Partagez | 
 

 Josh Griffith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joshua Griffith



Messages : 1390
Date d'inscription : 19/12/2009

Dossier du cavalier
Âge: 25
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Josh Griffith   Lun 21 Déc - 0:05


« Welcome at home »


    NOM : Griffith

    PRÉNOMS : Joshua Eamon Matthew

    ÂGE : 25 ans

    PROFESSION : voilà une question dont la réponse est fort ambigüe. Considérez-le comme un journaliste un peu bohème qui survit chaque jour par la valeur de ses clichés et sa soif inassouvie de vengeance lancinante

    DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 17 décembre 1984 à Pain Castle, Folly Road, UK

    HISTOIRE : sur une colline herbeuse côtoyant verts pâturages et bois giboyeux, Shawn et Joshua constatent la sérénité de cet endroit-ci le plus beau, le plus calme, le plus apprécié de la famille Griffith et ce depuis des générations. Les deux frères peuvent apercevoir leur majestueuse demeure de granit, Pain Castle, située après la longue drève dont l'imposant grillage noir séparait le domaine de Folly Road ; là-bas, au loin, les chiens aboient gaiement tout en bondissant les uns après les autres ou en entamant une course dans le verger ; un chat parmi tant guettait un mulot bien en chair, quelque part tapi sous un chou du potager ; les ouvriers, quels qu'ils soient, s'affairaient à la tâche sous les injonctions de la gouvernante qui houspille.

    Joshua flattait l'épaisse encolure de Xénophon, la charmante monture qu'il juchait pour cette promenade, tandis que son frère extirpait leur collation des sacoches de cuir accrochées à sa selle. Ils mirent pied à terre, dessanglèrent rapidement leurs chevaux et s'assirent dans l'herbe avec leurs biscuits d'une main, les rênes dans l'autre. Ils aperçurent tout deux l'arrivée d'une Morgan noir et crème qui se gara à côté d'une Chevrolet Impala noire, et d'où sortit un homme bien habillé, à la démarche sûre et au crâne partiellement dégarni, qui rentra à l'intérieur de sa demeure.
      SHAWN « Papa est là. Tu penses qu'il va chasser, cette année ? »
      JOSHUA « Je ne sais pas. »
    Ils n'aimaient pas forcément cette occupation-là que chérissait tant leur père, même s'ils la respectaient, mais que celui-ci ne parte pas traquer le gibier avec ses amis les attristait. William Griffith restait très affecté par le décès de son épouse, Mary Van Hallen, survenu cinq mois plus tôt ; elle avait succombé à un cancer qui s'était emparée d'elle tout entière alors qu'elle n'avait que quarante-cinq ans. Sa mort avait emmené toute la magie féérique de Pain Castle, son quotidien enchanté, mais l'amour demeurait ancré dans ces terres sans vouloir partir ni périr. Les deux frères avaient vu leur vie se transformer quand leur mère s'en était allée, mais ils avaient aujourd'hui surmonté leur peine. Shawn répétait très souvent que ce n'était qu'un au revoir, et non pas des adieux.
    William, quant à lui, avait radicalement changé ses habitudes quotidiennes. S'il avait été le premier à avoir eu l'air de s'en remettre, il n'en était rien et ses deux fils en étaient intimement convaincus ; au fond de cet homme de marbre, un homme éperdument amoureux de sa femme pleure. Alors qu'il avait pour habitude de partir chasser quelques canards pendant le mois d'août avec ses compagnons de vénerie, il avait prétendu avoir beaucoup de travail à rattraper. Joshua soupçonnait son père de se noyer dans ses devoirs afin d'étancher sa douleur, et il s'était demandé, avec son grand frère, si leur géniteur déclinerait de nouveau la prochaine partie de chasse.

    Leur pause terminée, les deux frères ressanglèrent leur monture, remirent le pied à l'étrier et suivirent un chemin de terre plongé dans les bois de leur propriété. Joshua, qui s'était libéré les mains en passant son bras dans les rênes, s'occupait d'immortaliser quelques beaux endroits avec l'appareil photo argentique que ses parents lui avaient offert pour ses quatorze ans, il y avait trois ans de cela ; mais Shawn l'invita gentiment à ranger son appareil dans sa sacoche puisque Xénophon semblait s'inquiéter. De fait, l'étalon marchait d'une allure fort soutenue, la tête relevée et les oreilles gigotantes, soufflant bruyamment et renâclant comme s'il humait un fantôme maléfique rôder en ces lieux. Les caresses et les paroles rassurantes de son cavalier n'apaisaient même pas l'entier espagnol, et désormais l'étalon bai cerise de Shawn se mit aussi à observer de toutes parts ; Xénophon, lui, commença à trottiner. Se voyant retenu par Joshua qui voulait le remettre au pas, le gris pommelé se mit au passage, ralentit même jusqu'à un piaffer exemplaire quoique saccadé.
      JOSHUA « Eh bien, Xénophon, qu'est-ce qu'il te prend ? Tu as vu un chevreuil ? »
    Mais l'étalon, qui ne prenait même pas attention à ce qu'il disait, s'immobilisa tout à coup tout en humant l'air de ses naseaux largement dilatés. Shawn s'arrêta à ses côtés, et tous les quatre dévisagèrent alors ce qui se tenait devant eux : un homme complètement débraillé, aux cheveux plutôt longs dont les mèches grasses collaient entre elles et barraient le regard vide, froid et insistant de ce dernier. L'intrus avait les mains dégoulinantes de sang chaud, et des éclaboussures pourpres constellaient ses sombres habits déchirés ainsi que son visage sale. Shawn, bien que sa voix tremblante trahissait largement ses inquiétudes, informa alors l'étranger d'un ton autoritaire qu'il était sur une propriété privée. Xénophon, quand le frère aîné eut pris la parole, se leva prestement sur les postérieurs tout en poussant un cri de peur et en piétinant la terre, aspirant déguerpir de ce lieu pour retrouver la sécurité de ses écuries ; mais l'homme, qui avait grand ouvert ses yeux à la vue de cette masse grise prête à foncer, jeta sa main en la direction de Xénophon qui fut propulsé violemment vers l'arrière. Shawn, bien qu'hébété par cette scène digne d'un film fantastique, voulut se diriger vers son petit frère mais l'intrus porta de nouveau son bras à l'horizontale, paume face au frère aîné qui fut transporté par une force invisible mais violente contre l'épais tronc rugueux d'un conifère. Son cheval, apeuré par ces événements, déguerpit sans attendre au galop dont le martèlement de ses sabots fit trembler toute la terre.
    Shawn demeurait suspendu contre l'arbre tandis que son petit frère reprit peu à peu conscience. La force qui avait repoussé Xénophon avait été telle que Joshua fut expulsé dans les ronces et qu'il fut griffé de toutes parts quoiqu'il fit ; mais c'était la terreur qui s'était emparé de lui : toutes ses petites plaies, la vive douleur qui le frappait par à-coups dans le bas du dos et à la tête ne signifiaient rien à côté de l'épouvante du jeune homme de dix-sept ans qu'il était. Il aperçut seulement le corps de sa monture soulevée de convulsions et se vider de son sang par des entailles affreuses, la principale ayant ouvert tout le flanc de l'étalon. L'intestin se déversa à l'extérieur dans une mare sanglante, et enfin Xénophon cessa de bouger, les yeux fixes, vides et éteints.
    Alors que Joshua avait étranglé un hoquet de terreur, des glapissements suffoqués retentirent de nouveau ; et, quand le cavalier à terre tourna la tête pour voir ce qui pouvait s’étouffer de la sorte, il fut frappé par une scène effroyable : son frère, toujours plaqué contre l’épais tronc du cèdre, était en train de saigner par des entailles invisibles. Il se mit à cracher des glaviots de sang épais, à saigner du nez, il commença à être secoué de spasmes tout en laissant échapper des plaintes de plus en plus douloureuses. Joshua s’était élancé vers l’intrus pour l’arrêter, mais ce dernier repoussa sans peine le jeune courageux d’un mouvement de main ; et toute une force infernale l’enveloppa pour l’élancer une centaine de mètres plus loin dans les fourrés.
    Quand Joshua se releva, tant bien que mal, il avait négligé ses blessures douloureuses afin de rejoindre les lieux au plus vite. Lorsqu’il parvint à la croisée des chemins, il n’y avait plus d’homme étrange ; demeuraient seulement les cadavres inertes de Xénophon... et de son frère. Lui aussi avait été étripé à l’abdomen – probablement que cela était le supplice final qui devait être enduré. Joshua prit dans ses bras le corps ensanglanté de Shawn, qui avait le regard plongé dans le vide, et pleura sur le sort de son aîné tout en espérant le faire revenir à lui. Mais Shawn se laissait faire, tel un pantin au corps désarticulé.

    Il lui avait fallu partir, après un moment interminable à serrer ce corps sans vie, seul dans ces bois ternes éclairés par une lumière saturée ; il lui avait fallu marcher, sans jamais gémir de douleur, sans craindre le retour de cette cruelle créature qui lui avait enlevé son frère et son cheval dans d’atroces souffrances. Il lui avait fallu, à plusieurs reprises, s’arrêter et vomir, pris soudainement de nausées par l’odeur abominable du sang qui s’était imprégné dans ses vêtements et par les ignobles images macabres qui lui revenaient en tête. Le caractère monstrueux de cet homme-là, cette espèce de créature inhumaine qui domptait une force puissante et invisible, devait être banni de ce monde et ne pouvait exister. Ces choses-là, ça n’existe pas et ça ne pouvait exister.


    Le regard dur fixé sur la route ou, plutôt, sur le van rouge Ifor Williams, Joshua conduisait au ralenti avec prudence dans cette montée. Il fulminait contre lui-même, vitupérant en pensée qu'il aurait dû choisir un autre véhicule ou un autre moment pour tirer la grosse remorque carmin. La tête toute hirsute de crins blancs tournait de gauche à droite à l'intérieur de l'Ifor, comme si le petit cheval blanc qui y était savait que son maître le suivait dans son Impala, lui à la recherche désespérée d'un contact chaleureux et rassurant. Le van dérapa sur le côté, dû à l'abondante neige présente sur ces routes peu entretenues, mais il revint bien derrière la 4x4 noire. Le coeur de Joshua s'était serré, et cette étreinte fort inconfortable ne le quitta seulement que lorsque tout s'arrêta.
      JOSHUA : « Il neigeait pas 'y a deux semaines. T'es qu'un imbécile, Josh. »
    Il se culpabilisait d'avoir emmené son cheval dans cette aventure ou d'avoir pris la décision trop tard quand la météo le permettait le moins. Il craignait que le van dérape, qu'il se mette en ciseau, qu'il tombe ; quelque soit le drame, tout était envisageable dans de telles circonstances : le ciel était clair, la neige abondante et glissante.
    Cet arrêt que le chauffeur avait effectué permit à Josh de souffler. Tous deux sortirent et se retrouvèrent à côté du van.
      LE CONDUCTEUR : « Votre cheval bouge excessivement. Cela secoue même mon 4x4, maintenant. »
    Joshua avait déjà ouvert la petite porte sur le côté et fut accueilli par un renâclement bruyant, suivi aussitôt d'une série d'expirations brèves et inquiètes. Le petit cheval avait reconnu son petit maître et dévora, sur le qui-vive, les petits bonbons qu'il lui présentait dans la main. Le cavalier rentra à l'intérieur du véhicule et poursuivit ses paroles rassurantes tout en exécutant une suite de caresses lentes sur la tête du hongre. Ce dernier ne se calma que trop peu et Joshua lut aisément le retour de la panique dans les yeux cerclés de blanc de l'équidé une fois qu'il fut hors de portée.
      JOSHUA : « Il n'a pas l'habitude des transports, et il les a tous détestés. Nous sommes encore loin du ranch ? »
      LE CONDUCTEUR : « Disons une quinzaine de kilomètres. »
      JOSHUA : « Bien. Vous pensez que d'ici-là, les routes seront suffisamment praticables ? »
      LE CONDUCTEUR : « Il y a cette pente-ci et un dernier virage, le reste devrait être plus aisé. »
      JOSHUA : « Entendu. Je vous aide à pousser pour le démarrage en côte mais, si jamais ça devait trop se corser, arrêtez-vous et je poursuivrais à pied. »
    Joshua poussait sur le van quand il jugea définitivement qu'il était excessivement risqué de cheminer quinze kilomètres à travers cette neige et ce froid. Après tout, Léviathan était resté trop longtemps immobile dans ce van pour devoir finalement marcher dans cette haute couche de neige sur une distance aussi longue : les jambes de son cheval risquaient de ne pas pouvoir supporter ce voyage improvisé.
    Quand le 4x4 redémarra enfin, bien que péniblement, Joshua regagna son Impala et espéra qu'elle démarre elle aussi. La Chevrolet, malgré son grondement plaintif, exécuta les ordres de ce maître et avança tout en bravant la neige et en gardant une distance de sécurité non négligeable avec la remorque. La pente et le virage serré situé à deux ou trois kilomètres du ranch furent surpassés sans trop d'encombres mais avec bien des inquiétudes. Si Joshua avait cultivé autant d'appréhensions, ça n'était par pour lui mais pour Léviathan : il savait ce cheval anxieux lors des voyages en van, et il connaissait trop peu les performances de conduite du chauffeur engagé. Pourtant, si Josh avait choisi de louer les services peu modestes d'un conducteur d'Ifor Williams, c'était parce qu'il ne se jugeait pas lui-même suffisamment bon conducteur de remorques aussi imposantes, même s'il avait très bien réussi cette épreuve-là de conduite à l'armée. De plus, son Impala n'aurait jamais été capable de tirer une tonne et demi derrière elle ; Josh avait alors été bien obligé de choisir cette option-là.

    Une fois sur place, il fut frappé par la beauté de ces paysages sauvages et se promit de faire une prochaine balade muni de son reflex numérique. Le van rouge s'était enfin immobilisé, et le conducteur ouvrait déjà la porte sur le côté et le tape-cul qu'il efforçait de bien caler avec des pierrailles enfouies sous la neige. Josh rejoignit rapidement son cheval qu'il rassura de nouveau avec un petit seau de grains en guise de récompense méritée ; ensuite, il passa en-dessous de la barre et détacha la longe. Le chauffeur retira complètement la barre postérieure et Léviathan eut du mal à ne pas bondir en arrière pour sortir de cette horrible boîte de conserve ; il écoutait les douces paroles de son maître, conscient qu'il devrait sortir doucement et qu'il devrait se maîtriser pour ne pas le décevoir.
    Alors il recula un postérieur, puis l'antérieur opposé, il toucha le tape-cul antidérapant avec hésitation et poursuivit sa descente. Il sursauta vivement en sentant un postérieur s'enfoncer dans la neige, mais il se retint de bondir sous la voix susurrante de Joshua. Il sortit enfin de là, et redressa diligemment la tête pour scruter ce nouvel endroit engouffré dans un épais manteau de neige. Josh se posta au niveau de son encolure tout en flattant l'épaule du petit blanc. Il aperçut des cavaliers et le personnel du ranch, au loin, ce qui le fit serrer le bras gauche contre lui pour s'assurer de la présence presque rassurante de son holster.



    CARACTÈRE : si ce jeune homme, plutôt mystérieux quant à ses occupations, est de nature imprévisible, il est pourtant un réel plaisir à côtoyer. Doté d'un tempérament optimiste, amusant et fougueux, il lui plaît de boire un verre et de se retrouver en bonne compagnie, aspirant à la fête, les amusements et les bons moments. Mais à l'opposé, Josh cultive toujours cette vengeance inassouvie depuis huit ans déjà : la mort de son frère aîné, Shawn. Cet événement est le moteur de toutes ses entreprises, souvent funestes, toujours réalisées avec minutie et le souci de bien faire. Ce fut donc sans aucune hésitation que Joshua se dévoua corps et âme à ces desseins, profondément convaincu de ses bonnes causes toujours justifiées, jamais manquées.
    S'il possède un caractère festif, il a également un penchant pour le sérieux de tout un complot. Ce délateur corrosif présente alors une idiosyncrasie des plus complexes, imprévisible et caustique, caractérisée par ses ambitions subversives. La conscience de ses désirs, de ses desseins, de ses propres prétentions accentue sa personnalité responsable et éveille en lui cette volonté de toucher le danger et ce avec délectation.
    Cet individu, plutôt volage dû à ses errances à travers les Etats, cultive bien des valeurs : la famille, la loyauté, le respect, la vie. Il sait pourtant les sacrifier pour une cause propre à la sienne, et c'est pourquoi Josh peut se montrer sans pitié et cruel, comparable à une machine qui n'a en vue qu'un seul but. On ne peut l’empêcher de progresser à cause de son tempérament notamment contrariant mais surtout rebelle, indomptable. Le blesser ne le ralentit point car il avancera avec d’autant plus de fureur et de conviction scrupuleuse, comme attisé par cette tentative. C’est ainsi qu’il sut progresser énormément dans la plupart des domaines et, en particulier, concernant ses relations et le travail qu’il effectue avec Léviathan.
    Joshua, qui a la propriété de pouvoir s’immiscer dans toutes les situations possibles, a un don pour la parole qui enchante ou pour la ruse parfois fourbe. Ses moyens tortueux et sournois pour parvenir à ses fins sont innombrables et sa capacité de retomber facilement sur ses pattes n’en est pas moins préoccupante.
    Assez d'éloquence, trop peu de sagesse.

    PHYSIQUE : cet individu charismatique, émeut par son visage angélique dont les traits distincts, légers, uniformisent un tout du plus bel effet ensorceleur. Ses lèvres un peu pulpeuses sont à envier des jeunes demoiselles, son regard perçant et brillant est un régal pour tout autre observateur grâce à ses yeux d’absinthe cerclés de céladon, ce vert tendre à vert gris rabattu proche du glauque tirant sur le bleu. La couleur de ses cheveux, dont la coiffure est un peu ébouriffée ou soigneusement sculptée, est d’un châtain lumineux aux reflets lavallière, ce brun clair tirant quand à lui sur le feuille morte. Bien que sa peau soit d’origine claire, comme l’exige tous les descendants des pays nordiques, la sienne est plutôt hâlée par un voile d’or. Enfin, du haut de son mètre septante et un, Joshua arbore cependant une belle musculature grâce à ses entraînements intensifs depuis qu’il a suivi une formation à l’armée. Cependant, l’impression de force résulte moins de sa puissante musculature que de l’élan interne qui l’anime.
    Concernant son style vestimentaire, Joshua s’habille dorénavant simplement : un simple jean avec un t-shirt ou une chemise à carreau suffisent, le tout sous une veste de cuir épaisse pour le couper du vent ; et il est toujours accompagné de son reflex Canon EOS 20D.

    POUVOIR : Joshua n'est doté d'aucun pouvoir surhumain.


Dernière édition par Joshua Griffith le Lun 21 Déc - 1:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua Griffith



Messages : 1390
Date d'inscription : 19/12/2009

Dossier du cavalier
Âge: 25
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Josh Griffith   Lun 21 Déc - 0:06


« It's your life, you love it »


    NOM : Léviathan (de Machiavel)

    CARACTÈRE : ce hongre peut sembler banal aux yeux d'un quidam, il est pourtant le plus exceptionnel de tous selon Joshua. En effet, Léviathan est issu de Xénophon lui-même que Josh vit périr huit ans plus tôt, il est aussi le seul héritage de cet étalon espagnol. Il a conservé, de sa mère, son intrépidité et ce doux caractère tolérant qui montre son affection ouvertement ; de son père, il retient surtout sa fougue et son obéissance stricte, de même qu'un mental exceptionnel.
    Léviathan est un cheval qui a besoin d'avoir confiance. En réalité, il n'est dans ce cas qu'avec Josh qui le chérit depuis bien longtemps, et qui est probablement celui qui l'a le moins fait souffert. En effet, il a été récupéré dans un centre équestre anglais, ayant été vendu durant ses jeunes années par l'élevage qui l'avait fait naître. Etant un produit non désiré, Léviathan avait perdu toute valeur ; et pourtant, s'il n'est pas de lignée pure, il a pourtant énormément de qualités. De fait, il a cette fougue rebelle qui séduit les confirmés, il possède ce coeur qui l'empêche de faire du mal aux autres cavaliers ; cela fera de lui le cheval le plus malheureux du manège, accablé par tant de travail et la superficialité de ceux qui l'entouraient. C'est pourquoi, de ce mal-être qu'il a connu autrefois, Léviathan reste toujours vengeur sur les autres chevaux : il ne peut s'empêcher de les dominer, de leur rappeler qu'il est le plus fort et que leur monde lui est soumis. Pourtant, s'il semble avoir cette supériorité envers les autres chevaux, il leur voue davantage d'intérêt qu'aux hommes et n'hésite à hennir sans cesse pour répondre aux appels d'un autre ; en général, il éprouve de la sympathie pour les juments ou les poulains. Ayant été castré assez tard, Léviathan fait donc preuve de quelques traits de caractère d'entier.
    Outre cela, Léviathan fait de nombreux rapprochements et est d'une volonté sans égale. Il est donc dévoué à faire plaisir à son cavalier, et à comprendre rapidement où il veut en venir. Cette détermination-là caractérise son obstination pour l'énergie, la vitesse, la ténacité qui l'empêche de céder à la colère ou à l'abandon ; et pourtant, ce sentiment furieux de mécontentement l'emporte parfois quand il en a assez des exercices similaires. Pour ce petit cheval à l'allure de poney blanc, la variété et la compréhension progressive sont de mise.

    PHYSIQUE : Léviathan est un hongre d'assez petite taille, mesurant un mètre quarante-sept au garrot. De style baroque, il a le chanfrein tendant plus vers le busqué que vers le rectiligne et un front large séparant deux petites oreilles sculptées et mobiles. Ses crins blancs sont extrêmement fournis. Ce hongre est doté d'une forte encolure épaisse et bien implantée. Il arbore également une épaule moyennement axée, un dos court et une arrière-main parfaitement ronde. Ses pieds sont petits mais sûrs, aux solides sabots noirs à l'avant et blancs aux postérieurs, surmontés par un paturon tendant vers l'horizontale, témoignant ainsi du confort de ses allures : certes, ses foulées rassemblées sont extrêmement confortables quoique fort ressenties. Son galop, dit « Cheval à bascule », reste tout du moins agréable.
    A remarquer que Léviathan a pris pas mal de poids durant ces derniers mois, ce qui lui donne l'aspect d'un poney shetland ayant trop grandi avec son épais poil d'hiver gris clair.
    Cette morphologie le rend polyvalent dans toutes les disciplines, qu'elles soient saut, dressage, cross, jeux ou randonnées. En réalité, Léviathan garde toujours des séquelles de sa vie ancienne en centre équestre : ayant cette nette tendance à se toucher les boulets, plus particulièrement les antérieurs, ce cheval a besoin de compléments pour fortifier ses articulations et la fixation du calcium. Mais à ce jour, il souffre encore de légères boiteries lorsque son travail a été désorganisé, et où ses tissus le font souffrir. Sa vocation de saut doit donc être abandonnée : l'intensivité de cette discipline peut lui être plus néfaste encore qu'elle ne l'a déjà été pour lui. A l'inverse, le dressage lui est bénéfique pour l'aider à renforcer sa musculature, mais de bonnes protections sont essentielles pour limiter l'impact dès qu'il se touche. Pour le reste, tout du moins, Léviathan est apte à toutes les disciplines dans des conditions favorables ou avec modération : les promenades, par exemple, lui procurent énormément de bien.

    RELATION : malgré les incidents survenus dans sa vie, Josh n'a jamais renoncé aux chevaux. Ce point faible est l'un des principaux moteurs qui l'ont poussé à retrouver une progéniture de Xénophon, comme un hommage à cet entier-là qui avait passé des années dans leurs écuries. Joshua se souvenait d'un élevage, d'affixe Machiavel, qui avait sollicité des saillies de leur Pure Race Espagnole. Cependant, une erreur survint lors des saillies et une jument Camargue mit au monde, onze mois plus tard, un poulain sombre qui ne pourrait être vendu en tant que PRE Apto. Comme pour la jument Camargue, Léviathan resta dans cette hippotechnie-là afin de satisfaire la jeune progéniture de l'éleveur qui était heureux de voir ses enfants adorer Léviathan ; mais, au fil des années, ces enfants-là grandirent et n'apportèrent pas plus d'intérêt à Léviathan qu'à sa mère. A l'âge de quatre ans, Léviathan quitta l'élevage pour un centre équestre qui exploita tout le potentiel de ce jeune cheval.
    C'est par hasard que Joshua fit connaissance avec Léviathan. Il accompagnait un ami à son centre-équestre et fut invité à jucher Léviathan en balade ; le déclic se fit durant cette heure-là. Le jeune homme fut tellement enthousiaste par ce cheval exceptionnel qu'il s'efforça de venir chaque samedi pour le monter, et c'est également par pure coïncidence que le dernier héritier des Griffith apprit quel était le géniteur de Léviathan. Il cultivait déjà l'envie d'acquérir ce cheval, mais sa décision fut prise quand il remarqua que le petit blanc dépérissait de plus en plus : il engagea alors une bataille éreintante pour que lui soit vendu ce hongre. Il revint vainqueur de ce combat-là, mais Léviathan devait être rigoureusement suivi par un vétérinaire afin de reprendre toute sa forme physique et morale.
    A ce jour, cela fait trois ans que Joshua est propriétaire de Léviathan et, durant ces trois années, ils eurent le temps d'apprendre à mieux se connaître et à établir une belle complicité. Le changement de régime qu'avait vécu Léviathan l'aida à faire le rapprochement avec cet homme-là qui s'occupait si bien que lui ; et, tous leurs jeux plus différents les uns que les autres leur permirent de se comprendre par coeur. Leur travail, particulièrement en dressage, fut fructueux et étonna nombre de personnes.
    Que Josh ne puisse voir Léviathan durant parfois plus d'un mois, à cause de ses déplacements forcés, le rendait parfois malade. C'est pourquoi il éprouva un vif intérêt à rapprocher son cheval de ses actuelles préoccupations : le Wildfire's ranch.


Dernière édition par Joshua Griffith le Lun 21 Déc - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua Griffith



Messages : 1390
Date d'inscription : 19/12/2009

Dossier du cavalier
Âge: 25
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Josh Griffith   Lun 21 Déc - 0:06


« Parce que nous voulons te connaître ! »


    SURNOM : vous pouvez m’appeler Joshua sur ce forum (:
    ÂGE : 17
    AVATAR : Jensen Ackles
    POSTE VACANT : non
    SOURCE : une publicité sur un forum
    AMÉLIORATIONS : je vous les soumettrai ultérieurement si nécessaire
    NIVEAU RP : à vous de juger, selon vos préférences
    PRÉSENCE : fréquentes pour ces deux semaines de congé
    CODE : « Validé 'Lena »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena C. Barkley
Fondatrice et admin
avatar

Messages : 1548
Date d'inscription : 15/05/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 21 ans
Ton pouvoir: Contrôle de l'eau
Contrôle du pouvoir:
65/100  (65/100)

MessageSujet: Re: Josh Griffith   Lun 21 Déc - 0:47

Re-bienvenue parmi nous ! Très belle présentation d'ailleurs =)) Tu es validé, penses à faire recenser ton avatar Wink

Bon jeu !!

_________________

                  « I'm the sea's spirit »
Spoiler:
 
Autre compte : Manuel Valens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horse-dream.superforum.fr
Joshua Griffith



Messages : 1390
Date d'inscription : 19/12/2009

Dossier du cavalier
Âge: 25
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Josh Griffith   Lun 21 Déc - 0:49


    Merci (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ella S. Kane



Messages : 136
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 21

Dossier du cavalier
Âge: 24 ans.
Ton pouvoir: Electrokinésie.
Contrôle du pouvoir:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Josh Griffith   Lun 21 Déc - 9:04

    Biienvenue =)
    Et j'adore aussi ta présentation ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua Griffith



Messages : 1390
Date d'inscription : 19/12/2009

Dossier du cavalier
Âge: 25
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Josh Griffith   Lun 21 Déc - 11:27


    Merci ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayden Wile

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 23 ans
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
35/100  (35/100)

MessageSujet: Re: Josh Griffith   Sam 26 Déc - 21:22

Gniaaah Very Happy

Bienvenu bienvenu Smile
Jensen Ackles ? Excellent choix *__*

Au plaisir de RP avec toi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weins-academie.forumgratuit.org
Joshua Griffith



Messages : 1390
Date d'inscription : 19/12/2009

Dossier du cavalier
Âge: 25
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Josh Griffith   Sam 26 Déc - 21:44


    Eh ben, il en a du succès mon Jen-Jen ! ^^

    En tout cas merciii !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Josh Griffith   

Revenir en haut Aller en bas
 
Josh Griffith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clinique de Josh Lyon :)
» [Lampe] Knockoff Lamp - Josh OWEN
» [Table basse] XOX by Josh OWEN for Casamania
» quelques trés beau specimen
» Nous avons arrivé!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse Dream RPG :: #_Le commencement :: 
Présentations
 :: Présentations validées :: Présentations du staff
-
Sauter vers: