Partagez | 
 

 Ella Sydney Kane; Finished

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ella S. Kane



Messages : 136
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 21

Dossier du cavalier
Âge: 24 ans.
Ton pouvoir: Electrokinésie.
Contrôle du pouvoir:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Ella Sydney Kane; Finished   Sam 7 Nov - 18:15

Ton personnage
" Welcome at home "


    ¤ Nom :
    Kane.

    ¤ Prénoms :
    Ella Sydney. On la surnomme « Ell ».

    ¤ Age:
    24 ans.

    ¤ Profession :
    Aucune. Elle vient en temps que cavalière au Wildfire’s Ranch.

    ¤ Date & Lieu de naissance :
    Le 3 février 1985, à New York.

    ¤ Histoire :
    New York, cette grande ville divertissante aux côtés sombres bien cachés, le luxe et tout ce qu’une célébrité pourrait rêver. C’est dans cet environnement que vivaient depuis deux ans Jack et Elena Kane – qui venait de déménager de leur ranch, au Wyoming, pour choisir les grandes villes. Effectivement, leurs dernières ventes de chevaux ne s’étaient pas avérées très bonnes et une crise financière les avait obligés à trouver un boulot autre part que dans les montagnes et vallées de leur ancienne maison. Ainsi, Jack devint comptable et sa femme, quant à elle, caissière dans un magasin si énorme qu’on n’en voyait pas le bout, avec cinq étages et des galeries de tous les côtés. Ils se remplissaient assez bien les poches, inutile de l’ignorer. Ils possédaient un appartement provisoire dans l’un des plus grands hôtels de la ville en attente de trouver une maison normalement définitive. Naître dans le luxe signifie obligatoirement le bonheur à vie ? Peu importe la réponse, c’est dans cette immense citée que naquit une jolie petite fille aux yeux bleus très clairs le trois février mille-neuf-cent-quatre-vingt-cinq, par une nuit pluvieuse aux nuages très sombres. Ses parents, Jack et Elena, la nommèrent Ella Sydney. Son premier prénom est d’origine inconnue, mais le deuxième a été donné par sa mère, qui a toujours aimé la ville de Sydney, en Australie. Quelques jours après sa naissance au Bellevue Center Hospital, à Manhattan donc à New York, la petite famille rentra dans leur modeste demeure. Inutile de raconter ses cinq premières années. Elle grandit comme toute petite fille de son âge, commença l’école et découvrait les limites de ses parents avec des « non » qu’elle poussait sans arrêt histoire de s’amuser. Une chose ultra-importante, les Kane rendirent visite à des amis en mille-neuf-cent-quatre-vingt-six, en Ukraine, dans une ville assez près de Tchernobyl pour se faire irradier. Cependant, seule Ella fut réellement touchée ...

    Chaque année, la fillette passait une semaine seule chez sa grand-mère, ses parents s’offrant des vacances à deux. Elle gagna donc l’état du Tennessee le dix-sept mars mille-neuf-cent-quatre-vingt-onze, elle avait donc six ans, fêtés il y a un mois environ. La vieille dame l’accueillit à bras ouverts et tout sourire, la fillette – encore licornes et contes de fée – entra dans le grand salon de bois de la maison. La mamie d’Ella vivait à Chattanooga, une des villes principales, verdoyante et traversée par la rivière portant le même nom que l’état lui-même. Sydney s’arma de feutres et d’une feuille en papier puis alla se mettre à genoux devant la table basse, commençant à dessiner avec des traits très primaires. La soirée tomba rapidement et un voile noir recouvrit la ville. Le ciel était spécialement étoilé et la lune était pleine. Demain, il allait faire ensoleiller. La petite blonde posa son crayon de couleur et se leva lentement, se frottant les yeux de fatigue. Elle marcha quelques temps et trouva sa grand-mère, qui dormait devant le journal télévisé. Souriant légèrement, elle franchit la porte du garde-manger et grimpa sur un tabouret pour prendre un pot de Nutella. Elle était déjà très débrouillarde pour son âge ! Etant trop petite, elle se mit sur la pointe des pieds et tendit la main vers le pot en verre. Soudain, un éclair bleu jaillit de son index. Surprise et ne réalisant pas ce qu’il se passait, Ella perdit l’équilibre et tomba sur le sol, s’écorchant le coude et déchirant légèrement la manche de son haut de pyjama. Elle regarda sa paume et remarqua cette lueur bleue qui gagnait peu à peu en ampleur. Soudain, un nouvel éclair fonça sur les draps. Une flamme apparut, mais la fillette ne l’a vit pas. Poussée par on ne sait quoi, elle sortit dehors et fixa la lune de ses grands yeux bleus voire gris. Une étrange lueur orange dansait derrière elle. Elle se retourna lentement et ne put voir que d’immenses flammes qui s’élevaient vers le ciel et qui consommaient la bâtisse de sa grand-mère. Sans le vouloir, Ella venait de tuer cette dernière – qui mourut dans son sommeil devant la télévision. Les pompiers furent alertés par les voisins et la petite fut confiée au service social en attendant l’arrivée de ses parents – qui prirent le premier avion en direction du Tennessee. Le lendemain, Ella faisait la une des journaux et elle retiendra toujours ce gros titre « Une petite fille épargnée des flammes ». Ce n’était pas la vérité, et elle seule la connaissait. Cependant, l’enquête donnée sur les lieux demeura infructueuse et elle resta innocente, ne voulant pas témoigner. La seule chose qui l’intriguait était ce qui lui était arrivé la nuit dernière. Dans la voiture pour rentrer à New York, elle ne cessait d’observer ses mains avec effroi et curiosité, mais aucun éclair bleu ne se manifesta cette fois-là ...

    Deux ans passèrent et plus rien. Quand je dis « plus rien », je parle de l’électricité. Elle ne vit plus les petits arcs bleutés et lumineux sortir de ses doigts et d’un côté, elle s’en sentait soulagée. Elle avait alors huit ans lorsque ses parents déménagèrent à Cleveland, dans l’Ohio. Ce que Sydney ne doutait pas, c’était que son pouvoir s’était amplifié dangereusement à une vitesse assez incroyable car elle ne l‘avait utilisé que deux fois, il y a deux ans. Assez grande pour se garder, ses parents la laissèrent donc seule car ils savaient qu’elle était très responsable pour ses huit ans. Elle leur affirma qu’elle ne répondra pas au téléphone et qu’elle n’ouvrira pas si la sonnette retentit derrière la porte. Elle alla tranquillement se vautrer dans le divan, zappant avec la télécommande à la main. Ne trouvant aucun programme à son goût, elle afficha une moue râleuse et se glissa dans son fauteuil, assez énervée. Tout d’un coup, des arcs bleus se propagèrent sur son visage sans qu’elle ne s’en rende compte. L’électricité gagna en puissance plus les secondes passaient, jusqu’à ce qu’Ella s’en rende compte et se lève avec peur et vitesse de son siège. Elle serra les poings, espérant contrôler cette chose qui consommait son énergie mais ne fit qu’empirer les choses. Une puissante électricité se dégageait de tout son corps et dans un cri, elle laissa échapper d’énormes ondes statiques qui firent exploser le système d’électricité de sa grande maison, la plongeant dans le noir. Une fois calmée, elle se sentit tourner de l’œil et tomba au sol, inconsciente. Mais doucement, tout le comté fut plongé dans le noir, puis trois autres. En somme, quatre grandes villes furent victimes d’une panne de courant. Un avion qui volait au-dessus de l’Ohio fut aussi touché et le système de navigation fut neutralisé. Il s’écrasa donc un peu plus loin, faisant un grand nombre de victimes. Inutile de préciser que cette panne extraordinaire et cet avion qui se crasha firent la une des journaux !

    Depuis ce jour, son pouvoir se fit plus présent. Encore heureux qu’elle était seule à chaque fois qu’il se manifestait. Lorsqu’elle eut dix ans, ses parents se séparèrent car le couple ne marchait plus comme avant. Ella fut assez touchée bien qu’elle n’en avait pas l’air. Ne pouvant donc pas lui résister, elle décida d’apprendre à le contrôler lui mais aussi sa précision. S’entraînant dans sa chambre, elle faisait gaffe à ne pas enflammer quelque chose, comme ce qui arriva lorsqu’elle avait six ans par exemple. Elle ne confia son secret à personne et le dissimulait aux yeux du monde. Elle se sentait unique en son genre, exceptionnelle, et ce statut lui plaisait. Néanmoins, ce changement génétique transforma aussi son caractère. Elle devint instable psychologiquement et développa une personnalité assez dérangée à l’âge de seize ans. Ayant remarqué un changement de comportement chez sa fille, Jack l’emmena chez un psychologue. Ce dernier trouva le cas de Sydney très étrange et appela ses collègues en renfort. Enervée de ne pas avoir de réponse, Ella faillit exploser mais se contenta de les menacer de mort. Les médecins décidèrent de l’enfermer dans leur bâtiment spécial après l’avoir diagnostiquée de sociopathe à illusions paranoïaques. Jack s’en remit très peu et n’approuva pas entièrement cette solution. Elle vécut quatre ans dans cet hôpital psychiatrique et beaucoup de personnes essayèrent de la guérir, en vain. A vingt ans, elle fut enfin libre et préféra prendre un appartement rien qu’à elle pour ne plus se faire rabaisser par son paternel. Elle trouva un boulot en tant que surveillante dans une université.

    Ce petit train-train quotidien fut perturbé lorsqu’un des étudiants de l’école fut retrouvé mort sur le terrain de Basket. L’enquête n’avançait point mais Ella avait un petit doute sur le meurtrier. Réfléchissant dans sa chambre, elle se décida à quitter la pièce et alla questionner plusieurs jeunes gens dans le parc municipal. Elle voulait retrouver un certain « Jordan », disparu il y a peu de jours, car elle le présumait coupable de l’assassinat. Les jeunes gens lui indiquèrent un vieux bar où il aimait beaucoup traîner. Elle s’y rendit donc mais ne trouva pas Jordan, elle tomba juste nez à nez avec un ami de ce dernier, qui apparemment ne voulait le trahir et qui feignait la vérité. S’ensuivit un dialogue assez simplet.

    Ella ▬ Alors, vous n’avez pas vu ce jeune homme dans ce bar ?
    L’ami ▬ Non, jamais.

    Ella afficha une moue vexée et fait mine de s’en aller. Elle se stoppe à mi-chemin de la porte et se retourne vers l’homme, qui continuait à essuyer les tables après la fermeture. Toujours aussi perspicace et pas convaincue du tout, Sydney déclara.

    Ella ▬ Un groupe de jeunes m’a dit qu’il se trouvait ici. Alors, soit vous me mentez, soit tout le groupe ment. Je me demande qui a raison.
    L’ami ▬ Je ne l’ai jamais vu ici.
    Ella ▬ Bien, merci.

    Sydney ne se laissait pas berner par les paroles de ce crétin et marcha jusqu’à la porte.

    L’ami ▬ Vraiment désolé de ne pas avoir pu vous aider !

    Elle sourit légèrement et tourna le verrou pour fermer la porte et sentit l’électricité monter en elle. Elle se retourna et laissa échapper l’électricité de toute sa paume avec une puissance qu’elle n’avait jamais utilisé. L’ami de Jordan ne put riposter et se retrouva griller ... [Heroes poowa] Fière, Ella venait de montrer qu’il ne fallait jamais lui mentir comme cet homme lui avait fait. Le lendemain, elle démissionna de son poste de surveillante à l’école et laissa tomber l’enquête qu’elle menait seule.

    Et l’équitation dans tout ça ? Attendez, nous allons y venir, doucement mais sûrement. Depuis le jour où Sydney grilla le barman, son pouvoir ne se manifesta guère et cela la désolait. Mais son caractère de vraie psychopathe ne faisait qu’empirer, croyez-moi ! Elle quitta l’Ohio pour le Wyoming, pays des ranchs et élevages de chevaux américains ou Pur-sang. Elle s’installa correctement et sortit de sa demeure, marchant dans les montagnes pour faire le point et se vider la tête. La jeune femme de vingt et un an se laissa tomber dans l’herbe, rapprochant ses genoux et posant sa tête au milieu, et fixa le sol avec ses yeux grisâtres. Quelques minutes plus tard, un souffle chaud sur son front vint l’enlever de ses pensées. Elle leva le regard et aperçut deux naseaux roses. Surprise, elle se leva d’un bond et recula de deux mètres, l’électricité formant lentement une boule entre ses doigts. Bizarrement, la présence du cheval pie calma son pouvoir, jusqu’à ce que les lueurs bleues disparaissent entièrement. Intriguée et n’ayant jamais vu de cheval que dans ses livres de petite fille, elle s’approcha à pas lents et approcha sa main du chanfrein de l’étalon, qui baissa légèrement les oreilles mais qui arqua son encolure vers la petite blonde, jusqu’à faire le premier pas et renifler les doigts d’Ella. Celle-ci sourit et gratta le front du beau Paint Horse. Elle ne s’en serait jamais doutée mais ce fut le début d’une longue amitié. Elle regarda sur les côtés mais ne vit aucune écurie à l’horizon, pas même d’autres chevaux. Il avait du s’enfuir de chez lui, ou peut-être était-il perdu ? Peu importait pour Ella. La nuit allait tomber et elle préféra rentrer chez elle. Quelle fut son amusement lorsque des bruits de sabots parvinrent à ses oreilles de derrière elle. La noble bête la suivait et s’arrêtait dès que la demoiselle se stoppait aussi.

    Ella ▬ Et ben alors, vas-y, rentre chez toi !

    Le cheval la fixa de ses grands yeux noirs et émotifs et resta planté là, fouettant l’air de sa queue et se dressant fièrement sur ses quatre membres. Ell n’insista pas et continua sa route jusqu’à chez elle. Le lendemain, elle remarqua que le cheval n’était plus là. Un peu attristée par ce départ et s’en voulant de l’avoir renvoyé là où il venait, elle partit à sa recherche et le retrouva en train de s’abreuver à un petit ruisseau. Lorsqu’il sentit la présence d’Ella, il se retourna et se mit en position pour la voir. Elle tendit la main en sifflant doucement, jusqu’à ce qu’il s’approche comme il l’avait fait la veille. Cette fois, il laissa la jeune femme lui flatter l’encolure. Tenté de grimper sur son dos, Ella se mit près du flanc gauche et appuya ses mains sur le dos de l’animal, qui, surprit, se déroba et s’enfuit au galop un peu plus loin. Déséquilibrée, Sydney tomba en avant dans l’herbe et poussa un soupir à peine audible. Le Paint s’approcha et lui chatouilla la joue avec le bout de son nez [...]

    Aujourd’hui, trois ans plus tard, une réelle complicité s’est fondée entre cet étalon perdu – qu’elle nomma Hurricane Jewel Divin – et Ella. Cette dernière a appris seule les quelques bases de l’équitation, n’a encore jamais sauté ni monté avec une selle. Effectivement, elle ne passait qu’un licol avec une longe à sa monture pour le monter. Habitant toujours au Wyoming et réalisant à quel point Hurricane contrôlait et apaisait le pouvoir d’Ella, elle trouva le Wildfire’s Ranch et s’y inscrivit en tant que simple élève. Mais comment réagira-t-elle lorsqu’elle saura qu’elle n’est pas seule à avoir un don « spécial » ?

    ¤ Caractère :
    Parce que vous croyez que la personnalité d’un personnage peut être écrite facilement ? Cela est encore plus compliqué lorsqu’on s’appelle Ella Sydney Kane. Sachez déjà qu’elle est très instable psychologiquement et qu’elle est particulièrement difficile à cerner. Un point important, c’est qu’elle a été diagnostiquées sociopathe à illusions paranoïaques par des médecins car elle avait menacé de les tuer. En effet, on ne peut pas dire qu’Ella soit la plus gentille des jeunes femmes, bien au contraire. Elle n’hésiterait pas à utiliser son pouvoir pour faire le mal et semer la terreur. A la limite du sadisme, elle considère les autres comme des jouets et lorsqu’ils prennent conscience de son pouvoir, elle s’amuse à leur lancer de petits éclairs inoffensifs mais qui font mal. Elle aime se sentir supérieure et dominer les autres. Ella obéit rarement aux autres, encore moins aux professeurs. La blondinette a tendance à rapidement perdre le contrôle d’elle-même lorsqu’elle est en colère. Il est d’ailleurs très simple de savoir son humeur actuelle. Ne dit-on pas qu’il faut se méfier des apparences ? Sydney en est l’exemple même. Cette partie de son caractère fait que beaucoup la considère comme prétentieuse et vantarde, ce qui n’est pas réellement faux. La demoiselle est assez dérangée mentalement, faut-il avouer !

    Pourtant, elle se montre joyeuse et fêtarde, pour dissimuler son trouble. Comme toutes jeunes filles, elle adore danser et bouger. Elle dégage une énorme énergie et ne semble jamais fatiguée – sauf si on excepte le fait quand elle utilise son pouvoir à grande puissance. Cette petite blonde aime la vie, bien qu’elle aimerait en changer plusieurs parties ou la recommencer quelque peu. Têtue et bornée, il est tout simplement impossible de la faire changer d’avis ou de la dominer. Elle ne se laisse pas faire du tout et peut vous en faire voir de toutes les couleurs si elle en a décidé ainsi. Elle fourre son nez dans toutes les affaires et a un don pour s’attirer les problèmes. Sydney pourrait faire une excellente espionne, car elle sait parfaitement manipuler les gens et les faire parler. Ella prend un malin plaisir à blesser et à torturer moralement les autres sur leur passé ou sur ce qu’elle connaît d’eux. Séductrice sans le vouloir, elle résiste à toutes les demandes mais si le garçon se fait trop collant, elle peut l’éliminer. A vos risques et périls. Ella n’apprécie pas non plus quand on lui ment et vous grillera sûrement peu après. Egoïste et possessive, elle s’attache pourtant rarement et est très peu jalouse de ses congénères. Dotée d’un caractère plus qu’enflammé, la demoiselle est directe et franche, quitte à blesser la personne en face d’elle. Mais elle s’en moque ! Elle a très peu d’amis, ne se confie à personne, utilise les autres et « joue » avec. Insensible ? Peut-être, peut-être ... Lorsqu’elle vivait encore avec son père, elle voulait pleurer à cause de toutes les pressions qu’elle subissait, mais le faisait seule. Comme on dit : « Rit et tout le monde rira avec toi, pleure et tu seras seul à pleurer ». Et puis de toute façon, elle est solitaire, battante et ne connaît pas le mot défaite.

    Unique en son genre, admirée et détestée à la fois par chacun, Ella n’a pas un de ces caractères qui fait d’elle une fille sage et douce avec chacun. Et des manies, je peux vous en dire qu’elle en a beaucoup. Tout d’abord, elle est impatiente et parfois impolie en faisant claquer ses ongles sur la table, pour briser le silence. Elle le fait même pendant les examens ou à la bibliothèque, ce qui lui vaut de se faire réprimander par un surveillant ou un professeur. On l’a souvent vu dans le bureau du proviseur. Sa plus grande peur serait d’ailleurs ceci : de se faire crier dessus par son père. Elle sait qu’il est capable de tout et de rien pour la rabaisser. Elle doit se cacher derrière le masque du regret et de la peur pour ne pas à avoir à utiliser l’électricité dans ce cas-là. Elle n’utilise que très peu la force et préfère utiliser les paroles. Elle trouve que ça blesse bien plus. N’étant pas du genre à se calmer facilement, elle est susceptible et se frustre vite. Elle doit toujours faire plus et aimerait bien que son père soit fier d’elle. Chose qui ne risque pas d’arriver avant longtemps ! Elle voudrait bien dévoiler à quiconque ce dont elle est vraiment capable. Une tigresse ! Voilà ce qu’elle est ! Elle n’a peur de rien, avec un courage hors-pair. Elle tenterait le tout pour le tout pour tester ses propres limites. Elle a la phobie des araignées et des souris, mais pas des serpents, loin de là. Ella ne possède pas que cette petite peur de rien du tout, elle a peur de perdre son pouvoir qui est on peut dire tout pour elle. Elle a aussi ce sentiment étrange lorsque quelqu’un l’énerve de trop, parfois une envie de meurtres ... Parfois ? Vous êtes sûrs que ce n’est pas « souvent » ?

    ¤ Physique :
    Ella Sydney Kane est assez petite, elle mesure cent-soixante centimètres. Elle a le poids parfait, cinquante kilogrammes et est musclée, bien qu’elle ne semble pas l’être. Avec une corpulence fine et des proportions idéales, elle fait tourner bien des regards mais reste de glace devant tout cela. Elle pourrait utiliser ce que Dame Nature lui a donné à bon escient mais bon, lorsqu’on est aussi dérangée qu’Ella, vous comprendrez ! D’un profil élancé, avec des jambes longues et des bras de taille « normale », Ella a fière allure. Elle possède une longue chevelure blonde qui brille au soleil. Elle peut avoir les cheveux lisses ou ondulés, les deux lui vont bien. Ils lui arrivent environ un peu en dessous des épaules quand ils ont un peu de mouvement et dans le milieu du dos s’ils sont lissés. Une franche coupe son front du côté gauche et elle la porte à merveille. Elle attache souvent sa tignasse blonde dans une queue de cheval, mais jamais des tresses ou des chignons car ça ne lui va pas du tout. Sa tête est assez carrée et son menton pointu, heureusement, ça ne gâche rien du tout, au contraire. Elle a un nez pointu et de petits yeux à la jolie couleur qui varie du bleu au gris, selon la lumière présente là où elle est. Elle a d’ailleurs une excellente vue ! Son regard est entouré de sourcils fins et clairs et de longs cils noirs. Ella met en valeur son regard perçant grâce à du mascara ou du crayon. Aux fêtes, elle pose une légère couche de fard brillant. Sous ses lèvres fines et rosées, hydratée avec un peu de baume chaque matin et donc tout à fait naturelles, se cache un grand sourire étincelant grâce à un brossage régulier et efficace. Sa peau est assez blanche, mais bronze facilement. Sydney n’est pas vraiment sujet aux coups de soleil. Elle n’aime d’ailleurs pas se surprotéger de crèmes, etc. Côté maquillage et après tout ce qui a déjà été dit, elle se passe quelques fois du vernis noir sur les ongles, ou du transparent pour les mettre en valeur. Elle ne les garde pas long et ne se les ronge pas, ils sont tout le temps blancs grâce aux recettes de grand-mère, le jus de citron.

    Ella a son propre style et ne recopie sur personne. Elle ne suit pas la mode ni les tendances actuelles mais au moins, elle ne se vêtit pas comme un torchon ! La jeune femme s’habille comme elle le sent, tout cela dépend de son humeur du moment. Elle a cependant une grosse préférence pour les jeans, comparés aux slims. La plupart du temps, elle est avec des vêtements moulants qu’elle porte avec grâce et légèreté. Je vais donc vous expliquer selon les saisons, ce sera plus simple car la garde-robe d’Ella est disons assez remplie et déborde même. En été, elle aime porter des tops ou des tuniques très légères, avec un jeans. Elle ne met cependant pas de côté quelques petites robes ou même de simples tee-shirts. La demoiselle ne portera jamais de jupe, elle les hait par-dessus tout. Aux pieds, des baskets ou des escarpins à talons haut, cela dépend encore de son état d’âme. En hiver, elle optera plus pour les pulls moulants avec un col, mais toujours avec son style de pantalon préféré, c’est-à-dire les jeans. Elle porte des bottes à talons, des bottines ou ses baskets de toujours. Elle s’habille de façon féminine, ne pensez pas le contraire !

    ¤ Pouvoir :
    Ella a la capacité de produire de l’électricité. Elle peut en faire jaillir du bout de ses doigts ou même de sa paume entière. Elle peut aussi créer des boules statiques dans ses mains et les projeter en l’air. Lorsqu’Ella aura appris à contrôler son pouvoir, cela lui permettra de générer des décharges électriques de taille et d’intensité variables. Elle a une précision hors-pair, qui lui permet de neutraliser avec l’électricité une toute petite chose. Aussi, grâce à la chaleur émise par tout ces arcs électriques, elle peut souder des matières entre elle et ainsi bloquer les issues de secours, fermer des portes, etc. La puissance de son pouvoir lui est encore inconnue. Lorsque sa vie est en danger, la demoiselle est capable de libérer une explosion incroyablement forte d’électricité. Elle peut abasourdir n’importe qui et n’importe quel animal mais peut aussi faire éclater le réseau électrique. Ainsi, lorsqu’elle avait huit ans, elle a plongé quatre comtés de l’Ohio dans le noir. Certes, elle peut mettre fin aux pannes d’électricité, mais elle peut en créer, comme dit un peu plus haut. La blondinette doit faire gaffe à l’utilisation de son pouvoir. Elle l’utilise bien trop souvent, et cela peut déclencher une perte de contrôle. Mais pour l’instant, elle semble savoir ce qu’elle fait. Lorsqu’elle est fâchée ou vexée, de petits arcs bleutés électriques se baladent sur ton son corps. C’est un assez gros inconvénient, surtout en public. Ne croyez pas que son pouvoir a beaucoup d’avantage, au contraire. Elle peut faire exploser le système de navigation d’un avion et le faire s’écraser au sol à cause de cela. Devrais-je ajouter qu’elle peut enflammer les choses rien qu’avec un petit éclair. C’est ce qui arriva dans la maison de sa grand-mère lorsqu’elle avait six ans. Ella ne ressent rien lorsqu’elle dégage la foudre, mais perd toute énergie si elle dégage une trop grosse puissance. Sa plus grande faiblesse reste l’eau. Si elle fait appel à son pouvoir lorsqu’elle a les pieds dans l’eau ou le corps mouillé, elle s’électrocute elle-même, ce qui la fit souffrir, bien entendu.


Ton cheval
"It's your life, you love it"


    ¤ Nom :
    Hurricane Jewel Divin.

    ¤ Description de son caractère :
    Ressemble-t-il à sa propriétaire ? Sûrement pas, il laisse passer bien plus d’erreurs que les autres ont commis qu’Ella, et pardonne assez rapidement. Pourtant, c’est un étalon noble et fier. Il est susceptible comme ... un exemple de susceptibilité ? Il n’obéit pas aux ordres et est aussi libre qu’un cheval sauvage. Il faut lui demander la permission avant de grimper sur son dos ou avant de le toucher. Il se vexe aussi vite que Sydney, mais lui, au moins, il reste calme et ne s’énerve pas pour un rien ! Jewel Divin ne donne sa confiance qu’à ceux qui ne sont pas ordinaires, qui ont un petit plus, qui ont une certaine attraction. D’ailleurs, il ne se lie qu’à une et unique personne et cette dernière est Ella. C’est qu’il est jaloux et possessif, le gaillard ! Effectivement, si quelqu’un s’approche à ne fut-ce un mètre de Sydney, il s’interpose avec un air agressif comme s’il voulait la protéger et parfois même, il repousse la personne d’un violent coup de tête dans la poitrine. Il sait comment faire comprendre aux bipèdes qu’ils ont fait une erreur, c’est un excellent professeur pour ceux qui doutent de leur contrôle sur leur monture. Une petite chose, il ne faut pas le monter avec une selle ou un mors dans la bouche, il en deviendrait presque fou. D’une personnalité enflammée, il ne se laisse pas faire et cela par qui que ce soit, même si c’est un autre cheval. Solitaire, il préfère rester à l’écart des autres. Il peut paraître froid voire glacial quelques fois, mais c’est parce qu’il n’avait jamais eu le privilège d’être aimé avant sa rencontre avec la petite blonde électrique. Peu docile, surtout si on le bloque, il possède une grande vitesse et une assez bonne endurance. Son péché-mignon ? Galoper pendant des heures là où l’instinct le mène et ressentir la joie de celle qui le monte. Souple et avec une excellente musculature, il peut gravir des montagnes ... Dans les deux sens du terme ! Il veut connaître ses limites, les dépasser, faire de nouveaux exercices pour varier les plaisirs. Brusque et dominant, il déteste qu’on lui donne des ordres et embarquera parfois son cavalier. Ensuite s’ensuivra ruades et cabrades pour désarçonner celui-ci ! Je vais vous donner un conseil pour qu’il s’approche : tendez-lui une pomme ou une quelconque friandise, il est extrêmement gourmand !

    ¤ Description physique ou photographie :


    ¤ Relation entre toi et lui :
    Y’a-t-il juste un mot pour décrire la relation entre Hurricane Jewel Divin et Ella Sydney Kane ? Non ... Ils sont fusionnels, irremplaçables, inséparables, un fil magique les réunit entre eux. En plus d’apaiser le pouvoir d’Ella, Hurricane lui procure tout l’amour qu’elle a besoin. Ayant très peu de connaissances, la jeune femme se retire avec son étalon dans des paysages éloignés et immenses. Une grande amitié mais aussi du respect a posé ses bases sur eux deux. Ils se sont écoutés, ils se sont compris ... L’étalon voit en Ella la propriétaire qu’il n’eut jamais, et Ella a su ouvrir son cœur. C’est bien le seul à y être entré en fait. Ils se rassurent et ils ne se laissent pas indifférent. Quand Ella se sent mal, c’est toujours vers lui qu’elle va, et jamais vers les autres. Sydney semble se comporter bien mieux et oublier toutes les fautes qu’elle a commises lorsqu’elle est en présence du beau pie alezan. Mais ne croyez pas que cette fusion est sans faille. Si Ella commet ne fut-ce une seule faute et oublie de se présenter à Hurricane avant de grimper sur son dos, le cheval devient rancunier et peut lui en vouloir jusqu’à ce qu’elle lui pardonne.


et enfin... toi !
"Parce-que nous voulons te connaître !"


    ¤ Prénom/Surnom :
    Elodie, mais vous pouvez m’appeler Elow’ =).

    ¤ Âge :
    13 ans.

    ¤ Célébrité de ton avatar :
    Kristen Bell (l).

    ¤ As-tu pris un poste vacant ? :
    Naan.

    ¤ Comment as-tu trouvé ce forum ? :
    Heu ... Alors là, bonne question. Je sais plus =o.

    ¤ Qu'est ce qui pourrait être amélioré ? :
    Riien ^^’.

    ¤ Niveau de RP :
    6/10. Non, sérieusement, j’en sais rien du tout. Sur une échelle de dix, je n’arrive pas à savoir ^^’. Je peux faire dix lignes, comme quatre-vingt, mais la moyenne reste de quinze à vingt par réponse.

    ¤ Niveau de présence :
    6/7. En fait, j’ai beaucoup de temps libre pendant toute la semaine.

    ¤ Code règlement : [Ok 'Lena]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena C. Barkley
Fondatrice et admin
avatar

Messages : 1548
Date d'inscription : 15/05/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 21 ans
Ton pouvoir: Contrôle de l'eau
Contrôle du pouvoir:
65/100  (65/100)

MessageSujet: Re: Ella Sydney Kane; Finished   Sam 7 Nov - 19:06

Bienvenue parmi nous !

Tout est parfait, très jolie présentation d'ailleurs =) Et tu as un personnage très intéressant ! Tu es validée ! Pense à faire recenser ton avatar et ton pouvoir, et je t'invite aussi à participer à la première intrigue du forum ICI

Bon jeu, et amuse-toi bien Wink

_________________

                  « I'm the sea's spirit »
Spoiler:
 
Autre compte : Manuel Valens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horse-dream.superforum.fr
Ella S. Kane



Messages : 136
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 21

Dossier du cavalier
Âge: 24 ans.
Ton pouvoir: Electrokinésie.
Contrôle du pouvoir:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Ella Sydney Kane; Finished   Sam 7 Nov - 19:06

    Merciii Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena C. Barkley
Fondatrice et admin
avatar

Messages : 1548
Date d'inscription : 15/05/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 21 ans
Ton pouvoir: Contrôle de l'eau
Contrôle du pouvoir:
65/100  (65/100)

MessageSujet: Re: Ella Sydney Kane; Finished   Sam 7 Nov - 19:08

Mais de riien Very Happy

_________________

                  « I'm the sea's spirit »
Spoiler:
 
Autre compte : Manuel Valens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horse-dream.superforum.fr
Elizabeth E. Teatch

avatar

Messages : 554
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 24
Localisation : Derrière toi !

Dossier du cavalier
Âge: 26 ans
Ton pouvoir: La télépathie..
Contrôle du pouvoir:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Ella Sydney Kane; Finished   Dim 8 Nov - 15:00

Bienvenue parmi nous !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ella S. Kane



Messages : 136
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 21

Dossier du cavalier
Âge: 24 ans.
Ton pouvoir: Electrokinésie.
Contrôle du pouvoir:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Ella Sydney Kane; Finished   Dim 8 Nov - 17:08

    Merciii =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ella Sydney Kane; Finished   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ella Sydney Kane; Finished
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SYDNEY (Type siamois, seal point)
» Ella petite rott martyrisée
» Urgent recherche solution pour ELLA !
» Sydney, destination rêvée des étudiants, mais pas pour ses logements
» Ulysse et Sydney 2 mâles samoyèdes de 9 ans et 1/2 et 7 ans dans le 84

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse Dream RPG :: #_Le commencement :: 
Présentations
 :: Présentations validées :: Présentations des cavaliers
-
Sauter vers: