d'eau négligeable... Telle une flaque d'eau le lendemain d'un jour de pluie, ou un filet d'eau dans un évier. Rien de plus...


    Elle arriva au ranch par le bus qui s'arrêtait ici exprès pour elle. Elle connaissait bien le chauffeur, il lui faisait donc des petites faveurs de temps en temps. Seulement dès qu'elle arriva, elle vit que quelque-chose ne tournait pas rond. Pour commencer, une fumée noire s'échappait de l'endroit où se situaient les écuries... elle courut voir ce qui se passait et découvrit un chaos complet. D'immenses flammes projetaient leurs cendres sur presque la moitié de l'écurie. Immédiatement, elle pensa à Nirvana. La jeune fille s'engouffra dans les écuries, où des gens brandissaient le tuyau d'arrosage de la douche. Seulement, voyant que le jet d'eau ne faisait que attiser les flammes, ils abandonnèrent après avoir failli être brûler. Il y avait foule, comme tous les vendredis soirs. Seulement là, les gens hurlaient, couraient en tous sens. Ils ouvraient les boxes de tous les chevaux, les animaux apeurés fuyaient au grand galop dans toutes les directions. Elle entendit des cris indistincts, avec une voix qui l'emportait sur les autres qu'elle n'arriva pas à identifier.


    " - Certains boxes sont bloqués ! "


    La chaleur dans l'écurie se faisait de plus en plus insoutenable. Pourtant, la moitié était encore intacte. Les gens se trouvaient dans la partie de l'écurie épargnée par les flammes, faisant sortir les chevaux. Le box de Nirvana se trouvait de l'autre côté... Lena se mit à courir vers les flammes. On lui criait de ne pas y aller, mais elle devait savoir si sa jument allait bien. Elle savait que la porte de son box était dure à ouvrir... son coeur battait à une vitesse folle, la peur la tenaillait, plus pour sa monture que pour elle-même. Au fur et à mesure qu'elle avançait, la chaleur se faisait de plus en plus brûlante, ses yeux lui faisaient mal. Elle arriva au coeur de l'incendie, les flammes enflammaient les poutres qui soutenaient le plafond, la fumée était épaisse malgré les fenêtre grandes ouvertes. Des petites flammes lui léchaient le corps, la suie l'aveuglait presque. On lui criait de revenir, elle n'écoutait personne, entendant un cheval frapper nerveusement la porte du box de Nirvana, pousser des hennissements terrifiants... Elle s'agrippa de toutes ses forces à la porte du box, elle était bloquée, la chaleur avait dilater les matériaux, la porte ne s'ouvrait pas. La jeune fille commençait à tousser, tout en marmonnant.


    " - T'inquiète pas Nirvana, je vais te sortir de là ! "


    Soudain, un craquement sinistre se fit entendre. Au même moment, des bras prirent Lena par la taille et la tirèrent violemment vers l'arrière. L'instant suivant, le craquement fut suivi d'un grondement et une poutre massive se détacha du plafond, faisant tomber des gravas avec elle... la poutre s'abattit droit sur le box, un dernier hennissement strident se fit entendre.


    " - NIRVANA !!! "


    Le cri d'Elena fut perçant, elle n'entendit pas les paroles de la personne qui la tirait vers l'arrière. Elle ne chercha même pas à voir le visage de son ou sa sauveuse, elle continuait d'appeler sa jument, son nom, son âme... On l'éloignait des flammes, elle avait la gorge et les yeux en feu, mais elle ne voyait ni n'entendait plus rien.


    " - Calme-toi, tu ne peux plus rien faire... "


    La jeune fille luttait contre elle ne savait quoi, elle ne voulait rien savoir, elle ne voulait pas s'avouer la vérité, plutôt mourir... Alors qu'elle sortait à l'air libre, toujours emmenée par un inconnu qu'elle ne cherchait pas à identifier, elle entendit une sirène qui arrivait au loin. Une ou deux ? Elle ne savait même pas...

_________________

                  « I'm the sea's spirit »
Spoiler:
 
Autre compte : Manuel Valens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horse-dream.superforum.fr
Elizabeth E. Teatch

avatar

Messages : 554
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Dossier du cavalier
Âge: 26 ans
Ton pouvoir: La télépathie..
Contrôle du pouvoir:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: INTRIGUE N°1 (ouvert à tous)   Lun 23 Nov - 9:58

Elizabeth était en ballade avec sa jument. Elle commençait à la monter fréquemment, pensant que Litchee avait eu un temps d'adaptation assez important. Alors autour de seiez heures, elles étaient parties explorer les environs. Elizabeth ne travaillait pas, et elle n'avait pas cours le vendredi après-midi, donc elle en profitait pour venir au club.
Tout se passait bien, alors Elizabeth prenait son temps, elle n'était pas tellement pressée de rentrer et de retrouver sa grande maison vide. Elle commençait à avoir hâte que son mystérieux colocataire arrive, elle s'ennuyait maintenant lorsqu'elle n'avait pas cours ou n'était pas avec Litchee. Elle connaissait les alentours par coeur, et avait lu tous les livres qu'elle avait pris. Il serait peut-être temps de faire une excursion dans une grande ville.
Toujours est-il qu'actuellement elle se sentait bien, personne dans les parages, Elizabeth était seule avec ses pensées. Seulement le temps passait vite, et le soir arrivait à grands pas, alors elle décida de rentrer au petit trot.
Litchee se plaisait ici elle en était certaine. Elle pourrait peut-être commencer à réellement travailler avec elle.
Elizabeth laissa filer les rennes, et quand sa jument prit le petit galop, sa cavalière la laissa faire en riant.
Elizabeth ne pressentait aucun malheur, mais elle ne faisait pas attention aux autres, ni à ce qui se passait autour d'elle. Elle n'aperçut la fumée qu'à quelques centaines de mètres du club. Elle arrêta Litchee brusquement, soudain aux aguets. Elle essaya de se décontracter et de s'ouvrir à toutes les pensées étrangères. Elle ne captait pas de phrases complètes, juste une panique générale. Elle comprit que l'écurie était en feu, descendit rapidemment de cheval, attacha Litchee à un arbre proche, et courut vers l'écurie.
Elle n'était pas franchement égoïste mais elle pensait qu'il fallait d'abord s'occuper de ses affaires avant celles des autres. Pourtant, là, sans réfléchir, elle était allée aider tout le monde. Peut-être parce qu'elle pensait surtout aux chevaux, mais tout de même. Elle, elle n'était pas vraiment paniquée, sa jument était en sécurité, elle n'avait pas d'amis ici. Cependant, elle sentait que vu la peur des autres cavaliers, ils ne serviraient pas à grand chose alors qu'il y avait encore des chevaux à sauver.
Elle vit soudain une fille s'engouffrer du côté des boxes en flammes. Elizabeth entendait ses pensées folles et paniquées qui parlaient de sa jument qui était encore bloquée. Elizabeth se dit que tout ça allait mal finir, alors elle suivit la jeune fille en courant. Elle l'avait déjà vue, une certaine Elena.
Il faisait de plus en plus chaud, et Elizabeth commença à avoir peur. L'autre jeune fille n'avait aucun conscience du danger, alors qu'il était bien réel. Le feu s'approchait de très près, et Elizabeth se demansa s'il n'y avait pas des cavaliers qui maîtrisaient l'eau, et pourquoi s'ils existaient ils ne faisaient rien. Elle etouffa un cris, il y avait des flammes partout. Elle aperçut Elena qui s'acharnait sur une porte de boxe. Un cheval était enfermé, mais Elizabeth vit qu'une poutre n'était pas loin de s'écrouler. Elle prit la jeune fille dans ses bras et la tira en arrière violement. Elle se doutait de ce qu'elle ressentait, mais il faisait tellement chaud, la fumée était tellement épaisse. Ses yeux pleuraient et elle toussait, elle savait que toutes deux ne tiendraient pas plus longtemps ici.
Elizabeth tirait Elena de toutes ses forces, cette dernière hurlait le nom de sa jument. Elizabeth avait mal, mal physiquement, mais aussi mentalement, toutes les pensées d'Elena, elle les ressentait aussi, c'est comme si elle aussi elle perdait sa jument. Encore quelques mètres et c'était bon, plus que quelques mètres...
Enfin ça y était. Elizabeth était à bout de souffle, et Elena ne réalisait pas qu'elle venait juste d'échapper à la mort.
Elizabeth s'écroula avec son paquet dans les bras. Elle voulut se relever, allez encore chercher des chevaux, mais il fallait d'abord qu'elle se reprenne, elle n'en pouvait plus.
Elle chercha à calmer sa respiration, à bloquer les pensées étrangères. Elle observa les alentours, des cavaliers épouvantés qui couraient et criaient, tout en essayant de sauver le maximum de chevaux possibles, le directeur de l'écurie, qui était avec son père. Ce dernière paraissait très mal en point.
Elizabeth eut alors une idée. Elle se concentra de toutes ses forces, s'ouvrit complètement, et essaya de faire passer des messages apaisants et rassurants à tout le monde. Hommes et animaux, tout ce qui était à sa porté. Elle avait mal à la tête mais elle continuait. Elle n'entendait plus rien, ne voyait plus rien, elle se concentrait seulement ses ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angela Areste

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 27/07/2009

Dossier du cavalier
Âge: 23 ans
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: INTRIGUE N°1 (ouvert à tous)   Lun 23 Nov - 13:03

Andrew arriva aussi en fin d’après-midi il avait laissé Shyama au prés un peu plus tôt et avait dut aller faire quelques courses il repasser le rentrer avant d’aller travailler mais il resta un instant pétrifier devant le spectacle, son estomac se retourna et l’envie de fuir le prit son instinct primaire se révolter mais il y eut les cris d’une jeune fille qui appeler visiblement sa monture et puis des gens qui parler de box inaccessible il respira calmement et s’élança dans les écuries Shyama était en sécurité certes mais il se devait de faire quand même le maximum pour les autres. Il se transforma pour aller au plus vite et aussi parce qu’il lui serait ainsi plus facile de passer les obstacles. Quand il arriva au fond de l’écurie il ouvrit les box mais il hésita sur quel démarche prendre, c’est Excalibur qui lui donna une idée l’hongre fou de terreur venait de donner des coups de’ sabots contre le mur du fond de l’écuries, les éléments qui encombrait le passage était trop lourd pour être déplacer rapidement mais les planches pouvaient peut-être être briser. Il chercha un élément pour faire levier mais il craignait fortement de ne pas y parvenir non plus. Quand il sentit la présence d’Elizabeth il se focalisa sur sa pensé.



*Elizabeth dit leur de s’attaquer à la paroi du fond pour libérer les dernier box je t’en prit*

Il se focalisa sur cette penser espérant que sinon le bruit des coups de sabots donneraient l’idée à quelqu’un d’autre. Il regarda les chevaux la majorité étaient tétaniser par la peur d’autre tourner sur eux même cherchant une issus qui pour le moment n’existait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayden Wile

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 23 ans
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
35/100  (35/100)

MessageSujet: Re: INTRIGUE N°1 (ouvert à tous)   Lun 23 Nov - 21:36

- "Non, je suis désolé... écoute, je crois pas qu'une pluie même torrentielle résoudra le problème, l'incendie est trop bien entamé. Dans le meilleur des cas, le temps que les nuages arrivent, l'écurie sera déjà carbonisée. Il vaut mieux aider les autres à libérer les chevaux, ils sont trop peu nombreux, ils n'arriveront jamais à tous les sortir... Il doit y avoir une centaine de chevaux pour moins d'une dizaine de personnes, et des boxes qui ne s'ouvrent pas ! "

Hayden hocha la tête et fonça vers les écuries. Au même moment elle vit Elena en sortir traînée par Elizabeth. La jeune fille hurlait le nom de sa jument et Hayden comprit que la jument devait être coincée dans l'écurie et elle fila essayer de la sauver.

Les chevaux étaient effrayés, ils avaient besoin d'aide et Hayden sentit son cœur se serrer. Le fait de voir tout ces chevaux paniquer, hennir en appelant à l'aide...
Les cheveux blonds de Hayden virevoltèrent lorsqu'elle défonça le verrou d'un box. Elle n'avait pas eu grand chose à exploser puisqu'il était presque fondu : le cheval s'enfuit sans demander son reste et Hayden espéra que quelqu'un le rattraperai.

Libérant le plus de chevaux possibles, Hayden ne fit pas attention et se brûla plusieurs fois, toussant fréquemment elle commençait à avoir la vue qui se troublait. Elle avait de plus en plus de mal à respirer mais elle continuait à aider les chevaux. Seulement, elle n'avait pas prévu que son mal de tête entraînerai un changement de temps qui ne se fit pas attendre. Le temps se couvrit à toute vitesse et rapidement il n'y eut plus de vent et l'air se fit pesant et lourd, comme si un terrible orage se préparait.

Jamais Hayden n'aurait imaginé qu'elle aurait aussi peur du feu... Elle n'avait jamais eu peur des éclairs, des tornades, des cyclones, des tempêtes, après tout elles les contrôlaient... Mais le feu ? Elle ne pouvait rien faire pour le stopper sauf peut être faire tomber la pluie mais elle n'y arrivait pas !

La jeune fille essayait d'ouvrir une porte lorsqu'elle entendit un éboulement. Le cheval qui se trouvait dans le box paniqua encore plus et défonça la porte, projetant Hayden par terre. Le cheval s'enfuit à toute vitesse, le corps recouvert de son propre sang : il s'était entaillé le poitrail en forçant la porte...

Hayden se releva horrifiée par ce qu'elle venait de voir. Elle entendit un hurlement et sa tête commençait à tourner. Chaque fois qu'elle toussait elle avait l'impression qu'on lui arrachait les poumons et rapidement les larmes lui vinrent aux yeux : la fumée les brûlaient totalement.

Après avoir libéré un autre cheval, Hayden essaya de sortir de l'écurie mais c'était sans compter sur le feu ravageur qui sévissait autour d'elle. Une poutre s'abattit sur le sol et Hayden essaya de marcher vers l'extérieur mais sa tête tournait tellement qu'elle s'écroula lamentablement au sol. Il fallait qu'elle respire de l'air pur, ses poumons étaient en feu et elle ne voyait plus rien. Avec un dernier effort Hayden s'extripa en dehors des écuries et alla s'écrouler sur l'herbe, laissant les autres cavaliers se débrouiller. Elle avait déjà donné, maintenant elle voulait juste qu'on la laisse dormir...
Non ! Il ne fallait pas qu'elle dorme ! Elle ne devait surtout pas dormir ! Il fallait qu'elle fasse tomber la pluie.

Hayden sentit les larmes s'écouler sur ses joues, ainsi elle ne servait à rien ? Elle n'était même pas capable d'aider ceux qu'elle aimait...
Ses yeux, ses mains, son coeur, ses poumons, son corps, tout lui faisait mal et alors elle s'abandonna aux éléments et s'endormit paisiblement. Dans sa tête les images défilaient et lui racontait une histoire formée de pluie, de tempête, d'orage et de soleil. Hayden était dans un état second, une sorte de coma, et n'entendait plus rien de ce qui se passait autour d'elle si bien qu'elle n'entendit pas les sirènes des pompiers arriver.
Plus rien ne la touchait et Hayden ne sentit pas lorsque la pluie se mit à tomber à torrent. Le ciel était gris et la pluie tombait avec violence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weins-academie.forumgratuit.org
Steven Harrow
Directeur et admin
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 17/05/2009

Dossier du cavalier
Âge: 27 ans
Ton pouvoir: Pyrokinésie
Contrôle du pouvoir:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: INTRIGUE N°1 (ouvert à tous)   Mer 2 Déc - 19:11

Steven ne savait pas combien de temps il avait passé ici, dans l'obscurité qui se faisait de plus en plus profonde, agenouillé auprès de son père. Il avait totalement perdu la notion du temps, tout était devenu si chaotique, les environs avaient une odeur de fin du monde, une odeur de brasier, d'enfer... car c'était toute sa vie qui s'écroulait ici avec son père. Lorsqu'il entendit un profond craquement, il leva la tête et vit qu'une partie du toit de l'écurie s'était effondré. Les installations n'étaient pourtant pas vétustes mais... peu de fondations sont capables de résister aux flammes. Cependant, son esprit était tellement embrumé qu'il ne bougea pas d'un pouce. Il se contentait d'appeler son père, encore et encore, en espérant qu'il l'entendait toujours malgré son inconscience. Ce dernier ne bougeait plus, sa respiration s'était arrêtée de même que son pouls. Steven tenta un massage cardiaque hasardeux, ses cours de survie étaient loin derrière lui maintenant, et sûrement pas à jour. Pourtant il voulait être utile, son seul désir était de voir son père se relever et revivre. Même le ranch qui partait en flamme n'avait pas une si grande importance, et de toute façon il ne s'en rendait plus compte, son esprit s'était fermé à la seule vue de son père et à l'espoir de voir quelqu'un débarquer et le sauver. Il entendait des cris de plus en plus perçants venant des écuries, ainsi que des hennissements apeurés, des bruits de sabots qui martelaient le sol en tous sens... mais ils lui semblaient si lointains, irréels...


Finalement, une pluie diluvienne se mit à tomber. Quasiment en même temps, un bruit lointain de sirène se fit entendre. Cette simple alarme fit sortir le directeur de sa torpeur. Bientôt les sirènes se firent plurielles, et en plus des pompiers qui levaient leurs lances à incendie, déjà presque inutiles avec la pluie qui tombait, s'ajoutèrent celles d'ambulances. L'une d'elles s'arrêta à une dizaine de mètres de lui, il hurla pour que quelqu'un vienne. Alors, une blouse blanche s'approcha de lui au trot, et avec quelques trucs dans les bras, l'homme se pencha sur James... Steven retenait son souffle, rien n'était plus important que le verdict du médecin, en cet instant même. Lorsque qu'il se releva et qu'il regarda le directeur, ce dernier était encore plein d'espoir. Un seul léger hochement de tête désolé le lui enleva. Il souffla profondément, reprenant son souffle sans même se rendre compte qu'il avait été en apnée pendant tout ce temps. Une boule dans sa gorge enflait à une vitesse hallucinante, et en même temps que ses yeux s'humidifiaient, il détourna la tête et regarda les médecins envelopper son père et l'allonger sur une civière... Il déposa sa main sur le visage de son père, avant de partir un peu plus loin, son orgueil lui dictant de ne pas laisser échapper sa tristesse en public. Il s'approcha alors de l'écurie, et vit une dizaine de personnes prises en charge par les ambulanciers... Il s'avança vers eux, et pour la première fois, vit l'ampleur de l'accident. Il vit Hayden, inconsciente, transportée vers une ambulance. C'était certainement grâce à elle que la pluie avait ralenti le désastre... Il prit la main de sa soeur de coeur et la serra doucement, murmurant à son oreille "courage"... En tournant la tête à gauche, il vit Elena, à demi-portée par une infirmière, prête à s'évanouir... Et à droite, il vit d'autres cavaliers, amis, en train de se faire soigner, masques à oxygène, simple auscultation, ou inconsciences... Il resta là longtemps, jusqu'à temps que tout le monde parte à l'hôpital, même les bien portants, question "d'examens" complémentaires, pour s'assurer qu'ils allaient tous bien... Steven refusa nettement, comme d'autres, mais seul lui parvint à ne pas y aller, ayant pour argument valable qu'il était loin de l'incendie, au chevet de son père, qu'il n'avait pas été touché, pas le moins du monde... Et lorsque les blessés les plus urgents furent emmenés, un médecin prit la parole...



" - Steven Harrow ? C'est vous le directeur du ranch ?
- Oui, c'est moi.
- Vous avez une idée de la façon dont est parti cet incendie ? C'est dingue, personne ne veut répondre. Certains restent muets, d'autres disent de s'adresser à vous. Si la raison reste dans l'ombre, la police peut venir vous ennuyer vous savez.
"


Le jeune homme baissa les yeux. Oui, il le savait. Il respira profondément, il ne fallait pas vaciller sur ce coup là, sinon c'en était fini de tout ça, le ranch, les chevaux... où iraient les irradiés ? Certains étaient si fragiles psychologiquement. Si en retrait de la société... le ranch était leur dernier espoir. C'était toute la vie de Ste également. Il fallait trouver une excuse non discutable, la vie de tant de monde en dépendait...


" - C'est de ma faute. Le foin avait été sorti de la réserve pour la distribution du soir. Il avait fermenté trop longtemps, il y a une légère fuite dans la réserve, c'est un peu humide. J'ai laissé ma cigarette traîner là où je n'aurais pas dû... "


Steven n'avait pas cligné des yeux une seule fois. Il était devenu un fin menteur depuis longtemps, côté administratif il avait bien été obligé, pour franchir les obstacles dûs aux quelques accidents d'origine "suspectes"... Le médecin acquiesça. Ste était conscient que personne n'aurait gobé une telle négligence de la part du directeur de la structure. Pourtant, la vue de son jean déchiré et de ses cheveux en bataille le servait admirablement sur ce point. Nul ne douterait qu'il était le directeur le plus irresponsable de la création... Le remord le submergeait, cette pensée s'imposait dans son esprit, grande comme une maison. Désireux de soulager sa conscience, des questions lui virent tout aussi naturellement.


" - Dites-moi docteur, tous les gens que vous avez emmené, ils vont bien n'est-ce pas ? Ils vont s'en remettre ?
- Je ne peux rien vous affirmer pour l'instant. Certains vont certainement s'en tirer admirablement. Mais d'autres garderont peut-être des séquelles. Il est trop tôt pour se prononcer.
- Mais ils vont tous... s'en sortir ?!
- Sans m'avancer, je peux vous dire que oui. Certains sont dans le coma, mais des comas légers que nous avons vu assez souvent, et dont les victimes se réveillent rapidement - au bout de quelques jours tout au plus.
- Merci docteur...
- Je vous en prie. Bon courage Mr Harrow...
"


Steven regarda la dernière ambulance s'éloigner avec les cavaliers les plus en forme. Il soupira profondément, il était soulagé des dires du docteur. Pourtant, il n'en restait pas moins inquiet pour les irradiés... les médecins étaient dans l'ignorance la plus totale. Ils pourraient se rendre compte de quelque chose. Ou les dons des gens pourraient interférer dans leur traitement, et empêcher leur bonne guérison... Le directeur se chassa ces idées là de la tête, il assumerait quoi qu'il arrive. Il ne pouvait pas abandonner les irradiés qui avaient besoin de lui et qui avaient confiance en lui... Il se mit à marcher vers les décombres des écuries. Tout était noir et sentait une forte odeur de fumée. Les pompiers avaient bien travaillé, Ste ne les avait pas vu partir. Sûrement ignoraient-ils l'identité du directeur, ne trouvant pas d'homme vêtu en costar-cravate. Plus le jeune homme avançait dans les écuries, plus il avait peur. Il regardait dans absolument tous les boxes. Pour l'instant ils étaient tous vides, ce qui était une bonne nouvelle : les chevaux étaient en vie. Mais probablement dispersés aux quatre coins de la région... il faudrait les retrouver au plus vite... espérer qu'ils ne seraient pas blessés... Il y avait tant de chevaux caractériels et dangereux. Mais encore une fois, il ne voulait pas s'avancer. Il refusait d'y penser, songeant qu'il ferait face et qu'au moment venu, il assumerait et ferait le nécessaire... Tant que les boxes étaient vides, il se réjouissait... pour l'instant ils l'étaient tous, et il était presque au bout de l'écurie... ici le toit s'était effondré. Mais malgré les gravats, il devait avancer, voir s'il n'y avait pas de chevaux ici... avec une vigueur emprunte d'une panique à la limite de la folie, il commença à dégager les décombres avec ce qu'il trouva. Les boxes étaient vides, vides. C'était bien. Jusqu'à ce qu'il vit une tache sombre... un cheval. Il se rua sur lui. Il était plus à même de sauver un cheval qu'un humain. Il avait laissé mourir son père ce soir. Il ne supporterait pas de laisser mourir un cheval... il distingua immédiatement Nirvana, une jument noire, docile, qui appartenait à Elena, une de ses cavalières... il porta ses doigts à son poitrail, près du coeur. Rien. Le jeune homme ne le supporta plus. Son père. Un cheval de propriétaire. Entièrement seul, il laissa libre court à son esprit torturé. Il se mit à pleurer, à hurler. Il s'en voulait à un point, son esprit était douloureux, il ne supportait plus d'être lui-même, responsable de tout ça, de tant de mal et de souffrances... Il était si stupide, si faible, si inconscient. Il aurait fait n'importe quoi pour que tout ça n'arrive pas. Mais il était stupide. Rester ici ne servirait à rien. Avec une rage renouvelée, il fouilla les derniers boxes. Rien. C'était déjà ça. Un seul cheval serait mort ce soir. Puis il se mit à courir dans le noir, au clair de lune, sur le Dos d'Âne. Il courut à en perdre haleine, préférant la douleur musculaire à la douleur de l'âme. Il finit par visualiser un troupeau de chevaux. Ici se trouvaient les quelques chevaux de propriétaire qui n'avaient pas été ramenés à l'écurie pour le week-end, ainsi que les chevaux du ranch. Pourtant, le troupeau était plus grand que d'habitude... il appela Sunny, qui rassembla tous les chevaux. Oui, c'était cela... la plupart des chevaux échappés étaient revenus ici, probablement en sautant des barrières. Ces chevaux en étaient tous capables, il n'en doutait pas, ce n'était que l'envie qui leur en manquait et leur dressage qui les empêchait de les franchir chaque jour. Pourtant, dans un moment de panique... ils les avaient sûrement sauté. Steven passa des heures ici, à compter les chevaux, à les reconnaître dans l'obscurité laiteuse grâce à une balzane, une étoile, une liste. La pleine lune commençait à disparaître quand il eut déterminé dans sa tête les chevaux manquant à l'appel. Les étoiles s'éteignaient doucement, laissant apparaître une lumière pâle à l'horizon. Il appela Sunny et l'enfourcha. Il l'emmena jusqu'au ranch, pendant que les autres chevaux s'organisaient. Il n'y avait plusieurs étalons parmi eux, Steven le savait. Les étalons n'avaient jamais mis les pieds ici, ils étaient sûrement partis ailleurs... on retrouvait surtout les juments. Oui, il ne manquait même aucune jument, seulement des étalons en y pensant. Une fois au ranch, Ste fit un tour au club house, intact et prit un licol, le seul qui n'était pas parti en fumée... Il le passa à son étalon et l'enfourcha à nouveau, l'emmenant à travers les montagnes en suivant les empruntes. Il faisait jour à présent. Le directeur voyait le soleil, il en conclut qu'il devait être aux environs de midi. La plupart des traces de sabot finissaient par se rejoindre au même endroit, à une trentaine de kilomètres du ranch. Il trouvait des crottins frais, il était sûr de bientôt réussir à rattraper tous les chevaux... il y avait autant de marques de sabots différents que d'étalons manquant. Il fallait juste espérer qu'ils ne se battraient pas. Cela dit sans jument, il y avait peu de chance que cela arrive. Steven continuait d'avancer bon train vers l'ouest, en s'enfonçant dans les rocheuses. En même temps, il réfléchissait. Il ferait tout pour maintenir le ranch à flots. Sa vie... celle de son père... il voulait lui rendre hommage. Il ne fermerait pas le ranch, jamais.

_________________

I wanted to be free
But I'm chained.
I wanted to forget the past
But the fire came back.
I just want to find the peace,
I just want to fall in love...


Sunny Boy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: INTRIGUE N°1 (ouvert à tous)   

Revenir en haut Aller en bas
 
INTRIGUE N°1 (ouvert à tous)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» aliment (leo specific fkw) importé d'angleterre suspect ???
» Les clubs sont-ils ouvert à tous ?
» Feu de camp Mirandolien [ouvert à tous]
» Poulailler de style ''ouvert a l'air'' pour tous les climats
» Québec multiplants ouvert aux particulieurs 24 juin 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse Dream RPG :: #_RPG - Le ranch :: 
Les écuries
-
Sauter vers: