Partagez | 
 

 L'arrivée de la coloc'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nanally Mikaraï

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 22/11/2010

Dossier du cavalier
Âge:
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
5/100  (5/100)

MessageSujet: L'arrivée de la coloc'   Sam 4 Déc - 15:05

Le bruit continuel du moteur de la voiture m'endormait presque. J'étais fatiguée par le décalage horaire, et j'avais du mal à me concentrer pour comprendre l'anglais.

Une hôtesse m'avait gentiment prise en charge pour le vol et à l'aéroport, jusqu'au taxis. L'adresse donnée, les bagages dans le coffre, mes doigts avaient suivit les contours froids et métalliques de la voiture, pour ouvrir la porte. Je voulais le faire moi même, mais le chauffeur m'avait devancée et me pris doucement le bras pour me guider à l'intérieur du véhicule. Je frissonnais au contact des ses mains calleuses, mais le laissais faire. Je n'appréciait pas vraiment d'être touchée par des inconnus, aussi gentils et prévoyant soient-ils, mais à ma grande honte, j'étais incapable de m'en passer. J'étais dépendante des autres, qui m'aidaient car ils avaient pitié de moi, et qu'ils me parlaient sur un ton insinuant que j'étais une idiote arriérée.
Mais ce chauffeur était gentil, m'aidant à m'attacher et s'enquérant de savoir si j'étais à mon aise, sur la banquette moelleuse, malgré une légère odeur de tabac. Devant des gens comme ça, prévenant et sincère, ma morosité s'en allait comme par magie, et d'un grand sourire je le remerciais. Sa voix était chaude et transpirait de gentillesse.

Je sentis que la voiture ralentissait, et le chauffeur me prévient que que j'étais arrivée.

Normalement Jawen était arrivé au Ranch le jour précédent. J'avais hâte de le rejoindre et de le monter, pour ressentir encore une fois l'allégresse et l'impression de liberté quand je galopais. Malheureusement, j'avais école, mais seulement dans quelques jours, vu qu'on était vendredi soir.

Le chauffeur m'ouvrit la porte et l'air frais me réveilla. il m'aida à sortir et je le remerciai chaleureusement, mon accent russe trahissant sans problème mes origines slaves. Je récupérai mes bagages et payai la course.

Après avoir entendu le bruit caractéristique du départ de la voiture, je demandai à Gabriel, dans ma langue natale :

"Dis, c'est quel numéro à l'interphone, déjà ?"

Il me répondit, de sa voix habituelle, un poil moqueur :

"Le deuxième en partant de la gauche. L'interphone est sur ta droite, au niveau de ton épaule. Heureusement que tu n'est pas trop petite pour atteindre les touches !"

Malgré moi, un sourire se forma sur mes lèvres. Ce que j'appréciais beaucoup chez Gabriel, c'est qui ne me guidait que par la voix, me laissant me débrouiller par moi même pour le reste.

Ainsi, je tendis mes doigts sur ma droite, doucement pour ne pas entrer en contact violemment avec le mur. La surface était lisse, mais du genre taillée, pas comme du béton. Avec légèreté, mes doigts parcoururent la surface du mur, pour finalement entrer avec du métal froid. Ils en firent le tour, remontèrent sur la gauche, redescendirent pour entrer au contact des boutons. J'en comptai un, deux.

J'appuyai, et attendis que mon logeur veuille bien me répondre. Je ne l'avais jamais rencontré, ni parlé. tout avait été organisé par mes parents.

Des bruits de pas me firent sortir de mes pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Drake

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 21 ans
Ton pouvoir: //
Contrôle du pouvoir:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'arrivée de la coloc'   Mer 8 Déc - 14:41

Merde, qui peut bien sonner à cette heure ! Nathan, comme à son habitude, pestait. Il quitta son ordinateur, enregistrant ses créations. Il était en train de créer le design d'un forum, et il n'avait pas envie d'être dérangé, mais il se leva tout de même, jurant à voix haute. Il s'approcha de la porte lentement, faisant patienter son visiteur. Finalement, il y parvint. Il entrouvrit légèrement, laissant la chaine de sécurité. Derrière, une fille. Ah, ouais... Il l'avait oubliée, celle-là ! Sa colocataire, il avait passé une annonce sur le net, pour proposer la moitié de son appart', et ainsi avoir moins à donner à la logeuse. Il jeta un coup d'œil derrière lui, contemplant le bazars ambiant. Sur la table, des restes de pizza dans des boites qui s'entassaient, des tasses de café près du PC, des vêtements, la vaisselle qui s'amoncelait, des débuts de vie extraterrestre dans les coins... Il soupira, et esquissa un quart de sourire las vers la fille :

"Attend, j'enlève la chaine."

Il ferma la porte, et se précipita pour retirer quelques trucs qui dépassaient un peu trop, quand il tilta. Ah, oui ! C'est vrai ! La gamine était aveugle. Elle s'en foutait, de ce bordel permanent, elle ne le voyait pas. Il revint vers la porte, et l'ouvrit en grand, enlevant la chaine.

"Nathan Drake. Entre."

Une aveugle, hein ? Elle a pas intérêt à demander de l'aide, il a autre chose à faire que de s'occuper d'une handicapée ! Il retourna vers son ordinateur portable, dans un coin du salon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versus.forumsactifs.net/
Nanally Mikaraï

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 22/11/2010

Dossier du cavalier
Âge:
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: L'arrivée de la coloc'   Mer 15 Déc - 17:09

Le bruit d'une porte qui s'ouvre, un soupire et une voix :

"Attends, j'enlève la chaîne"

La porte se referma aussitôt. s'en suivit un bruit de précipitation, et enfin la chaîne qui s'enlève. J'allais enfin pouvoir entrer. Mais l'instant entre la porte qui se ferme et la chaîne qui s'enlève fut plus long que la normale. Ce n'était pas grave, tant que je pouvais entrer et échapper à ce froid glacial, ça m'allais.
Enfin, mon logeur s'est présenté.

"Nathan Drake. Entre."

Ainsi il s'appelle donc Nathan. Il n'a pas une voix désagréable.
La porte ouverte, j'entrai donc à tâtons. Plusieurs odeurs vinrent m'assaillir. Des relents de pizza, le renfermé, et une odeur de garçon. Vraiment désagréable. J'entendis Nathan s'éloigner, n'ayant apparemment aucune intention de m'aider. J'appréciai beaucoup. Hésitante, je tentai quelques pas, avant de trébucher sur quelque-chose. Du carton vraisemblablement. Les valises étaient lourde, et je ne savait pas où était ma chambre. Malgré moi, timidement, je demandai :

Bonsoir, je suis Nanally Mikaraï. Est ce que tu pourrais me guider jusqu'à ma chambre, s'il te plait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Drake

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 21 ans
Ton pouvoir: //
Contrôle du pouvoir:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'arrivée de la coloc'   Dim 30 Jan - 14:22

Et incapable de se débrouiller seule, avec ça. Idiote. Elle trébuche sur une boite de pizza vide. Il ne se retourne pas, s'arrangeant juste pour appuyer sur assez de touches à la fois pour que le bruit caractéristique d'un bug s'élève. Il avait d'autre choses à faire que de s'occuper d'une aveugle, c'était pas la charité, ici ! Il se retourna tout de même quand elle se présenta et lui demanda de l'aide. Il voulait qu'elle reste, il avait besoin d'argent.

"Au fond à droite. Y'a deux portes, la première c'est la salle de bain, la seconde c'est ta chambre."

Elle avait toutes les chances d'heurter le coin du fauteuil en continuant tout droit, mais il ne s'en préoccupa pas. Ses parents lui louaient cet appartement pour qu'il puisse étudier au ranch, sans avoir à parcourir un trajet trop long. Comme ils n'avaient jamais eu de problèmes d'argent, le lieu était bien assez grand pour loger deux personnes.

En recevant cette appel pour la demande de colocation, il avait débarrassé la pièce qui lui servait de bureau et de débarras, avant d'y installer un canapé lit qu'il avait ouvert, posant des draps propres dessus. Il pensait en avoir déjà bien assez fait pour elle. Il y avait une penderie, une table de chevet, et la fenêtre donnait sur la cour. Bon, elle se fichait certainement de ce dernier point, mais l'attention était là. Il n'était pas sure de retrouver une coloc' aussi peu regardante, sans mauvais jeu de mot.

Il revint à son travail, espérant ne plus être dérangé avant un bout de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versus.forumsactifs.net/
Nanally Mikaraï

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 22/11/2010

Dossier du cavalier
Âge:
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: L'arrivée de la coloc'   Mer 16 Fév - 17:30

Il me répondit rapidement, un peu pressé, j'aurais dit.

"Au fond à droite. Y'a deux portes, la première c'est la salle de bain, la seconde c'est ta chambre."

Je commence déjà à bien l'aimer, lui. Pas de prise en pitié, seulement un "démerde toi toute seule" sous-entendu. Cela me fit sourire, malgré la fatigue du voyage et du décalage horaire. J'ai au moins eu la chance de ne pas avoir eu à faire la queue à l'aéroport pour faire tamponner mon passeport, un avantage quand même bien pratique de mon "handicap".

Bien, il va me falloir faire plusieurs allers-retours, et un repérage s'impose. Je posais donc mes bagages dans ce que je supposais être l'entrée. "À droite", donc le plus simple est de longer le mur. Mais "à droite" à partir de la gauche ? Donc la deuxième porte à partir de la gauche, où la première à partir de la droite ? Dilemme cornélien. Je tranche, et je pars à ma gauche. Je tends doucement mon bras à ma gauche, légèrement en arrière dans le but de sentir le contact de la cloison. Je l'effleure, mon fil d'Ariane, mon future guide. légèrement rugueux, mais quand même doux au toucher. Une tapisserie. Prudemment, j'avance un pied, frôlant le sol pour ne pas perdre le contact ou trébucher sur quelque-chose. Et dans ma tête, je compte les pas.
Un.
Je fais doucement avancer ma main le long du mur, sans y prendre pourtant appuis. Un contact léger, comme une caresse aérienne. Et je continue ma progression, avançant un autre pied, buttant légèrement un objet, le contournant avec application.
Deux.
Puis Trois.
Je suis surprise. Aucun contact de poster, tableau, ou autre meuble de ma main. N'est-ce pas impersonnel ?
Ah, un renfoncement, une porte, mais c'est le mur de gauche, alors ce n'est pas la bonne. Elle s'enfonce légèrement sous la pression de mes doigts, mais je ne m'attarde pas. Je continue toujours.
Six.
Enfin, l'angle du mur, sans avoir été gênée par un canapé ou autre posé contre. Je n'ai plus qu'à compter la deuxième porte. La salle de bain est juste là. Donc, Six pas depuis l'entrée pour aller à la salle de bain.
Neuf.
Ma chambre, enfin, en tout cas, je l'espère. Je longe le bois de la porte, pour trouver la poignée, généralement située à hauteur du coude. Ma mains se heurta à la poignée métallique froide, et se posa dessus.
Je me retournais pour m'adresser timidement à mon logeur :

" Excusez moi, est-ce bien cette porte ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Drake

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 21 ans
Ton pouvoir: //
Contrôle du pouvoir:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'arrivée de la coloc'   Dim 27 Mar - 17:59

"Excusez moi, est-ce bien cette porte ?"

Soupir. Il se retourne, la regardant d'un regard énervé. C'était la bonne porte. Grognement approbateur. Au moins elle savait compter, la petite aveugle. Il se rendit compte qu'il ne l'avait pas encore vraiment regardée, mais qu'elle était bien mignonne, cette handicapée ! Elle devait s'en servir, ça sentait la gamine gâtée à plein nez, c'était bien le genre, avec ses yeux trop clairs et sa peau pâle, à la poupée de porcelaine, que personne ne voulait abîmer. Lui, il ne comptait pas l'épargner, si elle voulait rester, il fallait qu'elle se salisse un minimum les mains.

Il lança le téléchargement d'un programme, et en attendant que ça se fasse, il se leva. Il faudrait qu'il amène cette idiote au ranch, au moins une fois, et ça ne l'amusait pas. Il se dirigea vers le frigo et en sortit une canette de coca qu'il ouvrit, avant de s'installer dans le fauteuil du salon, regardant du coin de l'oeil l'avancée de son téléchargement. Il devrait peut être aller l'aider, mais il avait la flemme...

Il se leva finalement, voyant que son téléchargement n'avançait pas. Il avança vers les valise et les prit, les amenant la chambre de la jeune fille. Elles pesaient leur poids, remarqua-t-il avec surprise. Il les posa devant le lit, et avec un ton cassant :

"Je t'ai mit tes valises là, installe toi."

Un bruit caractéristique lui fit remarquer que son téléchargement était finit, et il s’éclipsa, retournant à son cher PC, à ses activités de geekage.


Dernière édition par Nathan Drake le Dim 29 Mai - 20:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versus.forumsactifs.net/
Nanally Mikaraï

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 22/11/2010

Dossier du cavalier
Âge:
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: L'arrivée de la coloc'   Ven 6 Mai - 18:59

Un soupir, des bruits de farfouillements.. Est ce que je le dérange ? Je suis confuse. Même son grognement...approbateur (?) me fait penser que je le gave... Mais au moins, il est franc. Je l'entend qui se rapproche de moi, la respiration loure. Un effort ? Je sens le contact de l'air déplacé lorsqu'il me dépasse et rentre dans la chambre.

"Je t'ai mit tes valises là, installe toi."

...Hahaha... "Là" où ? je ne vois pas, crétin ! Je réprime un rire difficilement. Je me retourne vers l'endroit où je pense qu'il est, et je le remercie chaleureusement :

"Merci beaucoup !"


Il est vraiment serviable. Je m'avance vers lui, et je butte sue le lit. Les draps sont doux, le lit est fait. Ma jambe cogne contre quelque chose en plastique lourd : ma valise. J'entends M. Drake partir de la chambre, me laissant m'installer en paix. Je suis contente qu'il ne m'aide pas à déballer mes affaires. Au moins, il ne me prends pas en pitié. J'ouvre précautionneusement ma valise, puis je fais le tour de la chambre.
Une armoire, un bureau, des étagères. Parfait. même si la chambre est plutôt petite, ça me va. Je prends mon ordinateur portable et je le pose sur le bureau. il ne me manque plus qu'à savoir où est la prise. Mais je lui demanderai plus tard. Je range mes vêtements dans l'armoire, dans un ordre précis, pour pouvoir les retrouver. Mes livres et CD sur l'étagère. Je fini par m'habituer aux dimensions de la chambre. D'ailleurs, Gabriel ne manque pas de me le faire remarquer.

"Je pense que tu vas rapidement te plaire ici, tu t'habitue déjà !"


Je rit, oui, il a raison. Je lui murmure en russe :

"Je le pense aussi"

Merci d'être toujours là pour moi Gabriel. Je me retourne vers l'entrée de la chambre. J'avance jusqu'à l’embrasure de la porte, entendant toujours le cliquetis des touches d'un clavier d'ordinateur.

"Excusez-moi, pouvez-vous m'indiquer où se trouve la prise électrique, s'il vous plait ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Drake

avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 30/09/2009
Age : 24

Dossier du cavalier
Âge: 21 ans
Ton pouvoir: //
Contrôle du pouvoir:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'arrivée de la coloc'   Dim 29 Mai - 20:41

Spoiler:
 


Que c'est chiant, une handicapée. Incapable de se débrouiller seule, ne serait-ce que pour trouver une prise de courant. Comme un bébé, on doit tout lui faire, tout lui apprendre. Imbécile. Il est en train d'installer un émulateur de ps2 sur son ordi. Il lance le téléchargement d'un jeu qui l'intéresse, se disant que le temps qu'il s'occupe d'elle, au moins, il y aura ça qui se passera en même temps. Ico. Un drôle de jeu, un ovni, comme on dit. Un petit garçon avec des cornes, enfermé par les gens de son village dans un château dont il ne peux sortir, va y rencontrer une jeune fille, plus grande que lui. En la tirant par la main, tout le long du jeu, ils vont chercher à s'échapper. Un jeu sans musique, sans dialogues. Tellement spécial, avec cette fille, qui devient le personnage principal sans qu'on la joue une seule fois, et cette relation, fusionnelle, entre les deux. Un beau jeu, qui annonce le futur Shadow of the Colossus.

Il a oublié l'handicapée, s'occupant de son téléchargement. Il se lève, se demanda si elle lui en voudra de l'avoir fait patienter. Tant pis. Il entre dans la chambre, et cherche du regard la prise électrique. Il se baisse sous le bureau, et se retourne vers elle :

"Sous le bureau, y'en a une. Ah, sinon, derrière la porte, je suis en train la de voir. C'est vrai que c'est mal placé. Alors comme ça, t'as un ordinateur portable ? Et ça te sert à quoi, si t'es aveugle ? Donne moi ton truc, je vais le brancher, de toute façon j'attends que mon DL finisse."

Il l'observe. Une peau pâle, des cheveux blonds, des traits angéliques. Elle ressemble à sa mère, note-il. Cette même douceur, délicatesse écœurante. Sa mère, comme cette fille, est un être si parfait qu'elle en devient hideuse, avec ses grands yeux clairs. Nanally n'est pas sa mère, se dit-il, elle n'a pas ce trait de tristesse dans le regard. Mais elle lui ressemble quand même beaucoup. Elle rencontrera un mec comme son père, beau, brillant, et ils auront des gosses à qui ils transmettront l'amour des chevaux. Scénario à gerber. Il s'assoit sur le lit, se disant que s'il l'aide maintenant, il sera tranquille ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://versus.forumsactifs.net/
Nanally Mikaraï

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 22/11/2010

Dossier du cavalier
Âge:
Ton pouvoir:
Contrôle du pouvoir:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: L'arrivée de la coloc'   Mer 27 Juil - 14:59

J'attends sa réponse, mais seul le cliquetis des touches du clavier d'ordinateur me répond. Est-ce qu'il m'a entendue ? Je me sens bête, plantée là à attendre comme une imbécile une réponse éventuelle. C'est vrai qu'il a autre chose à faire que de m'aider, héhé. Je suis déjà contente qu'il m’ait spontanément porté mes valises.
Mais je l'entend se lever, et passer près de moi. Le souffle d'air sur son passage fait légèrement bouger mes cheveux. Je sens son parfum, pas désagréable. Heureusement, je n'aurais pas supporter longtemps d'habiter avec quelqu'un qui ne doit se laver que tous les 36 du mois et qui empesterait pire qu'une charogne.

Je l'entends prendre appuis sur...le bureau, je crois. Puis sa voix s'élève clairement vers moi.

"Sous le bureau, y'en a une. Ah, sinon, derrière la porte, je suis en train la de voir. C'est vrai que c'est mal placé. Alors comme ça, t'as un ordinateur portable ? Et ça te sert à quoi, si t'es aveugle ? Donne moi ton truc, je vais le brancher, de toute façon j'attends que mon DL finisse."

OK, je suppose que "derrière la porte"signifie derrière du coté où elle s'ouvre, sinon, derrière le bureau, je devrais la trouver facilement, aussi.
En tout cas, c'est vraiment sympas de brancher mon ordi, même si c'est parce qu'il n'a rien d'autre à faire. Quoi que sa remarque...
Je réplique, avec mon accent :

"Hé ! Aveugle ne veut pas dire impotente !"

J'explique :

"Il y a une commande vocale, et des logiciels spéciaux. Même les touches sont écrites en braille, même si je suppose que c'est aussi écrit normalement. Merci beaucoup de me le brancher."


Et puis, c'est plus facile d'avoir un ordinateur pour étudier. Tous les livres ne sont pas tous écrits en braille. Je l'entends s'assoir sur le lit, avec le bruissement du matelas. Ce qui me fait penser qu'il y a un bout de temps que je n'ai pas dormi. Je m'assois aussi sur le lit, en tâtonnant un peu pour le trouver et ne pas me retrouver assise sur M. Drake, et étouffe un bâillement. J'ai tout rangé, le reste arrivera par la poste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arrivée de la coloc'   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arrivée de la coloc'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivé de mon chiot
» arrivée de thailande... une idée ??
» Suivi de l'arrivé des oiseaux, saison estivale 2007
» peut-il y avoir des problèmes avec l'arrivée d'un deuxième chien?
» Tara akita inu arrivée avec Victor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse Dream RPG :: #_RPG - Le monde extérieur :: 
Habitations
 :: Résidence des chemins écartés
-
Sauter vers: