Partagez | 
 

 hey jude, don't take it bad / FREE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassian e. DELCOURT

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 24
Localisation : franciaa

Dossier du cavalier
Âge: 20 ans
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
5/100  (5/100)

MessageSujet: hey jude, don't take it bad / FREE   Lun 19 Avr - 15:33

hey jude, don't take it bad.

    Il y eut d’abord le vrombissement d’un moteur à la mélodie typiquement sportive s’approchant à vive allure de l’arcade qui plantait l’entrée du « Wildfire’s ranch ». On ne pouvait deviner ce nom qu’en déchiffrant l’inscription sur une planche de bois gravée au nom du domaine et brinquebalant au bout de deux chaînes. Puis il y eut, en outrepassant les incessant clapotis de la pluie dans la terre battue se transformant peu à peu en boue, le crissement des pneus s’arrêtant brusquement.
    Dans l’habitacle de la très confortable Vanquish, à l’origine noire mais désormais presque marron de poussière puis de boue, la mélodie que l’on percevait était toute autre. Pas de tambourinement d’averse inattendue, pas de rugissement de moteur, pas même de bruyante rafale de vent. Rien si ce n’est les notes du morceau infiniment connu des non moins fameux Beatles. Cassian sifflotait en chœur avec les voix de Paul et John, une main sur le volant, observant distraitement le paysage, se concentrant plutôt sur les creux de la route. Il roulait depuis près d’une journée, dans une direction assez floue, tout juste aidé du GPS, qui ne connaissait cependant pas aussi bien le coin que les gens qu’il accostait lorsqu’il en voyait. En tous les cas, il avait finit par arriver au Wildfire’s ranch, enfin ; et on n’avait pas trouvé meilleur accueil qu’une pluie torrentielle en guise de bienvenue.

    Cassian soupira lorsque les « nananaa » de la chanson s’estompèrent, et regarda dehors. Il faisait gris, mais il pouvait sans mal voir ce qui constituait le parking du Ranch. Enfin, dans un élan courageux, il coupa le moteur et ouvrit la porte. La cacophonie que couvrait le tube des Beatles éclata alors, et il se mit à courir vers le premier bâtiment qu’il voyait. Peu importe où il se trouverait, au moins il serait au sec. Sa course ne fut pas longue, mais il resta dehors suffisamment longtemps pour finir totalement trempé. Heureusement, la porte fit bientôt irruption, et il s’engouffra à la vitesse du son à l’abris, se retrouvant dans une pièce douillette et accueillante, contrairement au temps.
    Le jeune Delcourt soupira de soulagement et referma le bâtant de bois derrière lui, afin de s’avancer dans la salle. Une télévision allumée diffusait un concours d’obstacle ayant lieu il ne savait où, mais du moins sous un soleil éclatant. Malgré son habitude à la pluie, la voir ici déprimait sérieusement Cassian, qui fuyait justement la monotonie humide de l’Angleterre.

    « Génial… La communication avec le monde extérieur va être facile. » siffla t-il entre ses dents lorsqu’il remarqua les vieux PC un peu plus au fond de la pièce, datant d’une bonne décennie.
    Cependant, il s’était promis de rester positif lors de sa première visite des lieux. Cet endroit était fait pour les… les gens comme lui, aussi devrait-il s’y acclimater. Ce devait être curable après tout, et c’était ici le meilleur endroit, selon les dire, pour se ‘soigner’. Aussi se devait-il d’y rester. Il s’efforça à inspirer profondément, puis se dirigea vers le canapé qui semblait tout aussi vieux que les ordinateurs du fond, et s’y effondra. Il avait passé la journée à conduire, et auparavant, avait dû subir une autre journée entière dans un avion, à supporter les chahuts des enfants, les conversations de vieux couples et les impudeurs de jeunes couples. Aussi méritait-il probablement une bonne sieste, peu importe l’heure qu’il était ici, et celle qu’il était en Grande Bretagne. Peu importait que ses valises ne soient peut-être pas encore arrivées chez lui, sans parler d’Invictus, qui n’était peut-être pas dans le box lui étant réservé. Rien n’importait plus, en ce moment même, que ce canapé, certes extrêmement disgracieux, mais aussi incroyablement confortable, dans lequel il s’enfonçait inéluctablement, à mesure que ses paupières se fermaient. Ahh, si seulement cette foutue porte ne venait pas de s’ouvrir, peut-être aurait-il eut droit à son repos tant mérité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena C. Barkley
Fondatrice et admin
avatar

Messages : 1548
Date d'inscription : 15/05/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 21 ans
Ton pouvoir: Contrôle de l'eau
Contrôle du pouvoir:
65/100  (65/100)

MessageSujet: Re: hey jude, don't take it bad / FREE   Dim 30 Mai - 16:50

[Je m'incruste What a Face ]

    Elena avait emmené Black dans le rond de longe avec Hayden. Il se laissait attraper à présent et marchait à côté des femmes avec obéissance. Cependant, il restait toujours nerveux en leur compagnie, autant au moment du pansage qu'en main. La monitrice avait proposé un exercice éthologique qui pourrait améliorer la chose... Une fois dans le rond, 'Lena avait lâcher son cheval. Ce dernier s'était éloigné d'elle instinctivement, sans vraiment comprendre cette liberté soudaine. La jeune fille l'avait alors fait galoper, encore et encore autour d'elle, aux deux mains. Le cheval, visiblement affolé par ses mouvements amples, fuyait toujours. Finalement, après une demi-heure de ce manège, il avait baissé légèrement la tête et il avait ralenti. 'Lena avait aussitôt cesser ses mouvements sous les conseils d'Hayden. L'étalon s'était approché au pas, tête baissée, reprenant son souffle. Il s'était approché très près de sa cavalière, cette dernière avait tendu la main vers lui. Au contact de sa peau sur le nez du cheval, il n'avait même pas frémis. Puis, toujours aussi doucement, elle lui avait caressé le chanfrein affectueusement. Il n'avait pas bougé un cil. Il était entièrement détendu, il avait émis un ronflement d'aise. C'était la première fois qu'il semblait vraiment bien en compagnie de sa cavalière. Elena l'avait ensuite remis à la peupleraie avec Mistral, son grand ami, après de nombreuses caresses. La jeune fille était transportée d'une joie incomparable. Ce progrès clair et net sonnait le début d'un net progrès dans la rééducation du cheval, et en même temps le commencement d'une relation de confiance... le commencement seulement, il n'était encore pas question de le monter ! Le travail consistait à le longer, et quand cela sera fait, le monter sera envisageable, en longe...


    Ce fut donc sous une pluie battante que 'Lena traversa le ranch pour se rendre au club-house. Hayden était restée à la peupleraie pour s'occuper de Mistral, et Elena avait dû laisser l'étalon pour le faire réfléchir sur ce qu'il venait d'accomplir... Elle marcha une dizaine de minutes sous l'eau avant de regagner le club-house en soupirant de bonheur. Elle ignorait superbement son état d'éponge vivante, elle ne sentait même pas l'eau dans laquelle baignaient tous ses vêtements. Sa joie lui avait fait oublier la présence de cette eau sur son corps, eau qu'elle ne songeait même pas à maîtriser tant ce progrès lui faisait plaisir. Le club-house était vide, comme souvent à cette heure ci de la journée. 'Lena, fidèle à ses habitudes, entra dans la salle de détente pour regarder la fin du concours d'obstacles. A peine entrée dans la pièce, son regard se posa sur l'écran, comme toujours. Et à peine son regard eut-il capté l'image de la télévision que la cavalière filmée à cet instant essuya un violent refus de la part de son cheval et s'étala de tout son long sur les barres. Elena esquissa une grimace, ça devait faire mal ça. Ainsi retombée de son petit nuage, elle prit conscience de l'état de ses habits, et surtout se rendit compte qu'elle avait un haut blanc. Elle passa ses mains autour de sa taille comme pour y enlever de la poussière, et l'eau qui la recouvrait coula doucement le long de ses habits pour rejoindre le sol. L'eau ruisselait sur ses cheveux, sortait de ses bottes et dégoulinait de ses habits. Après quinze secondes, elle était totalement sèche mais pris conscience qu'une large flaque d'eau avait pris forme sous ses pieds. Si elle était parvenue à bien maîtriser les mouvements descendants de l'eau, il en était une toute autre histoire des mouvements ascendants, qui agissaient contre la gravité. Il lui était donc bien impossible d'emmener cette eau dans l'évier le plus proche. La femme de ménage - ou Steven - aurait du travail, songea-t-elle...


    Son regard se posa dans le canapé dans lequel elle avait l'habitude de se prélasser pour regarder la télé. A cet instant seulement elle vit qu'un jeune homme y était déjà installé. Elle se demandait comment elle avait pu ne pas remarquer sa présence. La force de l'habitude... il n'y avait jamais personne ici, encore moins à cette heure là de la journée.


    " - Oh, bonjour... Hum, je m'appelle Elena. "


    Elle sourit au jeune homme, embarrassée. Elle le regardait et se rendit compte qu'il était trempé lui aussi. Il l'avait sûrement vu se sécher, elle avait rarement vécu de situation aussi gênante. Si elle était parfaitement à son aise au ranch, il en était autrement pour les gens inconnus. C'était sûrement un nouveau cavalier...


    " - Euh... je peux vous sécher aussi, si vous voulez... "


    Elle n'avait rien trouvé de mieux pour se tirer de cette situation délicate...

_________________

                  « I'm the sea's spirit »
Spoiler:
 
Autre compte : Manuel Valens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horse-dream.superforum.fr
 
hey jude, don't take it bad / FREE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» repertoire de tenues 1800 - 1930 : lepaondesoie.free.fr
» abonnement chez free
» Qu'achetez-vous en duty free ?
» DEBAT: la liberté ou le free style en extérieur
» L'outil gratuit: Free monitor for Google

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse Dream RPG :: #_Espace flood :: Anciens RPs-
Sauter vers: