Partagez | 
 

 Steven Harrow - Admin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steven Harrow
Directeur et admin
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 17/05/2009

Dossier du cavalier
Âge: 27 ans
Ton pouvoir: Pyrokinésie
Contrôle du pouvoir:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Steven Harrow - Admin   Sam 6 Juin - 22:25








Harrow

Steven James


• 26 ans
• 30 septembre 1982, Seattle
• pyrokinésie
• directeur du Wildfire's ranch


Tell me your story

• Une enfance dans le luxe est parfois synonyme de bonheur. Pour Steven, il ne sut jamais dire si son enfance fut heureuse ou non. Son père, James, était déjà âgé d'une cinquantaine d'année et l'ignorait superbement, bien trop occupé à choyer l'élevage de pur sang qui était le sien, et surtout le grand étalon Jetfire qui rendait la famille aussi riche. C'était finalement la mère de Ste qui s'occupait de lui et de sa grande sœur, Léanna, avec qui il garda toujours un peu ses distances. Elle était plus vieille, très indépendante, trop différente de lui, et nullement intéressée par les chevaux. Alors que lui... il adorait passer ses journées à s'en occuper et à les monter, sous l'attention bienveillante de sa mère. Il rêvait de ces chevaux tachetés qui, disait-on, galopaient avec les indiens de l'autre côté du mur de la réserve... Le jeune garçon admirait aussi énormément le travail de son père et souffrait du fait qu'il ne veuille pas partager son travail avec son fils. Il s'épanouit donc grâce à sa mère, qui était vingt ans plus jeune que James.

De sa jeunesse il ne garda d'ailleurs presque aucun souvenirs, à part l'amour des chevaux. En fait aucun souvenir, si ce n'est que celui de ses quatre ans, ces fameuses vacances en Ukraine. Les morts étaient partout, sans que personne n'en connaisse la cause. La mère de Steven tomba gravement malade et la famille Harrow revint aux États-Unis, tous affaiblis sans savoir pourquoi. La femme qui avait éduqué et choyé Steven partit à l'hôpital et y mourut d'un cancer extrêmement rapide et fulgurant de la thyroïde, dont les médecins furent bien incapables de trouver la cause, une fois de plus.

La vie du jeune garçon continua son cours tout de même. Du haut de ses quatre ans, il ne comprenait pas ce qui se passait et il n'avait pas entière conscience de la mort de sa mère. Il chercha tout de même à compenser cette perte auprès de son père, mais rien n'y fit : il n'était intéressé que par son champion Jetfire, et ses enfants n'avaient aucune importance à ses yeux. Ste se retourna donc vers ses amis et en grandissant, il passa de plus en plus de temps avec des personnes de moins en moins fréquentables. En parallèle, Léanna passait tout son temps avec son petit ami, et n'était jamais à la maison familiale. C'est l'enfance que connut le jeune garçon, jusqu'à un accident tragique qui changea le cours de la vie de toute la famille : Jetfire eut un accident pendant une course, et se fractura le boulet. A l'époque, la blessure était inopérable, et il dut se faire euthanasier. Ce fut la fin de la belle carrière de James, qui avait donné toute sa vie à cet étalon. Cette perte le fit souffrir peut-être plus encore que celle de sa femme... Il décida donc de changer totalement son activité. Il vendit tout son élevage de course ainsi que de nombreux descendants précieux de Jetfire, dans lesquels il ne voyait aucune ressemblance avec leur père qu'il avait tant choyé. Il ne garda qu'une jument, une pouliche noire nommée Gypsy, la dernière fille de Jetfire qu'il affectionnait particulièrement.

James entraîna alors sa famille dans un coin reculé du Wyoming, désireux de se constituer une nouvelle vie. Il acheta quelques chevaux, surtout des quarter-horse qu'il dressa avec tout son amour et qui l'aidèrent à se relever et à se refaire une vie, dans un petit ranch qui venait de voir le jour. Ce ranch renfermait un petit élevage, cependant non destiné à la vente, seulement pour le loisir. James essaya d'apprendre à connaître son fils, mais rien n'y fit : Steven avait une dizaine d'années à présent et avait déjà vécu son enfance seul. Il voulait surtout passer ses journées avec ses amis à présent. Son père lui en voulut de le rejeter ainsi et le laissa vivre sa vie comme bon lui semblait, en ne lui fixant aucune limite à part les valeurs essentielles et les notions de sécurité : le strict minimum en l'occurrence. Lorsque le jeune garçon entra dans l'adolescence, son groupe d'amis, pour la plupart plus vieux que lui, l'avaient déjà entraîné dans de nombreux abus. Il s'agissait en fait d'une bande de malfaiteurs qui terrorisaient les commerçants de Laramie. Steven participait plus ou moins à leurs activités, conscient que c'était mal mais inintéressé par les conséquences de ces actes là. D'un naturel plutôt pacifique, il imposait tout de même une réputation de garçon qui ne cherchait pas d'ennuis et paradoxalement, il était compris, loin d'être traité de lâches ou autres : ce n'était que des petits malfrats, pas de réels criminels. En revanche, il proposait certains goûts marqués pour les substances illicites et là, il s'y donna à coeur joie. Il devint dès treize ans un consommateur régulier de cannabis et bien vite, il devint un toxicomane averti. En arrivant sur ses quinze ans il avait touché à tout, et était devenu totalement dépendant de toute sorte de drogue. James se rendait bien compte que quelque chose ne tournait pas rond chez son fils, mais n'y prit pas garde plus que ça : il préférait s'occuper de ses chevaux et développer leur confiance avec les humains.

Cependant les choses changèrent lorsque James commença à entendre des voix, ou plutôt à entendre des émotions... Il prit peur dans un premier temps, puis son coeur de pierre se fissura en mille morceaux en entendant les sentiments de son fils... il se rendit alors compte que Steven était un garçon bon, qui ne voulait que le bonheur des gens qui l'entouraient. Il se rendit compte de ce qu'il ressentait réellement, de son profond mal-être. Il décida donc une nouvelle approche de son fils, alors qu'il approchait de ses vingt ans. Cette fois, Steven, qui avait mûri seul, se rendit compte de l'importance de sa relation avec son père et y mit du sien à son tour : ils passèrent de longues heures ensemble, à chercher une harmonie parfaite avec les chevaux. C'est pendant cette période que Ste rencontra Sunny Boy, le dernier petit fils de Jetfire qui était resté au ranch, fils de Gypsy. Le palomino lui fut attribué à sa naissance et James aida Ste à le dresser et à développer leur confiance mutuelle. Grâce à ce projet qui intéressait le jeune homme au plus haut point et auquel il se donnait corps et âme, il ne trouva plus le besoin réel de consommer tant de substances illicites. Après une période très difficile de manque, il se stabilisa à quelques joints de temps en temps. Mais sa relation avec Sunny ne cessait d'accroitre, et cela le rendait simplement heureux : c'était l'accomplissement de tous ses rêves de gamin. Dans les mêmes années, Léanna annonça son mariage à New York, avec un banquier qui habitait en banlieue.

Pendant ce temps, le ranch grandissait et on venait du monde entier pour apprendre à maîtriser son pouvoir. Les Harrow ne comprirent jamais comment le ranch avait acquis cette réputation de refuge pour les irradiés ayant développé des pouvoirs, peut-être que des voisins et amis de James avaient répandu le bien que lui faisaient les chevaux vis à vis de son pouvoir d'empathie, et que le bouche à oreille avait fait le reste ? Peut-être que les médias avaient eu vent de l'histoire et qu'ils s'étaient posé quelques questions ? Dans tous les cas, aucun n'osa approcher le ranch, le sujet était bien trop tabou et effrayant. Seulement James se faisait vieux. Il n'était plus en état d'assurer la gestion du ranch, il le confia donc à Steven. Lui aurait bien voulu déléguer cette tache à sa grande soeur, mais elle était partie bien loin d'ici et n'en avait bien rien à faire des chevaux et du ranch. Et James n'avait confiance en personne d'autre pour reprendre la seconde entreprise de sa vie... Ste accepta donc sous la contrainte, ne voulant pas décevoir ce père qu'il avait appris à aimer.

Ste est à présent directeur du ranch, tâche qu'il haie, il pense d'ailleurs à embaucher une secrétaire pour tout le travail administratif. D'ailleurs le jour où il a commencé de s'occuper des papiers, il s'est très vite énervé, malgré un joint fumé à la volée : une flamme est apparu dans sa main et la pile de papier a brûlé sur place, réglant ainsi le problème. Steven n'était pas tellement surpris, il s'attendait à un phénomène bizarre après son père empathique, mais de là à créer le feu... Heureusement il apprend à se maîtriser grâce à Sunny, et étant d'un naturel plutôt pacifique il parvient à limiter les dégâts. Il vit cependant dans un certain confort, car le manoir Harrow s'est vidé il y a peu : de trois personnes, il ne reste plus que lui, puisque James a été placé en maison de retraite à Laramie. Steven est tout de même heureux avec son travail de moniteur, il adore faire passer son amour des chevaux, du saut également, qu'il a sû pratiquer dans le respect total des chevaux. Il aime également le contact avec les gens, les aider à maîtriser leur vie est un but primordial pour lui.

• Steven est pyrokinésiste. La pyrokinésie, c'est l'art de faire surgir le feu de nulle part. Quoi que dans son cas ce n'est pas vraiment un art, tout du moins pas encore, ce serait plutôt un danger public. En découvrant son pouvoir, il était étrangement calme, peut-être aussi parce-qu'il n'était pas très net me direz-vous. Mais il apprend à rester calme en toutes circonstances et à ne pas s'énerver, car il a conscience de la chance qu'il a eu d'avoir pu stopper l'incendie des papiers avant qu'il ne se répande au bureau et au ranch entier. Malgré cela, il prend ce pouvoir "à la légère" et même si certains signes montrent que le feu ne va pas tarder à venir, il sait maîtriser son être, il est sûr de lui ce qui lui fait négliger quelques éléments de sécurité. Mais qu'importe ? Pour l'instant il n'y a pas eu d'accident grave !

• Steven n'en parle presque jamais mais étant gamin il voulait être dentiste... seulement sa vie a pris un tout autre tournant. Aujourd'hui, il occupe le poste de directeur, sans l'avoir désiré, mais par bonne volonté pure. En revanche, il est également moniteur de saut et d'éthologie. Cet emploi le passionne, il adore le contact avec les cavaliers, les voir évoluer avec leur chevaux est ce qui lui donne le plus de satisfaction. Il aime aussi le saut depuis longtemps, mais le pratique à petite dose dans le respect total des animaux, comme cela est trop souvent oublié. Enfin, il pratique l'éthologie grâce au savoir que son père lui a communiqué, et c'est la discipline qui lui offre le plus de plaisir et de bonheur.


In your mind...

Steven est un homme avant tout ayant beaucoup d'humour. Plus ou moins apprécié certes, il rit de tout, parfois sans aucune raison. Il adore par dessus tout rire de ses propres blagues les moins drôles. Cependant c'est cela qui le rend assez apprécié par tout le monde, cette bonne humeur à toute épreuve plaît assez. Il a beaucoup de mal à être sérieux avec les jeunes, qu'il juge à première vue incapable de parler sérieusement. Il faut pour le détromper beaucoup de force de caractère et lui tenir tête... Cet humour qu'il a toujours gardé lui vient de son adolescence, période dans laquelle il est toujours un peu resté. Il peut parfois paraître puéril dans sa façon de parler, mais avec les adultes il peut se révéler très sérieux. C'est d'ailleurs dans ces conditions que se révèle son intelligence, car il n'est pas plus bête que les autres malgré les apparences. Cette intelligence lui sert surtout à comprendre les gens, et c'est cette même capacité à l'analyse psychologique qui fait de lui un excellent pédagogue, outre son humour. Il ne le montre pas explicitement mais chaque personne peut s'apercevoir qu'il dit toujours la bonne chose au bon moment, l'explication adaptée au problème. Seulement même s'il est proche de tout le monde, il a appris à prendre de la distance et à se détacher des gens, ce qui ne se voit qu'assez peu. En effet, on a l'impression qu'il aime tout le monde alors qu'en réalité il est assez indifférent. Par ailleurs, il est très attaché aux chevaux qu'il dresse et a bien plus de mal à oublier les anciens chevaux qu'il a connu que les anciens cavaliers. En outre, il est d'un naturel assez paresseux et s'économise dès qu'il le peut. Ainsi, il laisse facilement s'accumuler des tas de papiers immenses et peut parfois, pendant un cours, privilégier la bonne humeur à l'utilité du cours. C'est ce que certains cavaliers lui reprochent, de ne rien apprendre pendant ses cours même s'ils s'amusent et prennent du plaisir à monter. Mais ces cas sont assez rares, ses cours dépendent en fait de son humeur, quand il l'a décidé il est moniteur très compétent et compréhensif. S'il est d'un naturel assez décontracté et sûr de lui (il est d'ailleurs presque impossible de le faire remettre en question) il peut aussi se montrer irritable et emporté. En effet, il est très facilement vexé et est très sensible vis à vis des atteintes à son humour et à sa virilité. Généralement, ce sont des signes très net tel l'arrêt immédiat d'un rire parfois un peu idiot. Il peut aussi s'emporter, jamais contre les cavaliers, mais ce sont des cas extrêmes qui en découlent d'un ras le bol très avancé qui découlent de conditions de vie inacceptables.


In your body...

Assez grand et sec, Steven a une apparence d'homme solide et sûr de lui. Il a un visage assez carré et osseux, avec un regard sombre et mystérieux. Ses joues sont creuses comme celles des fumeurs, rasées plus ou moins bien selon son humeur. Ses cheveux sont coupés courts, ce qu'il déteste car il préférerait largement les laisser longs, mais c'est obligatoire pour l'image sérieuse du ranch... En outre il a une bouche qui s'étire très souvent en un sourire ou en rire, ce qui lui donne un air assez puéril mais sans lui retirer un brin de virilité. Car il faut bien le dire, son corps n'est pas des plus déplaisants, loin de là. Il a des muscles saillants et un postérieur des plus avantageux pour ces demoiselles. Cependant il ne joue pas tellement sur ses formes et porte souvent des vêtements larges, soit un jean râpé, déchiré, troué et beaucoup trop grand pour lui, soit des vêtements XXL, souvenirs de sa jeunesse "hippie" ou simplement témoignage de son présent. Mais les jodhpurs à franges qu'il porte le plus souvent accompagnés de boots marrons et vieilles comme le monde sont sa tenue la plus courante, avec un chapeau de cow-boy beige qu'il possède depuis l'adolescence, totalement délavé par les saisons. Malgré les nombreux avantages physiques dont il dispose, il n'a pourtant jamais pris la grosse tête et ignore superbement l'avis des femmes : il n'a pas pour objectif de plaire. Notons le piercing qu'il porte sur l'arcade, ainsi que les multiples cicatrices qui tapissent son corps, souvenirs de ses nombreux déboires avec les chevaux.


Sunny Boy


• Sunny Boy est un étalon dans le genre fougueux, Ste a eu beaucoup de mal avec lui au début mais avec l'aide de son père il a réussit à se bâtir une relation de confiance avec lui. Ses réactions vives surprennent toujours mais il est d'un naturel doux, surtout avec les enfants. En main il est très respectueux, quoi qu'il a tendance à déborder celui qui le tient mais sous la selle c'est une vraie pile électrique. Il faut savoir le canaliser en douceur, pour cavaliers confirmés... En revanche il est très joueur et s'amuse souvent à gober tout ce qui lui passe sous le nez, ce qui fait rire les plus jeunes, et Steven aussi puisqu'il a toujours gardé son âme d'adolescent...

• Steven l'appelle toujours Sunny, l'étalon se reconnaît à ce nom. Steven et Sunny se sont rencontrés pour la première fois à la naissance de l'étalon. Durant toute l'adolescence du jeune homme, il l'a dressé, a passé tout son temps avec lui et l'a aimé plus que tout. Il lui a permis de retrouver un semblant de vie et aujourd'hui il est immensément reconnaissant à son cheval de l'avoir fait sortir du cercle infernal dans lequel il était ancré. A présent, ils s'entendent comme deux doigts de la main, ce qui n'empêche pas à Sunny de faire ses caprices d'étalon. Mais Ste le gère sans soucis, il aime ces sautes d'humeur d'ailleurs et s'en amuse. Le palomino étant très joueur, ils peuvent passer des heures ensemble à s'amuser comme des gamins. Notons qu'il arrive encore à Sunny de mettre son cavalier par terre, ce qui le remet souvent à sa place lorsqu'il fait une erreur. Ainsi ils apprennent ensemble, ils se respectent et ça ne les empêche pas d'avoir une confiance mutuelle importante : Sunny suivra partout son propriétaire...
Spoiler:
 


Behind your screen


• Ton prénom/surnom : Stev'  Rolling Eyes
• Âge :  *sifflote*
• Célébrité sur l'avatar : Andrew Cooper
• As-tu pris un poste vacant ? Yep  Mr Green

• Comment es-tu arrivé sur ce forum ? Par Elena pardi  Calin
• Que pourrait-on améliorer ? Nothing of course  Cool
• Niveau de présence : 5/7 en moyenne
Code règlement : Wildfire's ranch



©️ Never-Utopia

_________________

I wanted to be free
But I'm chained.
I wanted to forget the past
But the fire came back.
I just want to find the peace,
I just want to fall in love...


Sunny Boy:
 


Dernière édition par Steven Harrow le Ven 10 Juil - 21:51, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Steven Harrow - Admin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aurélie co-admin
» Modo , Co-Admin ... Qu'est ce que ca signifie ?
» Rappel du rôle d'un admin
» photo bassin de steven
» Adresse mail de l'admin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse Dream RPG :: #_Le commencement :: 
Présentations
 :: Présentations validées :: Présentations du staff
-
Sauter vers: